Pierre Rhimbault, skipper Bretagne – CMB Espoir 2017 !

0

Port-la-Forêt, mercredi 30 novembre 2016,

Neuf manches de finale étaient au programme du Challenge Espoir Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne 2017, cette semaine, en baie de Port-la-Forêt. Six auront suffi pour connaître le nom du nouveau skipper Espoir de la Filière d’excellence de course au large Bretagne-CMB. En effet, le Rochelais Pierre Rhimbault, 24 ans, a largement dominé les débats, remportant les six premières courses et ne laissant ainsi que des miettes à ses deux adversaires, Gautier Thomas et Loïs Berrehar. C’est donc lui qui, durant une année (renouvelable), va disposer d’un Figaro Bénéteau et d’un budget de fonctionnement lui permettant de disputer le circuit du Championnat de France de Course au Large, dans les meilleures conditions possibles. Lui également qui, pendant cette période, va bénéficier d’une intégration au Pôle Finistère Course au Large qui va lui garantir une formation professionnelle sérieuse et un apprentissage au contact des meilleurs navigateurs français. Bravo !

© DR

« C’est super quand les choses se passent de cette manière ! Je ne pensais évidemment pas dominer les épreuves en individuel sur l’eau à ce point-là mais ça fait plaisir. L’année dernière, j’avais terminé troisième de la sélection. Forcément, j’avais été un peu déçu du résultat mais cela m’avait toutefois permis de voir comment ça se passait et comment les autres s’étaient préparés à l’échéance », explique Pierre Rhimbault. « Dès que j’ai su que la sélection était de nouveau ouverte pour 2017, je me suis débrouillé pour louer un Figaro Bénéteau avec l’aide de mon club puis je me suis entraîné en solo pendant trois semaines », a ajouté le jeune homme qui, jusqu’alors, s’est principalement illustré en double ou en équipage. « D’origine Niortaise, je n’ai pas grandi près de la mer. J’ai toutefois commencé la voile par l’Optimist vers 8-9 ans. Très vite, j’ai fait mes débuts en régate mais sans véritables résultats jusqu’à ce que je passe dériveur double et que j’intègre la section sport-études de La Rochelle », détaille Pierre qui a longtemps fait équipe avec Hugo Feydit. Ensemble, les deux garçons ont notamment décroché un titre de vice-champion de France de 29er en 2008 puis une place de troisième au championnat de France de 420 deux ans plus tard.

« Après ça, je me suis mis au match-racing. J’ai monté une équipe qui s’est étoffée au fil du temps et avec laquelle, cette année, j’ai terminé 3e d’une épreuve de Grade 1, la Match Race Germany, ou encore 4e du championnat d’Europe au Danemark », commente le jeune skipper qui achève ainsi la saison à une belle 15e place au classement mondial de la discipline. « A présent, je souhaite faire mes armes en Figaro Bénéteau et retrouver, à plus grande échelle, ce que je faisais en olympisme », ajoute Pierre, étudiant à l’EIGSI, école d’ingénieur généraliste à La Rochelle. « Mes cours se termineront le 15 décembre. Dès lors, je pourrai me concentrer pleinement sur ce nouveau projet », a conclu Pierre Rhimbault qui retrouvera, dès que possible, son nouveau partenaire d’entraînement, Sébastien Simon, le skipper Bretagne – CMB Performance. Un marin qu’il connaît bien puisqu’à ses côtés, en 2013, il a décroché une belle troisième place au mondial de 420, et qui, à coup sûr, saura lui donner de précieux conseils pour aborder au mieux 2017. A noter : Pierre Rhimbault se tiendra à la disposition des journalistes vendredi en marge de la conférence de presse de la Solitaire Urgo – Le Figaro et à l’occasion de la présentation du Tour de Bretagne à la voile samedi au Nautic, à Paris.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here