Lobbies pharmaceutiques et Etat : la collusion toujours plus évidente

Sous nos yeux, sans que personne ne réagisse, une des plus grandes offensives contre la santé est en train d’être menée :

  • Le 13 décembre 2016, le grand Professeur de médecine Philippe Even a été rayé de l’Ordre des médecins pour avoir révélé la toute-puissance de l’industrie pharmaceutique sur notre système de santé.
  • La veille, le 12 décembre 2016, les actionnaires de MONSANTO, le « roi des OGM », ont décidé de fusionner avec BAYER, le géant de l’industrie chimique. Ce nouveau monstre mondial de la chimie et des pesticides sera tout puissant !
  • Quelques jours avant, le 1er décembre 2016, un rapport officiel sur les vaccins est remis à la Ministre de la Santé Marisol Touraine (photo de Une), recommandé de rendre 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons – alors que la plupart de pays européens n’imposent aucun vaccin, une obligation qui coïncide parfaitement avec un produit de Big Pharma, qui se vend mal, mais se vendra ainsi mieux …

Pire : pour indemniser les bébés qui seront frappés par les effets indésirables des vaccins, le rapport demande aux contribuables de mettre la main à la poche. Les multinationales du vaccin ne devront donc plus verser un centime aux familles de victime… même si leur enfant est mort !

Mais ce qui est peut-être encore plus choquant, c’est ce qui s’est passé récemment dans les coulisses du Ministère de la Santé :

  • En septembre 2016, la direction de la Sécurité Sociale (DSS) a demandé le déremboursement total du principal traitement NATUREL contre l’arthrose, la « visco-supplémentation ». Si ce remède est déremboursé, la plupart des patients seront condamnés à prendre des médicaments anti-inflammatoires, qui multiplient par 2 leur risque de crise cardiaque.
  • Pourtant, au même moment, la Ministre de la Santé Marisol Touraine a refusé de dérembourser 4 médicaments chimiques contre Alzheimer… alors que la Haute Autorité de Santé venait de déclarer officiellement qu’ils étaient inefficaces et dangereux. Ces médicaments aggravent l’état des malades… mais la Ministre a décidé qu’ils continueront à être payés par vous et moi, pour le plus grand bonheur des firmes pharmaceutiques.

Ces médicaments coûtent 130 millions d’euros par an, soit trois fois plus que le remède efficace contre l’arthrose qu’ils veulent dérembourser !!

C’est une série d’attaques sans précédent contre notre santé et notre liberté.

Jusqu’où iront-ils ? Combien de vies perdues faudra-t-il avant qu’on arrête les frais ?

Et comme par hasard, cette offensive se produit au moment précis où la recherche scientifique vient prouver la supériorité de nombreux remèdes naturels :

  • Les unes après les autres, les études confirment à quel point les médicaments anti-cholestérol (statines) sont toxiques pour les muscles, le cerveau, les reins et les yeux – alors que la meilleure protection contre les crises cardiaques est le « régime méditerranéen », riche en omégas-3 ;
  • On vient d’apprendre que la participation de patients atteints d’Alzheimer à une activité musicale de chant ou d’écoute est plus efficace que les traitements chimiques pour améliorer la mémoire, le sens de l’orientation, ainsi que l’humeur générale.
  • Une étude révèle un résultat spectaculaire sur l’arthrose : un composé naturel présents dans l’alimentation, le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM) réduit de 82 % les douleurs articulaires après seulement 6 semaines ;
  • Les médicaments antiacides contre les reflux et douleurs d’estomac (IPP) augmentent de 64 % le risque d’Alzheimer et autres démences – alors que des mesures simples, comme l’exclusion des produits laitiers ou du gluten, font disparaître les brûlures d’estomac ;
  • La liste est infinie ; la luminothérapie chasse la dépression, la quercétine baisse la tension artérielle, et l’huile essentielle de lavande supprime les insomnies… alors que les somnifères, les médicaments antihypertenseurs et les antidépresseurs sont dangereux lorsqu’ils sont pris au long cours.

Mais personne ne nous parle de ces remèdes naturels. Tout se passe comme si on voulait vous réduire à l’esclavage des médicaments au quotidien !

C’est d’ailleurs ce qui se passe trop souvent en maison de retraite : les résidents vulnérables sont sur-vaccinés et parfois forcés à prendre jusqu’à 10 pilules chimiques par jour, avec les risques graves d’interaction que vous imaginez !

Trop c’est trop !

Face à tout ça, il est impossible de rester les bras croisés.

Assez ! De voir que notre Santé, notre bien le plus précieux, semble tombée dans les mains de multinationales pharmaceutiques sans scrupules, uniquement guidées par le profit maximal.

Assez ! De voir que nos politiques n’arrêtent pas de prendre des décisions contraires à l’intérêt des patients, comme s’ils étaient plus sensibles aux arguments de Big Pharma !

Assez ! De voir que l’on cache aux malades des solutions naturelles qui pourraient transformer leur vie, simplement parce qu’elles ne rapportent pas d’argent aux grands labos.

 

Source : Xavier Bazin

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.