Nantes, les militants de la réunification expulsés

4

Comme chaque premier samedi du mois, les militants de Bretagne réunie sont aujourd’hui sur les ponts de Bretagne pour rappeler leur demande de réunification.

Depuis deux ans, les opérations War Ar Pont organisées par l’association pro-réunification Bretagne réunie consistent à placer des banderoles sur des ponts en Bretagne. Les militants s’installent alors le temps de l’action avec des drapeaux bretons et saluent les voitures qui passent.

Ce matin, à Nantes, l’action non violente a été écourtée par la Police Nationale. Les militants bretons ont reçu l’injonction de plier banderoles et drapeaux. Les policiers, bien ennuyés, ont appliqué les ordres, exigeant le départ immédiat des militants. Le motif : la présence des banderoles perturbait la circulation sur le périphérique nord.

Les militants nantais se sont donc pliés à l’injonction et ont rangé drapeaux et banderoles… jusqu’au premier samedi du mois prochain !

4 Commentaires

  1. Une remarque :
    Evidemment la déception était de mise à Nantes, samedi 4 mars au sein du groupe war ar pont de Bretagne Réunie.
    En temps que participante à ce war ar pont, je tiens à indiquer que les policiers ont été fermes mais courtois, aimables. Aucun propos véhément à notre encontre, aucune menace. Ils sont partis en nous faisant confiance pour libérer les lieux. L’auteur de l’article virulent a été très mal informé.

    Quant aux raisons de l’interdiction de rester sur le pont, elles restent hypothétiques (léger accident routier peu de temps avant, tensions fortes avec les manifestations récentes à Nantes, élections, illégalité …)
    D’autres types d’action sont peut-être à rechercher. Au moins temporairement.

    • Notre article n’est pas virulent à l’égard de la Police Nationale. Nous avons effectivement relayé l’information collectée auprès d’un participant “Les policiers, bien ennuyés, ont appliqué les ordres, exigeant le départ immédiat des militants.”

      Le communiqué qui suivait était une communication de BR sur les réseaux sociaux. Pas une production de notre média.

      Cordialement.

  2. plus facile de déloger les militants pacifiques de Bretagne réunie , que les antifas qui cassent pillent et brûlent à Nantes ; Agir de la sorte ne fait pas montre de courage
    Cela démontre seulement la veulerie de nos Politiques ,et services Préfectoraux

  3. ils ferais mieux d’expulser les politiques de l’état de l’espèce de France qui sont tous ,tousssssss verreux ………….
    plutôt que des bretons logique et droit ……..
    L’état français est une corruption sans pitié , pour faire crever les bretons pour du frikss
    la DICTATURE est là ,on est SURVEILLE …!!!!!!!!!!!!§§

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here