Zad Notre-Dame-des-Landes : “Nous ne serons pas les martyrs de Valls”

34
7

Le 26 Octobre dernier, M.Valls, invité de France inter, déclarait au sujet d’une éventuelle tentative d’expulsion de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes : « les zadistes veulent créer les conditions d’un drame, avec des victimes et des martyrs, de leur côté et du côté des forces de l’ordre. »

Selon lui, nous serions donc en train de planifier la mort de l’un-e des nôtres au profit d’une stratégie de lutte. Quelques jours après la commémoration du meurtre de Rémi Fraisse par la police, le cynisme de M. Valls est le signe d’un gouvernement en mal d’arguments pour tenter de diminuer le soutien massif dont la lutte contre l’aéroport et son monde fait l’objet, en diabolisant les habitant-e-s de la ZAD. Est-il nécessaire de rappeler que dans l’« état de droit » si cher au gouvernement – et que notre présence au delà de la consultation locale semble tellement contrarier -, la police peut – sans jamais être inquiétée par la justice – mutiler voire tuer pour réprimer dans les quartiers populaires, aux alentours des camps de migrant-es et sur les terrains de résistance, des ZAD jusqu’aux luttes syndicales? Dans la même année 2014, nous n’oublions pas que la police a également assassiné Abdelhak Gorafia, Houcine Bouras, Timothée Lake, Abdoulaye Camara et encore cinq autres personnes.

En cas de tentative d’expulsion ou de démarrage des travaux, nous serons des dizaines de milliers à défendre la ZAD, sur place et ailleurs, dans notre diversité : occupations des arbres et des lieux de pouvoirs, sittings, affrontements, manifestations, blocages de la police et des flux économiques, sabotages… Uni-es contre un pouvoir en pleine crise autoritaire, nous rappelons que c’est ce dernier qui fixe le niveau de la violence et que nous ne plierons pas devant ses menaces.

34 COMMENTS

    • Désole, MAIS quand t’es voisins ne veulent plus de toi, tu n’es plus dans la désobéissance civile, MAIS dans le totalitarisme! Le modèle zadistes n’est pas inintéressant, expérimental, MAIS il demeure une utopie dans l’absolu, jamais un modèle politique! ENFIN LA vraie révolution elle aura lieu quand LA
      Majorité silencieuse descendra dans la rue, sans politiques, sans zadistes, sans syndiquats. Si ce jour arrive, ils n’auront tous à faire profil bas…Ca a commencé avec les policiers, il faudrait peu de chose au regard de ´lactualite pour que cela se produise. Tous les grands projets sont bloqués à cause d’une minorité, même si certains méritent pour autant d’être combattus, c’est vrai. Pour Remi Fraisse, tu as raison, c’était un malheureux jeune, sans reproche, un malheureux accident. MAIS malgré
      Cela, ce n’est pas pour autant qu’il faut
      En faire un martyr ou un symbole.

    • Merci à toi aussi: le vrai débat, c’est bon pour tous! Toutefois je me permettrai de revenir sur une chose: JE ne suis pas d’accord que les événements récents donnent raison à la zad. JE vais être dur, MAIS pour MOI LA zad c’est un petit groupe qui fait du bruit et qu’est quand même entendu! LA Zad ET les opposants auraient dû se concentrer sur les vraies motifs légitimes qu’ils défendent: l’environnement, les bassins versants, les espèces protégées. En maintenant simplement LA pression judiciaire, ET PAS sortir Un tas de faux arguments, pas approuver la justice, LA CEE, les politiques, ou même un référendum (consultation pardon!) uniquement quand ça va dans leur sens. Y a un côté totalitaire auquel j’adhère pas du tout. Bref, si ils avaient gagné autrement, ils auraient gagné avec dignité. ET le mode de vie de la Zad. aurait une BIEN PLUS belle image… LA vie sur LA Zad elle même serait BIEN PLUS belle ET son avenir plus assuré! Car si PAS d’aeroport à NDDL, quel avenir pour les zadistes?!!! A la veille de LA présidentielle, les gars, JE crains pour vous. Si PLUS de projet, PLUS de zadistes, j’en ai peur. ET encore une fois, PAS besoin de faire un référendum pour savoir ce qu’en pensent les citoyens concernés! à la prochaine. Même dans le meilleur des cas, ce que je vous souhaité MAIS doute sincèrement, l’Etat, en accord avec Vinci, vous proposerait de racheter des terres, de vous mettre en conformite Avec LA loi (permis de construire, respect des règles en tout genre: déclarations, impôts, cotisation ordures ménagères , etc etc…) vous ne croyez quand même pas qu’on va vous offrir des terres et vous “financer” votre mode de vie?! ALORS OUI, à LA limite vous payez LA TVA, vous contribuez un peu, MAIS il y a la santé, l’école, les routes, les aides financières diverses… Vous ne pouvez PAS vivre sur le dos des autres pour vivre différemment, en quelque sorte! Encore une fois, c’est assumer ses convictions… qui d’un coup deviennent beaucoup plus honorables, pour ma part en tout cas. bref, JE serais curieux de connaître vos intentions si LA justice vous donne raison. a LA prochaine ET bonne continuation à toi aussi.

  1. Ce texte rappelle les années sombres du communisme. Votre communique reflète un comportement totalitaire, auquel vous osez même avouez que votre présence contrarie au delà de la consultation, preuve que vous vous opposez à une très large majorité des citoyens locaux qui- Pour ou contre NDDL- ne veulent plus de vous. Que se passerait il ALORS si les citoyens décidaient eux même de vous déloger? A vous lire, vous résisteriez aussi plutôt que de vous soumettre à la démocratie. Vous m’avez perdu les gars, LA… vous êtes pire encore que le FN, qui lui a au moins le mérite d’user des moyens démocratiques tant BIEN que mal. JE finis par croire que l’aéroport est devenu une façade pour défendre des acquis que vous avez illégitimement conquis: des terres qui ne vous appartiennent pas, des bâtiments construits sans permis, de l’eau de l’électricité, ET sans compter les vols, dégradations (ne serait ce que les tags sur toute la région), ET malheureusement agressions aussi… vous avez été trop loin ET vous êtes réduits à devenir un groupuscule d’extrême gauche révolutionnaire: droite ou gauche, les extrêmes sont aussi dangereux Pour notre démocratie, pire encore quand vous vous opposez même a vos voisins.
    En un mot aujourd’hui, vous méritez votre expulsion.

    • Alors, déjà je précise que je vais uniquement parler en mon nom, et pas en celui de la ZAD, qui est bien trop vaste pour que quiconque puisse s’exprimer pour elle.
      La consultation, c’était une blague. La seule raison qui existait pour interroger toute la loire atlantique, et seulement la loire atlantique, c’est que c’était la seule échelle qui permettait au “oui” de l’emporter. Et encore, Notre dame des landes, Vigneux, et les autres communes aux alentours ont voté très majoritairement non.
      Donc, à l’affirmation “vous avez une très grand majorité des citoyens locaux qui ne veulent plus de vous”, la réponse logique est “Non. C’est faux.”
      Ce sont les paysans expulsables qui ont d’abord lancé l’appel à venir occuper la zone. Ce sont eux, ainsi que les autres paysans locaux, qui apportent toujours un soutien humain, moral et materiel sur la ZAD. C’est la mairie de NDDL qui, en guise de soutien, fournit de l’eau à certains points de la ZAD. Ce sont des habitants aux alentours qui vienne régulièrement filer un coup de main, ou apporter du matériel de récupération.
      Déloger la ZAD = faire la place à l’aéroport. C’est la raison pour laquelle aucun citoyen qui s’est penché sur le sujet ne voudra la déloger, qu’il soutienne ou non la démarche des zadistes et paysans.
      Venons-en maintenant à la légitimité. C’est une notion bien relative mais, pour ma part, Vinci est bien plus illégitime que tous les zadistes. Des paysans vivaient sur ces terres depuis des générations. Vinci les exproprie de force, pour utiliser ces terres à des fins privées. Et bien je trouve cela légitime que le peuple se réapproprie ces terres et s’y réinstalle, afin de faire plier Vinci sur le long terme et permettre aux paysans expulsés de reprendre leurs activités agricoles.
      Ah, et sans oublier le terme “conquis”, qui laisse à croire que les méchants zadistes ont envahi les terres des gentils locaux, alors que, comme expliqué précédemment, c’est pas vraiment comme ça que ça s’est passé.
      Concernant les vols et agressions, il faut vraiment ne jamais avoir mis aucun pied sur la zone pour retenir ça.
      Parce que oui, je veux bien croire qu’il y’en ait. Rien n’est tout noir ni tout blanc, et y’aura toujours des blaireaux dans chaque mouvement.
      Déjà, si y’en avait tant que ça, la population locale aurait voté l’expulsion de la zad. Or, c’est pas le cas, donc certainement que les communes aux alentours ne sont pas si à feux et à sang que peuvent le prétendre certains politiques.
      Ensuite, même sur la ZAD, ce type de comportement est… légèrement mal vu.
      Les zadistes ne sont pas des sauvages qui sacagent une ville. C’est des gens qui sont venus prêter main forte à une lutte paysanne et populaire. Alors oui, dans le lot je veux bien croire qu’il y’ait des attardés, comme partout. Mais, comme partout également, je refuse de laisser la minorité d’attardés définir l’image qu’on a d’une population.

      Cordialement,
      Un zadiste n’ayant jamais agressé personne ni rien volé, et qui souhaite juste que la faune et la flore du lieu, ainsi que les activités paysannes qui s’exerçaient sur ce bocage soient préservés face aux pelleteuses d’un projet inutile et nuisible.

      • Alors je vais vous répondre: votre commentaire est plein de certitudes. LA consultation c’était une blague: OUI, il est vrai qu’elle aurait dû être au niveau régional, dont d’ailleurs les sondages prédisaient le OUI, sans compter les élus fraîchement élus: Retailleau élu ET Pour, Le Drian élu région Bretagne ET Pour aussi, a même refusé alliance avec les verts pour cette raison ET massivement élu pourtant: ça c’est la réalité, JE l’admets même si je partage l’avis que cet aéroport aurait dû être mieux fait ET PAS par Vinci.
        Pour autant, Que les communes voisines aient voté contre, c’est “naturel”, c’est malhonnête de prétendre le contraire!
        ET j ajouterai: si je partage aussi le périmètre de la consultation, vous n’avez pas assume: il fallait assumer ET boycotter, LA JE vous aurais suivi! MAIS non, vous avez farouchement fait campagne, proférant des mensonges qui n’ont pas à faire rougir les Pour! ET si les citoyens avaient voté non?!!! Vous Evra perdu votre crédibilité, desole de le dire!
        Vous énoncez des motifs qui vous desservent et vous décrédibilisent. MOI j’ai voté contre, ET c’est pas grâce à vous!!!
        Ensuite, dire qu’une majorité de citoyens ne veut plus de vous est faux témoigne encore de mauvaise foi, au mieux de crédulité: franchement, si on consultait les citoyens sur l’expulsion de La Zad, vous n’avez pas une idée du résultat?!! Soyons sérieux, soyons honnêtes, prétendre l’inverse vous dessert une fois de plus! Vous trouvez normal que le peuple se reapproprie les terres?! MAIS les zadistes ne représentent pas le peuple! C’est un soupçon totalitaire de dire ça!
        Vos vous permettez de parler a Notre nom ALORS que vous ne citez que vos proches voisins: évidemment qu’ils vous soutiennent puisqu ils ne veulent pas d’aéroport chez eux, encore une fois c’est naturel!!! Parlons de VIGNEUX, tiens, par exemple!
        Les résultats à une telle question seraient surprenants et ne vous feraient pas plaisir ! C’est Si dur de l’admettre? Car dans ce cas vous ne valez pas grand chose!
        Ensuite les agressions: OUI JE suis d’accord c’est une minorité de blaireaux, MAIS pareil il faut assumer: en réalité ça vous arrange bien d’en avoir! Sinon vous les auriez chasser Manu militari! ET OUI j’ai été sur la Zad, j’en connais: certains respectent mon avis ET LA plupart, c’est triste, MAIS faut PAS insister, ça part vite dans les agressions verbales, genre ta gueule j’ai raison, ce qui exprime en fait de la mauvaise foi, le refus d’admettre des vérités insupportables à entendre. LA Zad c’est aussi ça, Mr. JE connais aussi des habitants, vos voisins pour le coup, ET desole, si certains vous soutiennent, beaucoup n’en peuvent plus: routes barrées (ça va un temps, MAIS à LA longue ça saoule), Free party ET autres nuisances sonores, vols bénins (à LA longue aussi ça saoule), ET dernièrement disparition d’animaux. ET JE ne compte pas ceux qui estiment illégitime que vous vous soyez approprier une terre qui ne vous appartient pas: PAS de loyer, aucun respect de la loi (permis de construire par exemple) une economie parallèle: par contre pour certains PAS de problème à toucher son RSA! Encore une fois ce n’est pas assumer! Comme les décisions de l’Europe: c’est quand ça vous arrange!
        Et les paysans: MAIS dites le: il n’en reste que 3 ou 4, dont leurs parents ont été déjà indemnisés, qui le savent depuis 40 ans: que dit on aux 240 ET qques qui sont partis?! ET parlez aussi de l’Etat qui leur offre 1,5 millions d’euros + une garantie d’exploitation sur 5 ans!
        ENFIN, ET j’arrêterai, le dernier rassemblement, j’ai lu 2 articles relatant des journalistes ayant surpris certains zadistes s’entraîner avec des lance pierre géants sur des mannequins de gendarme mobile ET des véhicules, ALORS que 15 jours plus tôt JE lisais vos commentaires disant que l’Etat cherchait à vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas (non violents) ALORS LA IL VA FALLOIR ETRE PLUS CLAIR!!! Sérieux, si vous laissez des types comme ça, faire ça, c’est grave, MAIS ça prouve encore une fois ce que je pense: ça vous arrange bien!
        Vous ne faites pas partie de ces gens là ET êtes zadistes? Dans ce cas expulsez donc ceux la dans vos rangs et on en reparle.
        Il me serait insupportable, MOI, d’avoir ces “parasites” qui décrédibilisent mon engagement à une telle cause que je prétends défendre!!!
        ALORS OUI Notre opinion finale est peut être la même, MAIS vraiment PAS Pour les mêmes raisons.

        • Alors déjà, premièrement, merci de la réponse, argumentée en plus.
          Malgré le ton légèrement agressif et les majuscules régulières, j’apprécie de voir quelqu’un argumenter, ça commence à manquer.
          Ensuite, désolé si j’ai semblé parler au nom de quiconque, c’était pas mon intention et ça le sera jamais.
          Pour revenir sur la consultation, elle aurait à mon avis du concerner soit le grand ouest (bretagne + pays de la loire), car ça serait quand même l’aéroport “du grand ouest”, soit nationale, ce qui me semblait la meilleure solution car, en plus de la crédibilité accrue qu’il y aurait été accordé, il s’agit d’un projet financé en partie par l’état, donc par tous les français, et détruisant une zone riche en biodiversité, qui elle aussi concerne tout le monde.
          Personnellement, je l’ai boycotté. Et je sais que beaucoup d’autres zadistes avaient également appelé à ne pas aller voter. Les principaux acteurs ayant fait campagne sont l’ACIPA, et les autres associations contre l’aéroport, qui sont sans doute venus à la conclusion que, même si on avait 1 chance sur 1 million pour que cette consultation permette d’enterrer le projet, il fallait la saisir. C’est un point de vue qui se défend, et je me permettrais pas de le critiquer.
          Ensuite, les zadistes ne représentent pas le peuple, c’est vrai. Mais ils en font parti. Un peuple de 70 millions de personnes ne sera, à mon avis, jamais représenté par qui que ce soit d’ailleurs.
          “Ils ne veulent pas d’aéroport chez eux”, c’est bien pour ça que la zad existe. Parce que les “proches voisins” ont appelé à venir les aider à tenir la zone. Que cela ne plaise pas à certaines personnes, c’est normal et compréhensible, mais de là à présenter la zad comme quelque chose qui “excède tous les riverains”, alors que la commune de nddl elle-même fournit de l’eau à la zad, je trouve pas vraiment ça en phase avec la réalité. Personnellement, je vois plutôt tout ça comme un moyen de chercher des raisons pour retourner des gens contre la lutte.
          Concernant les blaireaux (je pense qu’on va continuer de les appeler comme ça, ça semble nous convenir à tous les deux), ils n’arrangent personne. Il y’a également eu des cas de vols ou d’agression sur la zad, ça n’arrive pas qu’à l’extérieur. La différence, c’est qu’à l’extérieur, on cherche un coupable (la zad donc) et qu’on veut le sanctionner (l’expulser), alors qu’à l’intérieur, on sait qu’une fois n’est pas coutume, que ça arrive malgré tout assez rarement, et que si c’est le prix à payer pour vivre libres, en communauté, de partage et d’entraide (je reconnais que ça fait bisounours dis comme ça), ben on est prêts à le payer. Mais je suis d’accord sur le fait que les blaireaux n’ont rien à faire sur la zad, y’a juste qu’il n’est pas vraiment possible ni de les identifier, ni de les expulser (absence de hiérarchie oblige). Puis les expulser, ça serait les envoyer ailleurs, donc pas dit que ça soit la solution. Je pense qu’il y’a sur la zad beaucoup plus d’anciens voyous et dealers qui ont enfin réussi à s’insérer quelque part, que d’honnête gens ayant mal tourné.
          A propos de ta (on peut peut-être se tutoyer après un échange pareil, non ?) visite sur la zad, je comprends totalement que la plupart respectent ton avis, je le respecte aussi. Pour la mauvaise fois, j’ai aussi eu plusieurs fois des discussions ayant assez vite tourné comme ça (amis vegans, bonjour), mais ça dépend déjà beaucoup des gens à qui tu parles, des circonstances, de s’ils te connaissent vraiment ou te prennent pour un touriste “de passage”, et de plein d’autres choses… Parce que malheureusement, faut avouer que quelques uns tombent assez vite dans une forme de communautarisme entre zadistes que j’estime pourtant qu’on devrait combattre. Mais malgré tout, énormément de personnes sur la zad sont totalement conscients du problème des blaireaux, et essayent d’agir de leur mieux pour les réguler.
          Concernant les raves party, je trouve que c’est le même problème que les concerts dans les bars dans les grandes villes. D’après moi, ça fait parti de la vie en communauté. Tous ceux qui ont déjà vécu en centre ville ont déjà été dérangé par des nuisances nocturnes. Même certains soirs où ils voulaient dormir. Mais dans ces cas là, personnellement je trouvais plus judicieux de me mettre dans le silence à l’aide de boules quies, que de vouloir imposer mon silence à d’autres en leur coupant le son. Je trouve cela plus facile de dormir avec des bouchons, que de faire la fête sans musique.
          Le point suivant : l’illégitimité. Encore une fois, ce n’est que mon avis personnel, mais ça ressemble beaucoup à une sorte de jalousie. Déjà, personne ne s’est approprié aucune terre. C’est justement une des revendications premières de la zad, la terre devrait appartenir à tout le monde. (Ou en tout cas pas à Vinci). Ensuite, si c’est si avantageux de ne pas payer de loyer, et bien pourquoi tout le monde ne vient-il pas construire sa maison sur la zad ? Peut-être parce que le retour à l’essentiel en terme de ressources est plus contraignant qu’un loyer à payer. Ou que de construire sa propre cabane digne de ce nom est plus fatiguant que de l’acheter toute faite.
          Ça fait parti des choses qui me gênent dans le “monde extérieur”, cette volonté de vouloir que tout le monde vive de la même façon, en payant un loyer. Ça me viendrait pas à l’idée de traiter de profiteur les gens qui ont de l’eau potable chez eux en appuyant sur un bouton, et dont le toit ne fuit pas, alors pourquoi quelqu’un qui décide de ne pas louer d’habitat de ce type, mais de s’en construire un différemment devrait être traité comme tel ?
          Le RSA, je suis d’accord, d’après moi, le toucher est contre productif dans une démarche telle que la zad. Mais j’ai régulièrement débattu avec des gens, qui estimaient s’être fait entuber par l’état pendant 10 ou 20 ans, et qui me disaient que ça leur semblait pas si absurde que ça de l’entuber à leur tour quelques temps. C’est leur avis, je le partage pas, mais je le respecte.
          Pour les paysans, il me semblait qu’il restait 7 familles aux dernières nouvelles, mais je peux me tromper. Ces familles n’ont d’ailleurs pas été chercher l’indemnisation de Vinci, puisqu’elles estiment que leurs terres ne sont pas à vendre, et que ça fera ça de moins à rembourser quand le projet sera abandonné. Ceux qui ont été poussés à l’exil, il est clairement stipulé dans les 6 points pour l’avenir de la zad, qu’une fois le projet abandonné, ils pourront revenir sur leurs terres et reprendre leurs activités.
          Enfin, dernier point, la violence. Je pourrais rédiger un texte de la taille de celui-là, rien que sur ce sujet là. Car là encore, on ne peut pas parler de “nous”, car les avis diffèrent. Certains resteront non-violents jusqu’au bout, d’autres estiment être en état de légitime défense, et d’autres seront pacifiques au début de l’expulsion, et prendront les lance-pierre dès qu’ils auront vu leur premier pote blessé partir aux urgences. Et même dans ces 3 points là, j’ai pas résumé tout le monde. Pour donner mon avis personnel, je reprendrais une phrase que j’avais entendue prononcée par un maitre de conférences lors du festival de début juillet : “Personnellement, je suis un pacifiste. si je devais me référer à une célébrité, ça serait Gandhi, et ce sans aucune hésitation. Maintenant, soyons honnêtes, il faut bien avouer que si quelques cailloux n’avaient pas été lancés sur la police en 2012, cette conférence se tiendrait sur une piste d’aéroport”.
          Je pense que dans chaque mobilisation, tout le monde a un rôle à jouer, quelle que soit sa façon de procéder. Et c’est la multiplicité de ces procédés qui peut emmener une mobilisation loin.
          C’est pourquoi il est impossible de définir un point de vue “de la zad” sur la violence, car il y’a autant d’avis différents que de zadistes.
          Par exemple, je sais que ce point de vue est assez contestable, et je comprends totalement qu’on le conteste, dans les mobilisations contre la loi travail :
          Il y’avait des premières lignes (qui faisaient face aux crs, forçaient le passage si besoin, les tenaient à distance par des jets de projectiles), ceux qui n’acceptaient d’utiliser la violence que contre des objets et non des individus (les “casseurs” de vitrines), ceux qui refusaient d’être violents, mais renvoyaient du pied les grenades lacrymogènes des crs pour protéger le cortège, ceux qui préféraient soigner des manifestants que blesser des policiers (les medics), ceux qui étaient à 100% pacifistes (par des slogans, des sit-in, des occupations)… Et je pense que c’est cette multitude d’approches de la contestation qui a donné autant d’ampleur aux cortèges, qui leur a permis de passer un nombre incalculable de barrages, de sortir d’un nombre tout aussi hallucinant de nasses, de mener des cortèges de milliers de personnes jusqu’au bout des tracés de manifs, et ce malgré les tentatives de dispersion, etc etc.
          En bref, face à des policiers armés et entrainés, y’a pas qu’un seul moyen de résister. Les manifestants pacifistes seuls se feront gazer, les manifestants en mode black block seuls se feront tirer au flashball comme des lapins. C’est en cumulant tous ces modes d’actions qu’on rend une manif plus dure à réprimer. (Et, je le répète, c’est mon avis, et uniquement le mien. Il est basé sur mes propres expériences de répressions policières, et je comprends totalement qu’il soit discutable, j’encourage même à le discuter, comme tous les point de vue.)
          En espérant que tu auras eu le courage de me lire jusqu’au bout, et si c’est le cas je t’en remercie déjà, c’est bien courageux de ta part.

          Cordialement

        • Bonjour, c’est moi qui te remercie de prendre le temps de répondre, en toute cordialité c’est vrai! Pour les majuscules, excuses moi c’est mon tel qui délire un peu (tu remarqueras c’est souvent les mêmes mots;) hormis pour les lance pierre géants !
          Pour LA consultation tout à fait ok sur le périmètre régional, mais pas DU tout sur le national!! Ce ne serait pas honnête! Les gens voteraient sans se renseigner car je seraient pas directement concernés!!! Voyons ce ne serait ni sérieux ni légitime. Ensuite non je n’ai pas dit que LA Zad excede tous les riverains, MAIS une très grosse majorité oui.
          Pour le bruit je suis desole MAIS ceux qui sont venus s’installer ici c’était pas pour faire la fête en ville !!! Quand vous achetez à la campagne, n’est Pour etre au calme! Sinon vous achetez en ville, OUI!!
          Et puisqu’on parle d’acheter, desole MAIS non on ne fait pas construire parce qu’on a la flemme de le faire soit même! Il y en a d’ailleurs qui font les 2. Il y a des salariés, MAIS aussi des artisans, des entrepreneurs, qui s’endettent toute leur vie pour payer LEUR terre, qu’ils ont méritée, eux, pour le coup. LA terre appartient peut être à tout le monde, MAIS ça ne veut pas dire pour autant qu’on puisse s’arroger le droit de s’y installer ou on le souhaite. vois ne déclarez pas de logement, vous ne payez pas d’impôts, etc… vous n’imaginez pas ce qu’en c’edt d’acheter sa propriété, l’engagement, les sacrifices parfois, le plaisir aussi. Certains y passent leur temps libre à rénover, ou jardiner par exemple. Tu veux te construire une cabane? Tu veux Faire de l’élevage, Tu veux devenir maraîcher? Et Bien tu fais comme tout le monde dans ce pays! Il y a des règles pour vivre ensemble et heureusement, sinon ce ne serait pas une république, mais l’anarchie. ET elle est BIEN utile d’ailleurs parfois pour protéger l’environnement (Natura 2000, règles d’urbanisme…), certaines sont aussi stupides c’est vrai. il y a d’ailleurs même certains qui ont du renouveler leur demande de permis pour respecter la loi, reportant leur projet de 2 mois et parfois même 4 ou 6 mois!
          Pour LA violence enfin, ET les diverses actions (blocages, sabotages), desole mais je ne cautionne pas. Les gendarmes qui délogeront sont peut être même plus respectables que les CRS: ils font ce qu’on leur ordonne de faire, ils ont des familles, ils appliquent les ordres, comme les pompiers on est souvent BIEN contents qu’ils soient la, ce sont des hommes et des femmes comme vous ET moi qui se sont engagés pour leur pays. Résister pacifiquement oui, les caillasser, prévoir des pièges, non. Quand aux blocages ou sabotages, JE me souviens de la CGT qui a sabote un relai EDF: ils ont paralysé des artisans, des commerçants, une femme a été desincarceree de sa voiture à cause d’un feu tombe en panne, MOI même ils m’ont fait perdre une journée de travail, ET j’ai besoin de travailler ! alors la Je dis non, non ET encore non. J’ai rien contre les zadistes, tant qu’ils ne me portent pas atteinte. Cordialement

        • REPONSE A NEO

          Alors, je sais pas si c’est mon pc ou le site qui bug, mais je peux pas répondre à ton dernier commentaire, donc je répond au précédent.

          Le pont de vue national ne me semblerait pas si aberrant que ça, étant donné que tous les français le financent, et que c’est tout de même un projet qui oppose deux visions distinctes de la société, je pense que chacun pourrait avoir quelque chose à dire dessus.

          Pour les riverains, je ne sais pas si c’est réellement une majorité qui est “excédée”, je pense que la majorité s’en fiche, que ça change rien dans leur vie de tous les jours, et que les opposants font plus de bruits, et sont relayés par les hommes politiques.

          Niveau nuisances sonores, je t’accorde que les gens ayant choisi la campagne sont plus légitimes à se plaindre du bruit que les gens habitant en ville. Maintenant, je pense vraiment pas que la fréquence des free partys mérite d’en faire un argument contre la zad. Déjà parce que c’est loin d’être tous les soirs, donc mettre des bouchons une fois de temps en temps ça changerait pas la vie de grand monde, et ensuite parce que les nuisances d’un éventuel aéroport seraient pas forcément mieux. Ceci dit, je comprends que ça puisse être lassant.

          Au sujet de l’achat, je ne dénigrais absolument pas ceux qui achètent une maison. C’est leur choix, j’ai grandi dans une maison achetée, ça a énormément d’avantages et je suis tout à fait conscient que c’est dur à acquérir.
          Je dis juste que, si des gens choisissent ce mode de vie, d’autres en choisissent un différent. La question n’est pas de savoir lesquels ont le plus de mérite, j’estime juste que les deux doivent être respectés. Certes, les zadistes ne payent pour beaucoup pas de loyer, mais n’ont pas non plus tous les avantages qui vont avec (propriétaire qui gère le logement, garantie d’une certaine qualité de logement, emplacement…).
          Ensuite, beaucoup de ces logements sont déclarés, une quinzaine d’entre eux vient d’ailleurs de bénéficier de la trêve hivernale.
          Pour les impôts, c’est exactement comme partout ailleurs. Ceux qui ont les revenus en payent, les autres ne sont pas imposables, comme à l’extérieur.
          Ensuite, il ne s’agit pas de “s’installer ou bon nous semble”, mais de s’installer sur des terres ayant été enlevées à leurs propriétaires, et destinées à être détruites. C’est une occupation, visant à permettre aux réels propriétaires de récupérer leurs terres. Personne n’a construit de cabane sur le rond point d’un centre ville, ni dans le jardin de la mairie hein.
          Pour finir sur cette partie là, personne n’a dit que la zad était républicaine. C’est un espace qui se veut le plus démocratique possible, et s’oriente vers une démocratie directe. Bien loin de la république donc, qui met au pouvoir un petit groupe de représentants, estimés plus “aptes” que d’autres à gouverner. La zad est justement un espace d’expérimentations d’autres formes politiques, qui se veulent plus démocratiques que la république, et donc plutôt compliquées à mettre en place si on suivait les règles du régime qu’on veut changer.

          Enfin, pour la violence, les blocages, sabotages, tout ça.
          J’ai l’impression d’avoir le même débat à chaque grève, mais, si jamais une grève te fait perdre une journée de boulot, est-ce que c’est plutôt la faute des grévistes qui perdent plusieurs semaines de boulot pour se faire entendre, ou de la loi / le projet qui a provoqué cette grève et que l’état s’entête à faire passer ?
          “Diviser pour mieux régner” qu’ils disent, ça reflète plutôt bien ça je trouve. Des gens se battent pour changer les choses, et les dirigeants arrivent à faire se retourner le reste du peuple contre eux parce que “regardez, ils vous prennent en otage comme ça, sans raison, par plaisir !”.
          Alors, une bonne fois pour toute, sans risque d’expulsion, y’aurait pas de barrages. Sans propagande pro-aéroport, pas de tags “zad partout”. Et sans aéroport, pas de zad.
          Maintenant, dernier point sur la violence, et le rapport à la police.
          Je sais que même au sein du milieu militant, y’a toujours énormément de débats sur l’attitude à adopter par rapport à la police. Certes, l’homme derrière le casque est un homme comme tout le monde. Par contre, quand il porte son casque, il accepte de renoncer à sa capacité de jugement, pour “obéir aux ordres”. Et c’est justement ça qu’il a été reproché à la police pendant les derniers mois de mobilisation, et qui leur sera encore reproché à chaque fois. Parce qu’un policier, se met au service de l’état, pour le protéger et faire reigner sa loi, même si c’est par la violence. Et à partir de là, le policier deviendra bien souvent l’ennemi de chaque mobilisation.
          Parce qu’un Homme qui est capable de mettre en danger la vie de quelqu’un s’il en reçoit l’ordre (par un lancer de grenade ou tir de flashball dans la tête), au nom de l’autorité d’un l’état, sera forcément ennemi de chaque révolution, ou plus globalement de chaque mouvement social.
          Résister pacifiquement, c’est facile tant que t’as affaire à des hommes non armés, mais à partir du moment ou tu risques de perdre un œil sur un moment d’inattention, de te faire enfoncer le crâne par une explosion de grenade, ou brûler le visage à cause des gazes, ben ça devient plus dangereux qu’autre chose d’être pacifiste.
          Je suis d’accord sur le fait que, dans un monde parfait, avec une police qui différencierait le bien du mal, les manifestations pacifiques seraient l’idéal, et je serais d’ailleurs le premier à les prôner.
          Maintenant, dans un Etat relativement autoritaire, et face à une police qui peut atteindre des stades assez inouïs de violence sur un seul ordre de ce même Etat, c’est compréhensible, bien que dommageable, que les manifestants soient obligés de se radicaliser aussi de leur côté.
          Ça a toujours été et ça sera toujours la police (donc l’état) qui fixe le niveau de violence, car c’est eux qui répriment les mouvements sociaux, et non l’inverse.

      • Merci pour ta réponse mais force est de constater que nous ne sommes d’accord à peu près sur rien. Tu vas le prendre mal MAIS j’ai quand même l’impression que tu trouves toujours de bons prétextes pour légitimer ou justifier tes visions des choses. Le coup de LA trêve hivernale, si c’est pas l’image du parasite qui profite du système que lui même critique, ca!!!
        Ensuite les zadistes pour la plupart occupent des terres ou des biens qui n’appartiennent plus à leur proprieteairz car ils ont simplement été vendus! D’ailleurs leurs propriétaires et leurs enfants. N’ont absolument pas l’intention de les recuperer(est il nécessaire de le préciser?!)
        ENFIN LA police tu imagines BIEN le désaccord. Concernant la violence,JE t’invite à compter sur une carte du monde LA police aussi “violente” que LA Notre!!!
        Concernant les propagandes, les antis sont d’aussi gros menteurs que les pro, ET ca les gars, c’est ce qui vous a décrédibilise, encore une fois. JE ne rentrerai pas dans les détails, MAIS LA aussi vous ave été trop loin. Desole vous n’êtes pas viables.
        Pour LA propriété, que ce soit acheter une maison, un champs, une cabane, tu respectes la loi, comme tout le monde, tu trouves les moyens de le financer, comme tout le monde, tu paies ta taxe foncière ET d’habitation, comme tout le monde. JE ne vois pas en quoi tu aurais un traitement de faveur. Ou alors Ok MAIS tu te demrmerdes pour ton eau, ton électricité, tes poubelles, ta santé, tu ne jouis pas des biens publics (routes, communications, etc). Tu vis en otarcie sur ton territoire, tu assumes jusqu’au bout. Apres tout si le mode de vie de notre pays ne te convient pas, tu pourrais être libre de faire comme il te plait, MAIS ce n’est pas à MOI de payer tes décisions!!! C’est pas PLUS compliqué.

        • D’abord, l’expropriation est une vente forcée. C’est un petit mot à rajouter, mais ça change beaucoup de chose.
          Ensuite, le coup de la trêve hivernale, c’est plutôt le système qui se bloque par lui même, la zad aurait été défendue avec ou sans ça, en soit ça change pas grand chose.
          Pour la police, j’ai jamais dit que c’était pas pire ailleurs. Ça veut pas dire que c’est bien ici. C’est même pas mal en train de s’aggraver, même si évidemment, ça restera forcément pire à d’autres endroits du globe.
          Pour finir, je pense que la plus grosse partie du désaccord se situe dans la forme plus que sur le fond. En gros, la différence classique entre réformisme et révolutionnarisme.
          L’opposition entre le changement en passant par les urnes et le système actuel, légalement, ou celui passant par la désobéissance civile, donc illégalement.
          Et enfin, pour conclure, l’actualité tendrait vers une éventuelle annulation du projet. Ce qui donnerait donc raison au mode d’action de la zad. Car sans zad, le projet aurait été inauguré en début d’année prochaine, alors qu’on se rend compte maintenant qu’il est peut-être illégal depuis le début.
          Même chose qu’à Sivens ou, quand Rémi Fraisse a trouvé la mort, on entendait dire que c’était un “anarchiste”, un “marginal”. Un membre d’une petite minorité qui enfreignait la loi pour bloquer un projet, en faisant chier politiques, population, entreprises… Ce projet fût finalement reconnu illégal l’année d’après, et annulé. Si certaines personnes n’enfreignaient pas la loi pour rappeler aux gens qui la font qu’ils ne sont pas tous seuls, et qu’ils ont des comptes à rendre à la population qu’ils gouvernent, Sivens serait déjà construit, l’aéroport également. Donc on a beau dire ce qu’on veut sur la zad, ça reste à l’heure actuelle le moyen de résistance le plus efficace qu’il soit, le plus instructif d’un point de vue des expériences politiques également (sur la capacité du peuple à se gérer par soi-même), ainsi que le plus apte à sensibiliser les gens sur des projets qu’ils auraient accepté sans broncher autrement.
          Car c’est bien beau de gueuler derrière sa télé que toutes façons les politiques ne nous représentent pas, qu’ils sont payés trop chers, qu’ils font jamais ce pour quoi ils sont élu, qu’ils sont tous pareils… Mais si on en reste là, qu’on continue d’aller voter et de se soumettre aux lois en application, y’a peu de chances que ça change un jour. Alors que ces initiatives, malgré tous les défauts qu’elles peuvent comporter, permettent de se rendre compte qu’au final, on a peut-être moyen de s’organiser autrement, ensemble, sur un pied d’égalité, et même de faire plier le pouvoir en place sur certains sujets.

        • Au final, petite précision, je ne comptais nullement te faire changer d’avis sur le sujet par mes commentaires.
          Vu le débat qu’on a tenu depuis le début, je pense qu’on a tous les deux un vécu politique bien trop étoffé pour revenir sur nos fondamentaux suite à 3 commentaires sous un article internet.
          Mais je trouve toujours ça intéressant et instructif d’échanger avec ceux qui pensent différemment. C’est à l’aide de tous ces débats là qu’une opinion politique se développe, se forme, se nuance, se modifie même parfois, en tenant compte des avis des autres. Donc, malgré les points de désaccord extrêmement nombreux qu’on a pu se trouver sur énormément de sujets, merci d’avoir joué le jeu et d’avoir répondu, c’était sympa, super intéressant et instructif, pour ma part en tout cas.
          Sur ce, je ne suis pas sûr d’avoir accès à internet dans les prochains jours, donc je te souhaite une bonne continuation !

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.