L’Etat continue ses efforts pour effacer la langue bretonne!

0

Le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan (PNR) a conçu une signalétique bilingue français-breton paritaire.

C’est ainsi que que les communes membres et le département ont installé ces derniers mois des panneaux aux entrée des agglomérations. Ces panneaux respectent la charte du PNR en matière de bilinguisme.

Panneau installé par les collectivités locales

Des panneaux signalant l’entrée dans le PNR ont également été installés le long des routes gérées par l’Etat.

Sur ces derniers, la langue bretonne a purement et simplement disparue.

Panneau installé par la DIRO (services de l’Etat)

De nouveaux panneaux ont donc été conçus spécialement par les services de l’Etat afin de faire disparaître la langue bretonne. Il s’agit d’une véritable régression qui marque clairement la volonté et le redoublement d’efforts mis en ouvre par l’Etat afin de censurer notre langue.

Les efforts mis en œuvre par les élus locaux en charge du PNR en faveur d’une normalisation de la place accordée à la langue bretonne se retrouvent donc réduits à néant par le comportement destructeur de l’Etat.

L”Etat bafoue ainsi ses engagements. La convention signée entre l’Etat et la Région Bretagne en octobre 2015 prévoit effectivement la mise en place d’une signalétique bilingue sur les routes de l’Etat en Bretagne. Ce nouvel épisode démontre une fois de plus qu’aucun effort n’est fait du côté de l’Etat pour sauver la langue bretonne.

Nous refusons cette censure de notre langue. Pour « faciliter » le travail des services de l’Etat pour installer des panneaux conformes à ce qu’attendent les bretons, nous avons donc entreprise de démonter les panneaux nouvellement installés le long des routes nationales où la langue bretonne est méprisée. Nous continuerons ces opérations de démontage tant qu’une signalétique bilingue français-breton de façon paritaire ne sera pas installée sur les quatre voies gérées par l’Etat en Bretagne.

 

Le Collectif Ai’ta!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here