Vannes : Les élus Républicains s’attaquent à ma candidature aux Législatives.

0

Tribune  Libre

Les élus Républicains s’attaquent à ma candidature aux Législatives.

VANNES, le 30 mars 2017

Bertrand Deléon

Maison des Associations

Boîte 1

31, rue Guillaume Le Bartz

56 000 VANNES

Monsieur le Maire,

Monsieur le Premier Adjoint

Hôtel de Ville

BP 509

56 019 VANNES cedex

 

  1. réf. : BAM/YF n°D176

Objet : Domiciliation associative

 

Monsieur le Maire, Monsieur le Premier Maire-Adjoint,

J’ai bien reçu votre courrier daté du 24 mars 2017 dans lequel vous me faites part de vos investigations au sujet de l’association Forum Breizh et la mention de sa domiciliation à la Maison des Associations comme adresse provisoire de ma candidature aux élections Législatives.

Je constate que vous accordez une importance particulière à un appel public à soutien à l’occasion des prochaines Législatives dans la 1èrecirconscription du Morbihan. Je m’interroge alors sur les motivations des élus « Républicains » de Vannes, à moins que votre réaction ne soit l’écho d’une sollicitation d’un autre parti politique. Le cas échéant, je vous saurai gré de bien vouloir leur transmettre ma réponse.

Initialement, « Forum Breizh 2001 » a présenté une liste aux élections municipales en 2001 dans notre ville de Vannes et avait obtenu presque 6 % des suffrages. En somme, il n’y a pas de quoi menacer le monopole politique toujours d’actualité de quelques formations parisiennes. Ses statuts et ses objectifs sont régis par une charte constitutive sans ambigüité depuis la date de dépôt, le 12 décembre 2001, parus au J.O. le 5 janvier 2002.

Le 29 décembre 2005, l’association devient Forum Breizh auprès de la préfecture du Morbihan et ses statuts reprécisés, toujours aussi limpides quant aux objectifs. Ils sont enregistrés le 13 février 2006 au J.O. et sont déposés à nouveau en mairie de Vannes.

Le 25 août 2006, je sollicitais auprès de vos services la mise à disposition d’une boîte aux lettres à la maison des associations, 6 rue de la Tannerie, pour l’association Forum Breizh. Vous étiez déjà élus sous le mandat du maire précédent, M. François Goulard, et notre demande fut acceptée à partir de nos statuts et d’une copie du récépissé de déclaration au Journal Officiel. En 2015, l’association est transférée à la nouvelle maison des associations, avec les justificatifs demandés par vos services.

Jusque-là, il n’y a rien que vous ne sachiez pas.

La seule information qui semble vous faire défaut est de taille : aucun mandataire financier n’a été désigné pour ma candidature aux élections législatives à l’heure actuelle.

Ainsi, Monsieur le Maire, Monsieur le Maire-Adjoint, je trouverais intéressant que vos capacités de fins limiers et de justiciers soient mises à profit pour :

  • déployer autant d’énergie quant aux formations politiques dont le siège est à la maison des associations, rue Guillaume Le Bartz à Vannes ;
  • montrer autant d’entrain à surveiller certaines associations. Celle-ci par exemple n’est pas à Vannes mais aurait dû déclencher immédiatement votre indignation : M. Jean-Baptiste Goulard, ex-directeur de cabinet et alors attaché parlementaire de son père François Goulard, l’actuel président du Conseil Départemental du Morbihan et ancien-maire de Vannes, a été nommé délégué général de « Paysages de mégalithes de Carnac et du sud-Morbihan ». Cette association présidée par le maire divers droite de Carnac, Jacques Bruneau, est notamment chargée de porter la candidature du paysage mégalithique morbihannais au patrimoine mondial de l’Unesco. L’emploi créé sur mesure ; le fiston à peine “choisi” et prenant ses fonctions aussitôt, le papa attribue à l’association 200 000 € de subventions versées sur un claquement de doigt. Comme tout semble facile pour certaines associations, vous ne trouvez pas ?

  • vous parlez d’ « avantages » d’avoir une boîte aux lettres dans la ville où nous payons des impôts. On ne saurait jamais trop remercier les grâces saupoudrées de messeigneurs, n’est-ce pas ? Quel espace démocratique reste-t’il aux formations politiques non élues si la moindre adresse publique est interdite ?

Serez-vous aussi chevaleresque pour faire le ménage chez « Les Républicains » ? Vos plus hauts représentants sont régulièrement trempés dans des affaires politico-financières des plus glauques (infractions à la législation du travail, corruption, délits de favoritisme, manquements aux obligations de sécurité, trafics d’affluence, ingérence, détournements de fonds publics, abus de confiance, abus de biens sociaux, abus de faiblesse, recels divers, usage de faux, prises illégales d’intérêt, faux marchés publics, affaires de mœurs, trafics d’armes… et encore bien d’autres escroqueries).

En attendant, quand bien même aurions-nous choisi notre mandataire financier, il n’y a rien d’illégal ni de mal à donner une adresse de réception différente de celle du mandataire.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, Monsieur le premier Maire-Adjoint, l’expression de mes salutations bretonnes les plus sincères.

 

Bertrand Deléon

Candidat aux élections législatives.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here