Plougastel-Daoulas : la commune s’engage pour la Bretagne 5/5

1

Plougastel-Daoulas, vendredi 3 mars 2017, ce vendredi matin, la municipalité a officiellement rejoint le mouvement pro-réunification de la Bretagne en inaugurant le panneau Breizh 5/5 apposé à l’entrée de la commune.

Sonneurs du bagad Adarre et Bro gozh ma zadou ont précédé la cérémonie officielle en présence de Mme Isabelle Le Bal, Conseillère régionale, Adjointe au Maire de Quimper (#CommuneBreizh5sur5), Co-présidente du groupe « Réunification » au Conseil Régional,  de Bernez Rouz, Président du Conseil Culturel de Bretagne, de Bertrand Nicolas, Président de Breizh 5/5 et de Dominique Cap , maire de la commune.

Après la découverte de la plaque Breizh 5/5, les élèves bilingues de l’école du Goarem goz, emmenés par leur professeur Tangi Thomin,, ont également entonné un chant breton.

Discours de Dominique Cap, maire de  Plougastel-Daoulas

“La réforme territoriale initiée par la loi”portant le Nouvelle Organisation Territoriale de la République” ( loi NOTRe), promulguée le 7 août 2015, aurait pu faire naître quelques espoirs quant à la formation d’une-la Bretagne historique.

Un regroupement des régions pouvait en effet laisser espérer une prise de conscience de nos élites nationales qui avaient là l’opportunité de recréer la Bretagne historique à 5 départements.

D’autant plus que le rapport du “Comité pour la réforme des collectivités locales” présidé par Edouard Balladur, remis le 5 mars 2009, prévoyait notamment le regroupement des régions qui pouvaient passer de 22 à 15, sur la base du volontariat.

Et parmi ces propositions, figurait le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne et la création d’une région Val de Loire.

Héla, le Gouvernement n’a pas cru bon de suivre ces préconisations et la loi NOTRe a été imposé en dépit du bon sens.

Pour autant, cette réforme a-t-elle clos le débat sur la volonté d’une Bretagne réunifiée ?

Cette réforme a-t-elle mis aux espoirs de ses nombreux partisans, en Bretagne comme en Loire-Atlantique ?

La réponse est clairement “non”. Et je voudrais saluer le travail que réalise, notamment, l’association Breizh 5/5 pour sensibiliser les Citoyens sur ce sujet important.

Je mesure aussi l’autorité et l’engagement du Conseil Culturel de Bretagne dans ce combat historique et la détermination de nombreux élus locaux depuis de nombreuses années.

La Bretagne, nous le savons; est une terre historique et économique qui s’étend sur 5 départements.

La Bretagne à 5 départements est un vrai projet politique, moderne, qui s’appuie sur une réalité géographique et sociale.

La Bretagne réunie possède de nombreux atouts liés à son identité et à ses particularités.

Mais compte tenu du contexte de forte concurrence en termes d’attractivité des régions européennes, sa capacité à se faire entendre se trouverait incontestablement renforcée par la réunion de la Loire-Atlantique et de la Bretagne administrative.

Fort d’un socle culturel commun, cette union donnerait naissance à une Bretagne encore plus performante économiquement.

Aussi, Plougastel, ville emblématique de l’identité bretonne, notamment par son calvaire monumental, ses traditions, ses costumes, Plougastel, capitale mondiale de la fraise, Plougastel, porte d’entrée de la Cornouaille et “presqu’île aux Trésors, Plougastel se devait d’afficher résolument son soutien au processus de réunification de la Bretagne, respectant ainsi-je cite- “les identités territoriales qui fondent le lien social de leurs habitants et leurs dynamiques économique, sociales et culturelle”, comme l’avait affirmé le Conseil Culturel de Bretagne en janvier 2014.”

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Trop génial pour le pays de la fraise et je reconnais notre ami au centre de la photo. Nous y étions l’an dernier au Priziou dans ce secteur !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.