Mor Glaz : « Antigone Z », déconstruire les vieux navires pour éviter le trafic d’êtres humains

Brest, samedi 22 octobre 2016, « L’association MOR GLAZ vient d’apprendre que serait enfin envisagée la vente du cargo « ANTIGONE Z »  (abandonné dans le port de Douarnenez puis à Brest depuis 2012), plutôt une bonne nouvelle pour la communauté portuaire et les activités Brestoises, la seule option restante est la déconstruction ! »

 Communiqué  Mor Glaz

Morglaz 2016L’association MOR GLAZ vient d’apprendre que serait enfin envisagée la vente du cargo « ANTIGONE Z »  (abandonné dans le port de Douarnenez puis à Brest depuis 2012), plutôt une bonne nouvelle pour la communauté portuaire et les activités Brestoises, la seule option restante est la déconstruction ! 

Qui pourrait s’offusquer de la déconstruction de ce navire à part quelques nostalgiques, « pseudo-armateurs » et autres exploiteurs pas très sérieux qui seraient prêts à le remettre en service dans des régions du monde où tout reste possible, y compris de faire naviguer de telles « épaves ».

Pour l’association MOR GLAZ, ce navire abandonné depuis 2012 et en triste état, ne doit pas « ne peut pas » reprendre la mer.  Il doit être remis à une entreprise locale pour y être déconstruit sur place dans  les meilleures conditions sociales et environnementales !!!

En aucun cas cet engin flottant ne doit être remis à un voyou des mers. Ces « pseudo-armateurs » capables d’abandonner des équipages et des navires ternissent sans arrêt l’image des Marins, des Armateurs et des acteurs sérieux du transport et des activités maritimes, ces « pseudo-armateurs » doivent être traités comme des délinquants.

Trop souvent le millefeuille administratif ralentit les procédures et semble protéger ces « pseudo-armateurs ».  La procédure de déchéance de propriété doit être simplifiée et la notion d’abandon raccourcie, cette  demande forte de l’association MOR GLAZ  avait été, nous semblait-il entendue lors d’auditions au Sénat, mais là aussi que de lenteur !…. que d’égard nous semble-t-il envers les voyous des mers !!

L’association MOR GLAZ demande à tous ceux qui participeront à la vente de ce navire, de ne pas le laisser partir avec des personnes malintentionnées qui pourraient l’utiliser afin d’effectuer du transport y compris de migrants. Ces navires sont recherchés par les passeurs « ces voyous » ces trafiquants capables d’entasser des centaines de personnes à bord de ces navires !!

Le 26 mai 2015, Wikileaks révélait l’impuissance des marines Européennes à stopper la vague migratoire. Ne donnez pas aux trafiquants les moyens de continuer leurs inhumaines activités.

Mesdames, Messieurs, vous qui serez chargés de ces ventes de coques, il faut rappeler le départ du Han en 2001, cargo poubelle resté à Brest pour des raisons de sécurité. Ce navire prit la mer sous remorque pour se faire déconstruire, mais contrairement aux engagements pris auprès de la Direction des Affaires Maritimes, le Han reprit du service durant des années en méditerranée et finit abandonné avec son équipage (toutes celles et ceux qui ne s’étaient pas assurés de sa déconstruction se sont rendus « coupables » de la scandaleuse situation des marins du HAN qui terminèrent leur voyage abandonnés au bord de la Mer Noire).

Pour l’association MOR GLAZ, tous les navires abandonnés dans le port de Brest et partout dans le monde doivent être déconstruits au plus près ou remorqués vers des chantiers respectueux de l’Homme et de l’Environnement.

L’association MOR GLAZ souhaiterait que les Etats soient « enfin » capables d’obtenir rapidement une loi (des prérogatives) de l’Organisation Maritime  Internationale (OMI)  afin d’interdire la vente de tout navire ayant été abandonné, pour effectuer du commerce et ce partout dans le monde.  

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

WWW.MORGLAZ.ORG

9 COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.