sondage #nddl : Moins d’un quart des français favorables à la construction de l’aéroport de Notre-Dame des Landes

26

Lundi 14 novembre 2016, pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « la consultation locale, organisée par l’Etat et contestée en raison du cadre géographique choisi et de la question posée, n’a pas entamé l’opposition des français à l’égard d’un projet d’aéroport dont l’utilité n’a jamais été démontrée sérieusement ».

Communiqué de presse Agir pour l’Environnement

agir-pour-lenvironnement-jpg-640x860-q85 Alors que la rapporteure publique a tout récemment réclamé l’annulation de plusieurs arrêtés préfectoraux, ce qui aurait pour effet de bloquer le démarrage des travaux du projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes, un nouveau sondage IFOP effectué pour le compte d’Agir pour l’Environnement met en évidence le très faible soutien populaire dont bénéficie ce grand projet inutile. Moins d’un quart (24%) des personnes consultées par l’IFOP estime qu’il faut construire l’aéroport de Notre-Dame des Landes ; contre 47% souhaitant au contraire l’abandon de ce projet d’aéroport (29% n’ayant pas d’avis précis à ce sujet).

sondage IFOP
sondage IFOP

Ces nouveaux résultats marquent une remarquable stabilité de l’opinion publique au sujet de la construction de l’aéroport de Notre-Dame des Landes puisqu’un sondage identique avait donné les mêmes résultats en avril dernier. La consultation départementale voulue par le chef de l’Etat n’a rien changé au fait que ce projet décrié reste soutenu par une minorité de français.

A l’heure où la justice est appelée à annuler un certain nombre d’arrêtés, Agir pour l’Environnement interpelle le chef de l’Etat afin qu’il abandonne définitivement ce grand projet inutile, imposé ET impopulaire.

Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « la consultation locale, organisée par l’Etat et contestée en raison du cadre géographique choisi et de la question posée, n’a pas entamé l’opposition des français à l’égard d’un projet d’aéroport dont l’utilité n’a jamais été démontrée sérieusement ».

Il est désormais temps d’écouter les voix toujours plus nombreuses réclamant l’abandon de ce projet. A quelques jours du premier anniversaire de la tenue de la COP21, l’aberration que constitue ce projet d’aéroport climaticide et énergivore doit cesser. Le caprice de certains élus locaux ne peut durablement s’affranchir de la volonté d’une opinion publique hostile à un projet qui, pour être en zone humide, prend l’eau de toutes parts.

Interpellez le président de la République via la pétition électronique “NDDL : L’abandon, c’est maintenant !”

 

Détail du sondage : http://www.agirpourlenvironnement.org/communiques-presse/sondage-nddl-31010

26 Commentaires

  1. Tout cela c’est pour la gloriole des politiques et pour remplir les poches de Vinci et des copains. Ensuite l’aéroport sera donné au promoteurs immobiliers. Le fameux référendum les bobos socialos de Nantes ont votés pour leur petit confort. Ça ne gêne personne de foutre dehors des personnes qui ont ces terres dans leur famille depuis longtemps. Les socialopes et les Républichiens sont d’accord dans la connerie. Les Nantais sont des marionettes manipulées par des crapules.

  2. Je pense que vous, vous trompez. L aéroport de notre Dame des Landes sera mieux situé qu’à Nantes et les gros porteur pourront atterrir sans problème. De plus cela donnera du travail a beaucoup de gens de la region ouest

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here