Hetoù ar gevredigezh Bemdez – Vœux de l’association Bemdez

0

Hetoù ar gevredigezh Bemdez

Vœux de l’association Bemdez

Savet e 1998 eo bet ar gevredigezh sevenadurel ha stourm Bemdez. Ganti meur a obererezh zo bet kaset da benn : gweladennoù, abadennoù evit ar vugale, kentelioù brezhoneg ha gallaouaeg, arvestoù, degouezhioù hag emglevioù skoulmet pa oa hec’h oberiantiz en he c’hreñvañ. E deroù anezhi n’oa tamm panell vrezhonek ebet e Bro Gwened, rouedad kevredigezhioù ebet, Ti ar Vro ebet e Gwened… Lodek eo bet ar gevredigezh el labour-se. Dre vezañ unvan e vezer kreñv hogen bezañ kengret a ra diouer dimp alies.

Da neuze, a-greiz kalon e venn ar gevredigezh Bemdez ez afemp a-gevret evit diazezañ don hor personelezh ha kaout ur sell pizh war ar palioù da vezañ tizhet. Da vont pelloc’h gant al labour sevenet betek-henn eo tremen-poent lakaat goprañ brezhonegerien en holl velestradurezhioù ha kement lec’h foran a vez degemeret tud ennañ er c’hêrioù, er c’humuniezhoù tolpad-kêrioù ha forzh pe strollegezh tiriadel all.

Mard eus un dra d’ober kerkent-ha-bremañ ez eo goprañ brezhonegerien da zegemer ar vugale en o yezh er poulloù-neuial, er c’hantinennoù, e « Ti an Natur », en Dielldi-kêr, en degouezhioù evel Saloñs al Levrioù… pa ouzer ez a kêrioù tolpad Gwened d’ober unan eus takad stankañ ar skolidi skoliataet e klasadoù divyezhek pe dre soubidigezh yezh.

Créée en 1998, l’association militante et culturelle Bemdez a été à l’origine de nombreuses réalisations, de sorties, animations pour les enfants, cours de breton et de gallo, spectacles, manifestations et ententes au plus fort de son activité. A ses débuts, il n’y avait pas de signalétique en breton dans le Pays Vannetais, pas de réseau associatif, de Ti ar Vro à Vannes… L’association a largement contribué à tout cela. L’union fait la force, or cette solidarité a pourtant souvent fait défaut.

Ainsi pour 2017, l’association Bemdez souhaite de tout cœur cette convergence d’intérêts pour l’identité bretonne et la clairvoyance permettant d’atteindre sans détour des objectifs. Dans la continuité du travail accompli jusqu’alors, il est urgent que soient employées des personnes parlant breton dans les administrations et tous les lieux accueillant du public dans les municipalités, les communautés d’agglomération et toute autre collectivité territoriale.

Un exemple urgent, les municipalités de Vannes Agglo constituent l’un des plus importants bastions d’élèves scolarisés dans des classes bilingues et par immersion linguistique : ces collectivités publiques doivent employer des intervenants brittophones pour recevoir les enfants en breton à la piscine, à la cantine, à la « Maison de la Nature », aux Archives Municipales, dans les manifestations comme le Salon du Livre…

 

Pour Bemdez,

Bertrand Deléon.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.