Partager :

" /> Livre : "De l'Armorique à la Bretagne. Les Bretons et l'Armorique au haut Moyen Age" de Mickael Gendry - 7seizh.info
Publié le : mer, Mar 1st, 2017

Livre : “De l’Armorique à la Bretagne. Les Bretons et l’Armorique au haut Moyen Age” de Mickael Gendry

Soutenez 7seizh par Paypal

Saint Brieuc, samedi 4 mars 2017, Mickael Gendry, professeur d’histoire et auteur de plusieurs ouvrages, sera en dédicace à la librairie “Le Pain des rêves”, 13 Rue Saint-François, à 10h00 pour présenter   :

 ” De l’Armorique à la Bretagne. Les Bretons et l’Armorique au hautMoyen Age”

Résumé :

 Les termes Armorique et Bretagne sont souvent confondus dans l’opinion commune. Ils s’appliquent pourtant à des réalités bien différentes. Le premier désigne un commandement politique militaire romain (Tractus armoricanus) puis un territoire de l’Antiquité qui enveloppait la Bretagne et la Normandie actuelle. Le second est utilisé au Moyen Age, à partir du VIe siècle avec l’arrivée des Bretons.

Pendant longtemps on a cru qu’il y avait eu deux migrations des Bretons : une colonisation militaire à la fin de l’Antiquité et une seconde de peuplement encadrée par les saints au début du Moyen Age.
La recherche historique actuelle relègue au rang de mirage historiographique la première. Il ne reste plus qu’une migration de peuplement au haut Moyen Age entre le VIe et le IXe siècle.

Ces peuples étaient originaire de Bretagne insulaire, et plus précisément de la Cornouailles et le Pays de Galles actuels.

La difficulté à traiter de cette période tient à la rareté des sources historiques, essentiellement des sources  hagiographiques ou Vies de saints, au traitement difficile. L’enjeu du débat actuel tient au traitement que l’on veut bien faire de ces sources. Il ne
s’agit bien évidemment plus d’en faire une lecture littérale comme pouvait le faire le célèbre historien Arthur Le Moyne de La Borderie.
Certains historiens estiment que ces sources ne seraient valables que pour l’époque où elles ont été rédigées, écartant le récit des faits auxquelles elles se rapportent, en l’occurrence les migrations bretonnes. Une telle approche nie l’importance de la transmission orale. Hors, le recoupement  avec d’autres sources historiques est riche d’enseignement. Les Vies de saints soulèvent souvent des questions qui ont trait à l’espace que l’on peut recouper avec la toponymie, au fisc avec les sources diplomatiques, ou religieuse avec sources conciliaires par exemple. L’enjeu au final n’est pas le
résultat – le consensus est désormais bien établi sur la réalité de la migration des Bretons au haut Moyen Age – mais de savoir si l’on souhaite avoir une histoire de Bretagne incarnée ou non. La question de l’historicité de quelques personnages comme les évêques Samson ou Tudual ou des chefs bretons tels Riwal ou Conomore mérite aussi que l’on s’ y arrête.

L’essai propose ainsi une  contribution récente à l’étude des migrations des premiers Bretons, un positionnement sur la sur la datation des évêchés avec des cartes inédites. Le passage de l’Armorique à la Bretagne, entre le Ve et le VIesiècle, traduit une rupture de civilisation avec l’implantation de communautés bretonnes exogènes et la définition d’un territoire spécifique : la Bretagne.
Ces communautés étaient organisées autour de chef de clans et n’étaient pas encore constituées en tant que Nation. Le sentiment d’appartenance valait uniquement pour le clan auxquels elles appartenaient. Les communautés étaient originaires de Cornouaille anglaise actuelle et du Pays de Galles. La Domnonée au IXe siècle (du Léon au pays de Dol) et la Cornouaille dans le sud Finistère aujourd’hui en héritent.  Le processus de bretonnisation de l’Armorique à partir du VIe siècle s’est traduit par une langue propre, une topographie ecclésiastique spécifique (toponymes en lan et ploues, minihi et évêchés) et un territoire constitué tout au long du Moyen Age. L’identité forte de la région Bretagne actuelle en hérite.

AUTEUR
Mickael Gendry est professeur d’histoire de l’enseignement secondaire, spécialisé dans l’étude du fait religieux : de l’architecture (L’Eglise, un héritage de Rome. Méthode et principes de l’architecture chrétienne, Harmattan, 2009), des minihis et évêchés bretons au haut Moyen Age (publications universitaires sur les origines de l’évêché d’Alet/Saint-Malo, les minihis et les troménies). Sa passion de l’histoire de Bretagne est liée aux travaux
de recherche réalisés sous la direction d’André Chedeville et Bernard Merdrignac, grands spécialistes de la Bretagne au Moyen Age qui ont marqué l’historiographie sur le sujet. Il est aussi auteur d’un ouvrage sur le patrimoine de Quintin, une des 22 cités de caractère de Bretagne (Quintin, genèse et développement d’un bourg castral, Edilivre, 2012).

Bibliographie
– L’Eglise, un héritage de Rome, Essai sur les principes et méthodes
de l’architecture chrétienne, Religions et Spiritualité, collection
Beaux-Arts, Architecture, Religion, Editions Harmattan 2009, 267 p.
  • « Les minihis en Bretagne, des territoires monastiques sacralisés ?
    », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, Presses Universitaires
    de Rennes, tome 117, juin 2010, numéro 2, p. 25-55. Publication dans le
    cadre d’un Master 2 Recherche, Rennes 2, 2009.
  • L’immunité du « monastère de Saint-Méen et de l’île de Malo
    », à l’origine de la création de l’évêché d’Alet, Dossiers
    du Centre de Recherche et d’Archéologie d’Alet, volume 38-2010, p.
    63-86.

  • Quintin. Genèse et développement d’un bourg castral, éd. Edilivre,
    2012, 185 p.

  • La Bretagne expliquée à ma fille [à paraître]

 

L’ouvrage a été annoncé sur la lettre de diffusion de l’Académie de Rennes, Bretagne Magazine, des comptes-rendus sont en cours dans Les Annales de Bretagne et la Société Archéologique de Bretagne. Une interview a été réalisée pour les revues ArMen et Hopala. La Bretagne au Monde (revue universitaire après échange avec Antoine-Gabriel  et Laurence Gascon)

DÉDICACES EN COURS (LISTE NON EXHAUSTIVE) :

SAINT-BRIEUC, SILOË – LE PAIN DES RÊVES, 4 MARS, 10 H

PLOUFRAGAN, ESPACE CULTUREL- 11 MARS, 10 H

PLESTIN-LES-GRÈVES, MAISON DE LA PRESSE, DIMANCHE 10 AVRIL, 10 H 30

VANNES, 10 ET 11 JUIN

 

Links:

[1] https://mickaelgendry.wordpress.com/

A propos de l'auteur

Visualiser 1 Comments
Ce que vous en pensez

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.

Gravityscan Badge