Prince de Bretagne : Compte à rebours avant Saint-Quay-Portrieux

4

Roscoff, jeudi 18 août 2016,

 

Contraint à l’abandon sur la Drheam Cup après la déchirure de sa grand voile hier soir, le team Prince de Bretagne a désormais entamé une course contre la montre afin de pouvoir réparer dans les temps et prendre part au Trophée Multicoques Prince de Bretagne – Sud Goëlo, jeudi prochain.

© Th.Martinez Sea and Co

Le plus gros du front de la nuit dernière était passé, le Maxi80 Prince de Bretagne continuait de mener la flotte de la Drheam Cup au niveau de Ouessant, quand Lionel Lemonchois a contacté la direction de course, déplorant la déchirure de sa grand voile. «On sortait de 30/31 noeuds de vent maximum, on avait passé le plus fort et le point d’écoute du 2ème ris s’est arraché, d’un coup, ça a pété net » raconte le skipper trinitain. Arrivé à Roscoff tôt ce matin, aux alentours de 5h30, l’équipage du maxi trimaran rouge et gris a eu le temps de contrôler le reste du bateau et d’analyser la situation. Aucune erreur de manoeuvre n’étant à regretter et les conditions de vent restant modérées, l’hypothèse d’un problème de structure de la voile est actuellement à l’étude. «Incidences Brest est en route pour venir récupérer la voile qu’on a débarquée ce matin et tenter de la réparer au plus vite » s’est voulu optimiste Lionel, touché par cette avarie le privant de ligne d’arrivée. « Je suis déçu, ce n’est jamais cool de ne pas finir une course, surtout que tout marchait bien, on avait passé le plus inconfortable et la lutte avec Actual était très intéressante : un coup devant, un coup derrière, on avait un vrai concurrent avec des vitesses proches. »

En attendant jeudi…

Un concurrent qui a également dû faire demi-tour ce matin après la blessure d’une des équipières de Sandrine Bertho, et que Prince de Bretagne devrait affronter une dernière fois lors d’un Défi Ultime à Saint-Quay-Portrieux à l’occasion du Trophée Multicoques Prince de Bretagne – Sud Goëlo. Si la participation de Lionel Lemonchois n’est pour le moment pas compromise, le timing reste néanmoins serré afin de réparer dans les temps : « J’espère que ça va le faire pour le Trophée, je vais rentrer en Bretagne Sud et on reviendra la semaine prochaine pour remettre la voile à poste et convoyer vers Saint-Quay. » Réponse, donc, dans quelques jours. D’ici là, le Maxi80 Prince de Bretagne restera comme prévu à quai à Roscoff, accessible au public jusqu’au 24 août au soir.

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here