Les troisièmes Victoires de la Bretagne décernées par Le Télégramme : La victoire du développement durable pour Triskalia ! Farce ou exploit ?

Le 8 décembre dernier à Saint Brieuc, le quotidien Le Télégramme organisait les Troisièmes Victoires de la Bretagne, le syndicat Solidaires Bretagne et le collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’ouest ont réagi en dénonçant le choix des organisateurs quant au titre attribué à la société Nutréa-Triskalia dans la catégorie « développement durable ».

Communiqué de presse

 Bretagne, Plouisy, septembre 2016, portrait de Laurent Guillou, Stéphane Rouxel, Claude Le Guyader et Pascal Prigent, salariés de Triskalia et Nutréa, victimes de cancer dû à l’exposition aux pesticides

La victoire du développement durable pour Triskalia ! Farce ou exploit ?

 

Après s’être fait condamner par les tribunaux pour avoir empoisonné nombre de ses salariés avec des pesticides en partie interdits, puis avoir largué ceux-ci à Pôle Emploi, comment obtenir malgré tout la Victoire du développement durable pour l’année 2016 ? Il n’y rien de plus simple : il suffit de larguer (de nouveau !) des papillons sur un champ de maïs en utilisant un drone.
Vous n’y croyez pas ? C’est l’exploit que vient de réussir Triskalia en se glissant parmi les 15 lauréats des Victoires de la Bretagne organisées par le journal Le Télégramme le 8 décembre dernier à Saint Brieuc.
http://www.triskalia.fr/fr_FR/actualites/victoires_de_la_bretagne-159.php

Non ce n’est pas une farce, la coopérative agroalimentaire Triskalia, déjà condamnée pour « faute inexcusable de l’employeur », se retrouve ainsi sur la même liste que « la femme bretonne de l’année 2016 », la pneumologue brestoise Irène Frachon, qui a dénoncé l’empoisonnement par le Mediator.
Cerise sur le gâteau : Triskalia s’est vue attribuer la Victoire du développement durable.
Les intoxiqués de Triskalia, les riverains des sites pollués et les consommateurs apprécieront.
Une suggestion aux organisateurs : pour éviter de dévaluer à ce point le développement durable, n’aurait-il pas mieux valu accorder à Triskalia un autre prix, celui du meilleur recycleur d’image ?

Lien vers la pétition de soutien aux ex-salariés de Triskalia : http://change.org/SalariesNutreaTriskalia

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.