Louhossoa : soutien des communes

0
le maire de Baigorri, Jean-Michel Coscarat et Ocafrain, maire de Banca ˆ la Manifestation contre la fermeture de la poste a Baigorri, Samedi 20 Juin 2015. (Photo Bob Edme)

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord, nous relayons leur article
L’un après l’autre, les conseils municipaux de Baigorri et Aberats-Sillège ont adopté une motion de soutien aux artisans de la paix.

Pour leur dernier conseil municipal de l’année, le 19 décembre dernier, les élus d’Aberats-Sillègue ont voulu apporter leur soutien “aux artisans de paix”. A l’unanimité, ils ont adopté une motion de soutien dans laquelle ils se disent stupéfaits par l’arrestation de “cinq militants pacifistes du Pays Basque qui ont voulu faire un pas vers le processus de paix […] bloqué par les Etats espagnol et français.

Le conseil municipal d’Aberats appelle ainsi que leur engagement relève “d’une démarche non-violente et transparente”. Il demande aux gouvernements français et espagnol à s’engager concrètement dans le processus de paix, suivant en cela les recommandations de la conférence internationale de paix d’Aiete d’octobre 2011.

“Moi aussi je suis un artisan de la paix”, tel est l’engagement pris par les élus du conseil municipal de Baigorri. “Parce que je veux contribuer à un avenir sans violence et démocratique pour le Pays Basque”, le conseil affiche sa conviction que “le désarmement est une condition incontournable permettant d’aboutir à une résolution définitif du conflit”.

Chaque élu signataire de Baigorri se dit disposé à “œuvrer en faveur du désarmement d’ETA, tel qu’engagé par Michel Berhocoirigoin, Michel Bergouignan, Jean-Noël Etcheverry, Béatrice Molle-Haran et Stéphane Etchegaray”.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.