Forages miniers : les agriculteurs et les propriétaires se mobilisent contre le projet minier

0

Merleac, mardi 4 avril 2017,  communiqué de presse du collectif  ” Vigil’oust” au sujet des refus d’accès aux parcelles, et du démarrage imminent des forages.

 

 Depuis le début de l’année 2016, Vigil’Oust propose aux agriculteurs de remplir des “bordereaux de refus” destinés à notifier un refus d’accès aux parcelles pour la société minière. L’association se charge d’en envoyer une copie aux mairies et à la préfecture. Ainsi, en un an, nous avons recueilli, des refus d’accès pour près de 6500 ha. L’association Vigil’Oust salue le courage de ces personnes car ils sont les premiers remparts sur le terrain pour contrer la réalisation des forages qui menacent sérieusement la vie de nos territoires.

Nous demandons à ce que l’avis de ces agriculteurs soit défendu par toutes les personnalités politiques. L’association déplore que la faisabilité d’un tel projet ne repose que sur les épaules de quelques agriculteurs qui auraient pu céder aux arguments de Variscan. Ce projet,qui n’a fait preuve d’aucune étude d’impact indépendante et
sérieuse, se déroule dans un contexte à l’équilibre fragile sur les plans environnementaux et économiques. Pour rappel, la nature du minerai contenant les métaux recherchés est un des plus polluants (sulfures).

Une fois encore, l’association Vigil’Oust tient à dénoncer le manque de transparence de la part des services de l’État, qui doivent nous transmettre des documents depuis près d’un mois. Un de ces documents a été classé confidentiel, alors qu’il recueille des analyses d’eau effectuées en 2004 près de la zone proche des forages. Que contenait ces eaux 20 ans après la fermeture de la pré-mine de la Porte aux Moines ? Il est important que nous connaissions la qualité des eaux avant même que Variscan ne commence les forages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here