Désertification médicale Paul Molac interpelle Marisol Touraine à l’Assemblée nationale

11
4

Vendredi 14 octobre 2016, désertification médicale  Paul Molac interpelle Marisol Touraine à l’Assemblée nationale  :

Lors de la séance de questions au Gouvernement du mercredi 12 octobre, le député du Morbihan (apparenté Union démocratique bretonne) Paul Molac a interpellé la ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine sur la question des déserts médicaux.

Après avoir rappelé les mesures mises en œuvre depuis 2012 dans le cadre du Pacte territoire santé qui ont permis de dépasser dès
cette année l’objectif d’avoir 1 700 étudiants ou internes s’engageant d’ici 2017 à s’installer dans un territoire manquant de professionnels en contrepartie d’une allocation versée durant leurs études, mais également l’ouverture de plus de 800 maisons pluridisciplinaires de santé, contre seulement 172 en 2012, il a appelé la ministre à accentuer les efforts.

Comme il l’a rappelé, aujourd’hui encore, « DE NOMBREUSES COMMUNES RURALES NE TROUVENT PAS DE MÉDECINS. ELLES PAYENT, FORT CHER, DES CABINETS DE RECRUTEMENT ET IL EST PARFOIS DIFFICILE DE FAIRE RESTER LES MÉDECINS UNE FOIS LES INCITATIONS FINANCIÈRES REÇUES. BON NOMBRE DE MUNICIPALITÉS DOIVENT D’AILLEURS CHERCHER DES MÉDECINS
ÉTRANGERS. A L’INVERSE, NOMBRE DE FUTURS MÉDECINS VONT SE FORMER DANS DES PAYS ÉTRANGERS COMME LA BELGIQUE OU LA ROUMANIE. LES MAIRES ET LES CITOYENS DES COMMUNES RURALES ONT LE SENTIMENT D’ÊTRE DÉMUNIS ET À LA MERCI DE LA PERLE RARE QUI DAIGNERA VENIR ASSURER LES SOINS. ILS SONT D’AUTANT PLUS INQUIETS QUE LA MOYENNE D’ÂGE DES MÉDECINS
ENCORE EN ACTIVITÉ DANS LES COMMUNES RURALES EST DE PLUS EN PLUS ÉLEVÉE
».

Paul Molac a donc demandé à la ministre de prévoir d’accentuer les mesures, telles que « L’AUGMENTATION SUBSTANTIELLE DES NUMÉRUS
CLAUSUS PAR RÉGIONS ; UN CADRE LÉGAL POUR LA TÉLÉMÉDECINE OU ENCORE LA SECTORISATION DES MÉDECINS, SUR LE MODÈLE DES PHARMACIENS, NE SERAIT-CE QUE POUR UNE PREMIÈRE PARTIE DE LEUR EXERCICE PROFESSIONNEL

».

La ministre a répondu en reconnaissant qu’il fallait « ALLER PLUS LOIN ». Après avoir augmenté le numérus clausus sur les territoires
à forts besoins, est également prévue une généralisation_ prochaine du cadre pour la mise en place de la télémédecine. Elle a conclu en annonçant que « _NOUS TRAVAILLONS ÉGALEMENT À D’AUTRES MESURES POUR ATTIRER LES JEUNES PROFESSIONNELS ; ELLES SERONT BIENTÔT FINALISÉES ET NOUS LES ÉVOQUERONS TRÈS PROCHAINEMENT ».

Lien vers la vidéo et le compte-rendu écrit de la question :
http://paulmolac.bzh/question-a-marisol-touraine-sur-la-desertification-medicale/
[1]

11 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.