Naufrage de deux coques de navires type Supply au large de Sein – Point de situation n°2.

Brest, vendredi 23 décembre 2016, suite au naufrage de deux coques au large de l’Île de Sein le 22 décembre 2016, la Préfecture maritime Atlantique communique :

 

Suite au naufrage de deux coques au large de l’Île de Sein le 22 décembre 2016 :

Un vol d’observation a été réalisé par l’avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine Nationale dans la journée du jeudi 22 décembre 2016. Il n’y a pas eu de traces de pollution observées. La présence de quelques débris  ne représentant pas de danger pour la navigation  dans la zone a été constatée.

Les documents demandés à l’armateur (certificats de remorquage, passeports verts et plans détaillés des deux coques) ont été fournis à la préfecture maritime de l’Atlantique.
L’étude de ces documents  permet d’établir la présence de  produits  non pompables répartis dans les différentes soutes des deux coques. Il s’agit pour l’essentiel de produits légers, hormis une des coques, qui contient 10m3 de fioul lourd situé au centre du navire  dans une cuve à double paroi.
Cette étude permet de constater que les deux coques ont été dépolluées avant leur transit.
Le 23 décembre 2016, un avion des douanes, lors d’un vol  d’observation, a constaté la présence d’une légère irrisation à proximité des zones de naufrage. Brassée naturellement par l’état de la mer, elle se dispersera  et s’évaporera.
La préfecture maritime de l’Atlantique a décidé pour les prochains jours de maintenir une surveillance par un vol d’observation quotidien. Une équipe du Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution de la Marine Nationale a été activée par mesure de précaution.
Il a été demandé à l’armateur de fournir un plan d’action de relocalisation des deux coques pour le 03 janvier 2017.

Rappel des faits:

Le 22 décembre 2016 à 01h55, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d’Etel reçoit un appel VHF du remorqueur Maersk Battler signalant un événement de mer pendant son remorquage de deux coques de type Supply au large de la Chaussée de Sein. Le CROSS Corsen prend alors la responsabilité de la coordination de cette opération.

Le Maersk Battler lui confirme le remorquage de deux coques, vides et dépolluées, de navires type supply. Le convoi est en route vers la Turquie pour y être déconstruit. Alors que les deux coques sont remorquées à couple l’une de l’autre, l’ex-Maersk Searcher a coulé par 140 m de fond suite à une voie d’eau (position estimée : 48°04.6N-006°24.4W, dans l’ouest de l’île de Sein pour plus de 60 nq). Cela a entrainé le chavirement de la seconde coque, l’ex-Maersk Shipper, qui reste cependant à flot et en remorque. Le convoi fait alors route lente vers l’ouest pour investiguer et s’éloigner des routes de navigation. Le navire ne demande pas assistance.

Le CROSS Corsen assure le suivi régulier avec le remorqueur, en contact avec son armateur.

A 06h33, le Maersk Batler signale le naufrage de l’ex-Maersk Shipper par 155 m de fond (position estimée : 48°00.9N-006°37.0W, dans l’ouest de l’île de Sein pour plus de 70 nq). Il signale qu’il n’y a aucune victime et pas de risque de pollution et reprend sa route vers la Turquie, destination initiale du convoi pour déconstruction.

Deux Avis Urgents aux Navigateurs (AVURNAV) ont été émis aux positions annoncées des naufrages.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.