Nouvelle proposition de loi pour promouvoir les langues régionales

30

annie le houérouLa députée des cotes d’Armor, Annie le Houérou, annonce sur son blog avoir déposé une proposition de loi sur “la promotion des langues régionales”. Elle est cosigné de la moitié du groupe socialiste. Son examen est annoncé “au plus vite, après la période des textes budgétaires”.

L’intégralité du texte de cette  proposition de loi est disponible ci-après.

 

Télécharger (PDF, 66KB)

30 Commentaires

  1. En regardant les autres commentaires, je constate qu’on pense tous la même chose: les élections approchent. Jolie proposition de loi (par rapport à ce qui existe), mais pourquoi maintenant? Comme d’habitude il y a des vignettes en bas de l’article qui renvoie à d’autres articles, et parmi elles, celle-ci:

    http://7seizh.info/2016/01/15/langues-regionales-les-deputes-socialistes-prets-a-toutes-les-manoeuvres-pour-sopposer-aux-langues-regionales/

    Ar goulenn a chom em fenn: perak ar vaouez-se, gant pesort raktres, pe penaos eo bet implijet gant ar strollad? A-benn ar fin eo dav kaout kalon evit prederiañ ha tremen amzer evit kinnig ul lezenn. N’eo ket ul labour talvoudus evit un den a fell dezhi pignat war ar skeul !

    Lennet m’eus ur pennad-all o c’houlenn perak e kouezh ar yezh en e boull er mare-mañ p’emañ yezhoù-all o kemer ul lusk nevez? (korseg, alzalsianek, euskarek, kreolek…)
    http://7seizh.info/2016/10/05/evaluation-de-politique-linguistique-de-region-bretagne/
    Marteze peogwir eo techet ar Vretoned da goll o amzer e savadurioù ar Republik ha n’eo ket kemer perzh er stourm.

  2. A mon avis pour éviter une énième déception il suffit de se dire que rien ne se fera.
    Pour s’en convaincre il suffit d’aller sur le blog de cette chère madame pour s’apercevoir que la langue bretonne n’est même pas présente… Bref encore une parole en l’air et comme dit Yvon Ollivier le temps des élections approchent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.