Partager :

" /> Désastreuse campagne de communication du PS Bretagne à l’attention des Parisiens - 7seizh.info
Publié le: dim, Mar 19th, 2017

Désastreuse campagne de communication du PS Bretagne à l’attention des Parisiens

Soutenez 7seizh par Paypal

Vannes, dimanche 19 mars 2017,

TRIBUNE  LIBRE

Désastreuse campagne de communication du PS Bretagne à l’attention des Parisiens

par BERTRAND  DELEON

 

Des affiches fleurissent dans le métro parisien pour attirer encore plus de Franciliens en Bretagne. Ces derniers venant déjà nombreux, conquérants et insultants, dispersant leur lot d’incivilités à chaque période de vacances ou grand week-end, vont pouvoir finir d’acheter le littoral breton. L’arrivée de la LGV fait dire au PS Bretagne sur de grandes affiches : « Bretagne, passez à l’Ouest ». Ce fameux terme Ouest, lénifiant et sournoisement ethnocide, est accompagné de photographies mièvres et condescendantes à la fois : « Ici aussi les transports en commun sont bondés »… On y voit 3 enfants dans un bac aménagé sur un vélo, ils sont habillés comme dans les années 70 et la couleur de la photographie fait penser aux premiers clichés couleurs genre Polaroïd.

 

Des investissements hors de Bretagne

En attendant, cette LGV a été financée en grande partie par la Région Bretagne, c’est-à-dire les seuls contribuables bretons. Il s’agit d’investissements en dehors du territoire administratif alors que notre budget, après les réquisitions de Paris, ne s’élève qu’à 1,625 milliards d’euros… Le coût de la Canopée à Paris – le toit des nouvelles Halles de Paris – auquel nous participons tous financièrement est presque équivalent à cette somme. L’Etat a aussi largement couvert les frais de la mise en place de la ligne LGV sud-est mais pas la nôtre. Par contre, nous avons contribué au financement de l’ensemble des transports franciliens depuis plusieurs décennies. Ces derniers sont très denses et représentaient il y a quelques années le double de l’ensemble des dépenses privées et de celles des collectivités territoriales des transports de l’Hexagone.

En parallèle de la baisse des dotations aux collectivités locales, c’est-à-dire la restitution d’une infime partie de la recette fiscale bretonne, le budget de la région administrative est 20 fois inférieur à celui de la Catalogne du sud à titre d’exemple. Et pourtant, la SNCF, donc l’Etat et son partenaire principal qu’est Vinci, s’est débarrassé des TER dont la vétusté, l’ancienneté (plus de 60 ans) et la rentabilité les éloignaient plus encore des intérêts français. Avec peu d’argent, le parc des trains a été entièrement remis à neuf par la Région Bretagne et les lignes font désormais le plein, une fois la gestion décentralisée.

Le PS se moque de nos transports

Alors que nos transports en commun pourraient être largement développés dans un Etat breton souverain, il faut 4 h. en train pour relier Brest à la capitale historique, Nantes. Le réseau routier n’est pas mieux loti, l’axe Triskell en centre-Bretagne est un vieux serpent de mer et on bricole depuis des décennies pour rapprocher Saint-Brieuc de Vannes…

Dans ce contexte, quand le PS avec l’ex-UMP, les « Républicains », brandissent la LGV comme un trophée de victoire, il y a de quoi avoir du mal à avaler la couleuvre.

A l’extérieur, les axes de communication vers le Nord et le Sud de l’Europe sont chers, ponctués de péages dignes des droits de passage médiévaux payés aux seigneurs et aux guides marchandes. La Bretagne qui attend de reprendre sa politique maritime et agricole en main, l’installation ou le retour des sièges d’entreprises et un regard Atlantique, n’avait rien à gagner au rapprochement de Paris.

Un remplacement de population et une économie coloniale

La proportion de jeunes Bretons faisant leurs bagages approche de celle des années 50, à l’époque où l’on voyait la Bigoudène sortir d’un taxi de Montparnasse en coiffe sur de vieux films. Inversement, des vagues de franciliens déferlent sur la Bretagne pour leur retraite, au mépris de l’environnement, de ses habitants et de sa culture. Le littoral est pris d’assaut, les jeunes actifs sont encore plus poussés vers l’extérieur en conséquence d’un inabordable accès à la propriété ; le coût de l’immobilier augmentant au fur et à mesure de l’installation des retraités de France en Bretagne.

L’économie du tout-tourisme transforme le territoire, chasse la diversité des activités économiques. La production de richesses est plus que jamais menacée dans cette économie de dépendance et de travail précaire généré par le tourisme exclusif.

Les PS d’hier sont les Macronistes d’aujourd’hui

Les rats quittent le navire, ceux qui ont soutenu cette politique ces dernières années sont ceux qui s’accrochent à leur carrière personnelle en rejoignant Emmanuel Macron et son mouvement « en marche »… En marchés pourrions-nous dire lorsque les gros financeurs y trouvent des intérêts, notamment ceux qui soutiennent la presse subventionnée qui nous inonde de son image et de ses slogans pleins de promesses faute de solutions. Les « Républicains » ne sont pas en reste non plus : il suffit de regarder le bilan « tourisme et baisse des crédits » du précédent mandat à la Région, celui de Josselin De Rohan, ou encore la politique du roitelet du Morbihan, François Goulard. Tout cela est bonnet blanc et blanc bonnet. Et encore, on ne parle pas de l’opacité des opérations financières : quand un président de Conseil Départemental fournit à son fils un emploi taillé sur mesure avec plusieurs dizaines de milliers d’euros livrés en cadeau en une semaine… tout est pensable.

Votre choix responsable est l’unique salut

Seuls des mesures drastiques, une priorité aux résidents bretons en tous les domaines permettra un quelconque avenir sur la péninsule bretonne. Pour cela, il appartient à chacun de faire le choix du changement, sans peur. Sinon, nous sombrerons.

Pour AES eo !

Bertrand Deléon.

A propos de l'auteur

Visualiser 1 Comments
Ce que vous en pensez
  1. Marsup dit :

    Votre raisonnement économique a le mérite de poser de vraies questions qui valent au moins d’être discutées. En revanche, votre approche “ethniciste” est malsaine et sectaire et ne fait que desservir la cause que vous croyez défendre.
    Resped deoc’h.
    Per-Fañch

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retrouvez 7seizh sur votre mobile où votre tablette Téléchargez l'application 7SEIZH.INFO

appstore L'application mobile pour Apple         playstore L'application mobile dans Google Play

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.