Norbert Gombos, vainqueur de l’Open Brest Arena – Crédit Agricole

1

Brest, dimanche 23 octobre 2016,

La seconde édition de l’Open de Brest a connu son dénouement, ce dimanche, avec la victoire en finale du slovaque Norbert Gombos face au belge Yannik Reuter (7/5 6/2).

© Benjamin Deroche

Une 2ème édition à succès qui en appelle d’autres

Après le succès populaire de la première édition, l’Open Brest Arena-Crédit Agricole revenait cette année avec l’ambition renouvelée de s’imposer comme un évènement sportif incontournable. Mission réussie d’après Stéphane Abjean, président du tournoi. « La première année, nous étions dans une logique de test qui nous avait convaincu de monter cette deuxième édition. Cette fois-ci encore, nous avons le plaisir de constater que le public a répondu présent une nouvelle fois (autour des 20 000 spectateurs). Côté tennis, nous avons eu le droit à du grand spectacle avec des têtes d’affiches bousculées, des surprises et des jeunes talents. Les joueurs nous ont également dit leur plaisir d’être à Brest et vanté les qualités de notre tournoi. Les entreprises se sont mobilisées, les instances du tennis nous accompagnent notamment avec le formidable engouement des bénévoles à nous aider dans l’organisation. Nous pouvons également compter sur le soutien des collectivités et particulièrement Brest métropole. De plus, nous avons trouvé en la personne de Nicolas Escudé bien plus qu’un ambassadeur et j’espère que nous pourrons collaborer encore ensemble. Ainsi, tous les ingrédients sont donc réunis pour que l’on puisse envisager sereinement de nouvelles éditions. Il y a encore beaucoup de pistes à explorer et de potentiel à exploiter. Nous allons nous remettre au travail avec une grande motivation dès la fin de cette édition ».

Gombos, une semaine de folie

Norbert Gombos (SLK) et Yannik Reuter (BEL) lors de la finale - © Benjamin Deroche
Norbert Gombos (SLK) et Yannik Reuter (BEL) lors de la finale – © Benjamin Deroche

Eliminé au 3e tour des qualifications, puis repêché dans le tableau principal suite à la défection du jeune espoir français Quentin Halys, le lucky loser Norbert Gombos a vécu une semaine complètement folle à la Brest Arena. Après avoir créé la surprise en demi-finale face au français  Julien Benneteau, le slovaque était opposé au belge Yannik Reuter, vainqueur la veille de la tête de série n°1 Jérémy Chardy. Dans cette finale assez « inattendue », le slovaque s’est montré très solide. Après un premier set équilibré, celui qui devrait faire un bond au classement ATP (222ème à l’heure actuelle) a déroulé dans la seconde manche. Il succède au palmarès au croate Ivan Dodig, et devrait continuer à faire parler de lui dans les semaines à venir.

La réaction du vainqueur

« C’était une semaine incroyable. Je suis très heureux d’avoir eu une seconde chance dans ce tournoi. J’ai joué des matchs très serrés toute la semaine, mais je savais qu’en pratiquant un bon tennis je pouvais battre n’importe qui. Pour être honnête je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde aujourd’hui alors qu’il n’y avait pas de français en finale. C’est un Challenger très bien organisé qui vaut largement un tournoi de niveau ATP 250 ».

Simple. Demi-finales : Yannik Reuter (BEL, N°244) bat [1] Jérémy Chardy (FRA, N°73) 6/4 5/7 6/2 ; [LL] Norbert Gombos (SVK, N°222) bat Julien Benneteau (FRA, N°201) 7/6 3/6 6/4. Finale : Norbert Gombos (SVK, N°222) bat Yannik Reuter (BEL, N°244) 7/5 6/2

Double. Finale : Sander Arends (NED) / Mateusz Kowalczyk (POL) battent Marco Chiudinelli (SUI) / Luca Vanni 67(2) 63 10-5

 

Crédit Photo : Benjamin Deroche

 

1 COMMENTAIRE

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.