7 mars 851 : mort de Nominoë, Tad ar Vro

0

Mardi 7 mars 2017,

Né aux alentours de l’an 800, comte de Vannes à partir de juillet 819, Nominoë (Nevenoe, e brezhoneg) est désigné missus imperatoris de Louis le Pieux et ducatus ipsius gentis des Bretons à partir de 831.

À la mort de ce dernier, auquel il reste loyal jusqu’à la mort, en 840, il soutient dans un premier temps son successeur Charles le Chauve puis entre en rebellion ouverte contre l’administration franque. Dans sa volonté d’assurer l’autonomie de la Bretagne face au royaume franc, il s’allie avec Lambert II de Nantes, fils du précédent comte de Nantes mais non-confirmé dans cette charge par Charles le Chauve..

Le roi Charles doit le reconnaître en 846 à la suite des batailles de Messac (843) et de Ballon (845), bataille sanglante qui vit la fuite de Charles Le Chauve en pleine nuit en abandonnant son armée. Battu trois fois par les Vikings, Nominoë doit traiter avec eux pour qu’ils s’éloignent de Bretagne. Deux ans après, il s’empare d’Angers et des pays voisins. A cause de la défection de Lambert II de Nantes, il annexe ensuite Nantes et Rennes en 850, lance des raids sur le Bessin et le Comté du Maine.

Nominoë meurt en campagne, le 7 mars 851 près de Vendôme, après avoir conquis le Maine et l’Anjou.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here