Finistère : Un schéma départemental en faveur de la langue bretonne

0

Décembre 2016, le dossier du mois du magazine Penn-ar-Bed, édité par le Conseil départemental du Finistère :

 

Le 20 octobre 2016, le premier schéma en faveur de la langue bretonne a été voté à l’unanimité par l’Assemblée départementale. Il exprime une forte reconnaissance pour le travail des acteurs de la langue bretonne et affirme le rôle du Département, comme chef d’orchestre des politiques départementales.

Depuis 30 ans, le Département s’engage dans la promotion de la langue bretonne. En 2014, il choisit d’évaluer ses politiques pour mieux les orienter. Une démarche collaborative avec les acteurs de la langue bretonne en Finistère, s’engage sous la présidence de Fañch Broudig. De cette évaluation ressort la nécessité de mettre en place un schéma pluriannuel afin de clarifier et encadrer l’action départementale. Moins de deux ans après, le premier schéma départemental en faveur du breton est élaboré puis voté le 20 octobre 2016.

UNE ANNÉE DE CONCERTATION

Près d’une année de  travail a été nécessaire à son élaboration. Un comité de pilotage, sous la présidence de Solange Creignou, Vice-présidente en charge des personnes âgées et des personnes handicapées, déléguée à la langue bretonne, est mis en place dès septembre 2015 et cinq groupes de travail, composés de 82 volontaires (services départementaux, partenaires institutionnels, associations) sont constitués. Ils portent sur les thématiques suivantes : l’enseignement de la langue, le bilinguisme précoce, le lien intergénérationnel, les territoires acteurs du bilinguisme, les projets culturels et l’éducation populaire. Des thématiques qui s’articulent dans le schéma selon deux axes forts : transmettre et vivre la langue. Présentation dans ce dossier des enjeux et des applications concrètes de ce schéma départemental.

CHIFFRES CLÉS

Près de 22 000 personnes apprennent le breton dans le Finistère, soit près des 2/3 de l’ensemble des apprenants de Bretagne.

8 032 élèves dans les trois filières bilingues (public, privé, Diwan) dont 80 % à l’école maternelle et primaire.

7 909 élèves initiés au breton à l’école maternelle et primaire.

Le budget consacré à la langue bretonne par le Département est de plus de 2 millions d’euros.

Depuis les années 50, le nombre de locuteurs de breton a baissé de 85 %.

9 % des Finistériens disent parler le breton*.

Près de 750 postes de travail équivalent temps plein demandent des compétences en breton dans le Finistère. Ce chiffre a augmenté de 72 % en 10 ans.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here