Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne-Pays de la Loire : nouvelle concertation pour… arrêter le projet ?

3
8

Mercredi 12 octobre 2016,

Communiqué de presse des associations France Nature Environnement, FNE Pays de la Loire, Bretagne Vivante, Ille-et-Vilaine Nature Environnement, Côtes d’Armor Nature Environnement

 

Suite au débat public de 2014, le Comité de pilotage du projet ferroviaire LNOBPL a décidé d’engager une nouvelle phase de concertation. Un garant nommé par la Commission Nationale du Débat Public veillera à son bon déroulement. A la question : “Ce projet est-il opportun et d’intérêt général ?”, nos associations attendent une véritable réponse.

 

Un débat public qui n’aura servi à rien

Tout au long du premier débat consacré au projet de Lignes Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire (LNOPBL), il nous a été demandé de choisir entre les différents scénarios de fuseaux LGV et nous avons dit non ! Jean-Christophe Gavallet, président de FNE Pays de la Loire, rappelle l’évidence : « un débat public doit d’abord poser la question de l’opportunité et de l’acceptabilité (économique, sociale, écologique) d’un tel projet. »

 

Une nouvelle phase de concertation pour ouvrir les yeux ?

Cela n’a pas été le cas, et pour cause : « l’idéologie du tout TGV impose des scénarios économiques non soutenables et ne répondant pas à la demande croissante des citoyens pour les déplacements du quotidien » selon Daniel Gestain, administrateur d’IVINE. Nos associations soutiennent en revanche la modernisation des voies ferrées existantes et l’amélioration des dessertes des pôles urbains bretons et ligériens. Bernard Guillemot, de Bretagne Vivante, conclut : « nous maintenons notre participation au débat afin que ces questions de fond soient posées ».

Rendez-vous est donné pour ce nouvel exercice de dialogue entre acteurs du territoire et citoyens, en espérant qu’il puisse nous éviter un énième grand projet inutile et nuisible pour l’environnement!

 

3 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.