Saint-Nazaire : le Lycée Expérimental en péril

0
Le Lycée Expérimental est né en 1982 par la volonté d’une équipe qui souhaitait proposer autre chose que l’école traditionnelle.  Ce projet, initié par Jean-Gabriel Cohn-Bendit, a pu se concrétiser grâce à l’appui d’Alain Savary, ministre de l’Education, le “camarade-ministre” comme le grand frère de Daniel l’avait dénommé M Savary dans sa lettre ouverte publiée dans Libération peu après l’arrivée de Miterrand à la présidence.

Faute de bâtiment, cet extraordinaire laboratoire de la Démocratie est aujourd’hui en péril.

lycee-expe-1
Le lycée expé, dans l’ex-Hôtel Trans-Atlantique depuis 1991

Pauline, élève au lycée expé, fait partie de la commission bâtiment, une instance qui réunit élèves et membres de l’équipe éducative (MEE) pour creuser le dossier et organiser la riposte par rapport au problème du bâtiment. Cette élève en DETER (équivalent de la seconde) s’est investie dans ce projet dans le but de sauver le lycée et de pouvoir y continuer sa scolarité.

 

7seizh.info : quelles sont les spécifités de ton lycée ?

Pauline : Nous sommes un lycée public d’enseignement général cogéré, c’est à dire qu’ensemble, élèves et MEES, nous gérons complètement le lycée au niveau du fonctionnement quotidien, des prises de décision, du choix des ateliers et activités pédagogiques.  En clair, il n’y a pas de proviseur, de CPE, de personnel de cuisine ou pour le ménage , toutes ces tâches nous incombent à tour de rôle. Ce qui nous paraît important, c’est le fait que nous soyons toutes et tous égaux malgré la différence de statut : le partage du pouvoir permet une responsabilisation de tous les membres du lycée. Nous sommes issus des réflexions autour de la pédagogie Freinet et plus spécifiquement de la pédagogie institutionnelle. Il y a 19 MEES et environ 180 élèves. Au lycée, tout le monde ne prépare pas le bac, il y en a aussi qui élaborent d’autres projets de formation.

 

7seizh : cette gestion fonctionne depuis 35 ans, mais un problème se fait jour …

Pauline : Personne ne veut prendre la responsabilité d’acheter le bâtiment (actuellement propriété de la Silène, bailleur social nazairien, ndlr) et les tutelles se rencontrent sans nous qui sommes les plus informés. La région (Pays de la Loire, ndlr) ne reconnaît pas le fait que nous soyons rattachés à un lycée d’appui le Lycée Aristide Briand qui lui est régionalisé. Bref, les tutelles se renvoient la balle et depuis un an aucune décision n’est prise. Nous ne savons même pas s’il y a une date couperet et si nous pourrons avoir une prochaine rentrée dans ce bâtiment.

 

7seizh : face au mutisme profond de la région et de l’Etat, quelles solutions sont envisagées par le lycée et sa commission bâtiment ?

Pauline : Nous aimerions pouvoir rester dans ce bâtiment, il nous faut juste un propriétaire !!! Nous aimerions pouvoir participer comme nous l’avons fait depuis plus de 30 ans aux prises de décision nous concernant. Rien ne se débloque: les tutelles ne répondent même pas à nos mails et appels téléphoniques , nous n’avons des éléments sur ce dossier que parce que nos tutelles daignent répondre aux journalistes.Avec la commission bâtiment, nous allons préparer des actions dans l’année. Notre premier rendez-vous est le samedi 3 décembre où élèves, MEES, parents allons nous réunir pour envisager les premières actions: après une AG explicative, nous avons conçu des temps d’activités (créations de slogans, chansons de lutte, batucada, écriture d’une lettre ouverte, écriture d’invention à partir de photos…). Il y aura ensuite un remue-méninges pour imaginer la suite. Le tout bien sûr dans une ambiance conviviale: nous n’avons pas envie que cette lutte soit anxiogène même si cette situation génère forcément des inquiétudes sur notre avenir.
  
Pour se renseigner et participer à la lutte conviviale qui s’organise :
02 40 66 78 52 (vous aurez alors un membre de la gestion actuelle, élève ou MEE)
lycee.experimental@wanadoo.fr
17 bd René Coty, BP272, 44606 Saint-Nazaire cedex
Site
Lettre syndicale relatant le problème de bâtiment au LXP :

Télécharger (PDF, Inconnu)

Journal du lycée (“Lise Arnodel”, “lycée expérimental” en langue bretonne) :

Télécharger (PDF, Inconnu)

L’image de Une est l’image de Une du “Lise Arnodel” de décembre 2008

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here