Douarnenez – Horta Solo : Sébastien Simon « J’aurais été vexé de terminer 4e !»

2

Douarnenez – Horta Solo, lundi 5 septembre 2016,

En franchissant la ligne d’arrivée de la première étape de la Douarnenez – Horta Solo ce dimanche, à 21h22, Sébastien Simon s’est adjugé une belle troisième place à l’issue d’un final insoutenable avec Corentin Douguet, les deux hommes s’étant, en effet, battus comme des chiffonniers jusque dans les dernières longueurs, terminant à seulement 1 minutes et 32 secondes d’intervalle à l’issue des huit jours de course. Huit jours durant lesquels eux et les autres leaders auront régaté au coude à coude, jouant les petits décalages ici et là, jusqu’au passage d’une dorsale, hier, qui a légèrement redistribué la donne en permettant, notamment aux sudistes de revenir au score et de contenir des écarts assez faibles. Le point positif, c’est que tout reste à faire lors de l’étape retour et ça tombe bien, car le skipper de Bretagne – CMB Performance est, certes, fatigué après ce premier round, mais d’ores et déjà remonté comme un coucou pour le second !

© Alexis Courcoux

Sébastien, vous terminez 3e après une bagarre incroyable avec Corentin Douguet dans les tout derniers milles. On vous imagine satisfait ?« Je suis content de finir sur le podium de cette première manche. Je m’étais fixé l’objectif de terminer dans le Top 4 en quittant Douarnenez. Le contrat est donc rempli. Cela étant, j’avoue que j’aurais vraiment été vexé de faire 4e après avoir occupé une place dans le top 3 pendant aussi longtemps. ça a vraiment été chaud avec Corentin. A l’approche de Faial, ma drisse a fait un nœud et je savais que pour envoyer le spi, il faudrait d’abord que j’affale le génois. J’ai anticipé autant que possible cette manœuvre or il se trouve que le vent a molli d’un coup et que je me suis retrouvé avec le petit spi en l’air et le bateau matossé pas du tout comme il fallait. Corentin en a profité pour me doubler à ce moment-là. Heureusement, j’ai réussi à le repasser à quelques mètres de la ligne d’arrivée ! »

Vous avez tous régaté à vue pendant toute la course ou presque. ça a dû être très intense ?
« Ça l’a été. Je pense avoir plutôt bien navigué. Je me suis senti bien sur l’eau et bien sur le bateau. J’ai encore des points à travailler mais j’ai pu clairement les identifier pendant la course et ça, c’est positif. Je dois, en l’occurrence, progresser à certaines allures, le près débridé et le reaching notamment. Je dois également mieux prendre en compte certaines phases nécessaires de repos. Parfois, je ne l’ai pas bien fait et après, j’ai accusé le coup avec des hallucinations et des fluctuations de moral. Cela est sans doute lié à mon manque d’expérience sur ce type d’exercice. Quoi qu’il en soit, je sais que je suis sur la bonne voie. Je regrette un peu de finir à une heure de Charlie (Dalin) et de Nico (Lunven), même si j’ai conscience que c’est un écart assez faible après huit jours de mer. »

Effectivement et cela signifie que tout reste à faire lors de l’étape retour…
« Oui. C’est motivant et j’espère montrer de nouveau que je suis dans le coup. J’espère, en tout cas, que je prendrai autant de plaisir que lors de la manche qui vient de s’achever. Nous avons vraiment rencontré des conditions parfaites. C’était incroyable. »

Classement étape 1 (avant jury)
1. Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) en 8 j 6 h 17 m 59s
2. Nicolas Lunven (Generali) en 8 j 6 h 33 m 10s
3. Sébastien Simon (Bretagne – CMB Performance) en 8 j 7 h 22m 53s

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here