MEDIABASK.EUS / Un chef présumé d’ETA arrêté à Ascain

1
8
(en vertu des accords de partenariat entre Mediabask et 7seizh sur l’actualité des nations sans Etat)

Mikel Irastorza, chef présumé d’ETA, a été arrêté ce samedi matin à six heures à Ascain. Il a été placé en garde à vue ainsi que le couple qui l’hébergeait.

MEDIABASK|05/11/2016 08:52MIS À JOUR À: 19:03
Des personnes se sont réunies devant la maison où a eu lieu l'arrestation. © DR
Des personnes se sont réunies devant la maison où a eu lieu l’arrestation. © DR

“L’actuel numéro 1 d’ETA Mikel Irastorza ainsi que le couple qui l’hébergeait ont été arrêtés à six heures ce matin et placés en garde à vue par la police judiciaire de Bayonne”, indique à MEDIABASK le parquet antiterroriste de Paris. Ces arrestations interviennent dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte hier par le parquet pour “association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste”.

Une vingtaine de personnes se sont réunies dès l’aube devant la maison où a eu lieu l’arrestion, chemin Monségur, à Ascain chez le couple Arin. Les policiers sont restés sur place pour procéder à une perquisition et n’auraient quitté les lieux qu’à 16 heures en présence de Mikel Irastorza et du couple d’après les gens présents sur place. Mikel Irastorza, 41 ans, est originaire de Donostia. Quant au couple, l’homme est un réfugié basque de nationalité espagnole, la femme est de nationalité française.

Tôt dans la matinée, le ministère de l’Intérieur espagnol avait déjà confirmé l’opération dans un communiqué. Elle a été menée conjointement par les agents de la Direction générale française de la sécurité intérieure (DGSI) en collaboration avec la Garde civile, indiquait-il, baptisant l’opération “Nérin”, du nom du gendarme français victime d’ETA en 2010. “D’autres arrestations ne sont pas exclues”, ajoutait-il. Beauvau n’a pour l’instant pas communiqué. Le nom de l’opération n’est pas repris par Paris.

Madrid présente Mikel Irastorza comme “le plus haut dirigeant de l’organistation terroriste ETA” depuis l’arrestation de David Pla et Iratxe Sorzábal le 22  septembre 2015 à Baigorri et la restructuration de l’organisation en juillet de la même année. Le nouveau ministre de l’intérieur, nommé jeudi, Juan Ignacio Zoido a affirmé que “tant que le groupe terroriste ne rend pas définitivement les armes et ne procède pas à sa dissolution, le gouvernement espagnol continuera à lutter contre le fléau du terrorisme “.

Un rassemblement est prévu ce soir à 19 heures sur la place du village. EH Bai appelle à y participer et condamne ces arrestations dans un communiqué alors qu’ “une majorité de la société civile demande une résolution du conflit au Pays Basque”. Le mouvement abertzale appelle à “entamer au plus vite les discussions pour parvenir à tourner la page du conflit armé”

 

1 COMMENT

  1. ça rappelle les actions conjointes des polices de Franco et françaises des années passées !!! GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRGRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRGRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRGRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.