Partager :

" /> Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten : L’expérience qui rentre - 7seizh.info
Publié le: dim, Avr 9th, 2017

Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten : L’expérience qui rentre

Soutenez 7seizh par Paypal

Concarneau, samedi 8 avril 2017

Elle s’annonçait complexe et riche en rebondissements et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a tenu toutes ses promesses. Cette 41e édition de la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten, remportée par Charlie Dalin, s’est, en effet, avérée particulièrement délicate, notamment sur la portion entre les Glénan et les Birvideaux, la faute à une zone de transition entre vent thermique et vent synoptique qui a largement chamboulé la flotte, créant même de gros écarts. Sébastien Simon, parfaitement bien dans le match sur la première section du parcours, en a fait les frais. Le skipper Performance de la Filière d’excellence Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne est toutefois parvenu à remonter à la 10e place au final, tandis que Pierre Rhimbault, le skipper Espoir, qui a alterné le bon et le moins bon, a bouclé les 270 milles du parcours en 17e position et premier bizuth.

© Alexis Courcoux

Auteurs des meilleurs départs de la flotte, jeudi dernier, Sébastien Simon et Pierre Rhimbault ont réalisé un joli début de course. Le premier, notamment, a largement confirmé son statut d’homme fort de la classe sur la première section du parcours avant que les choses ne se corsent entre les Glénan et les Birvideaux. « Sur la première partie de la course, je pense avoir peu de choses à me reprocher. Je suis bien parti, ce qui m’a plutôt mis en confiance d’entrée de jeu. Après, je savais que ce serait difficile et sans doute un peu la foire à l’approche du plateau des Birvideaux », a expliqué Sébastien qui avait commencé à construire sa place sur le podium. « Une fois que le vent a commencé à mollir, c’est parti un peu dans tous les sens. J’ai essayé de faire au mieux en fonction de comment je sentais les choses or il se trouve que j’ai un peu tout fait à l’envers », a détaillé le skipper Performance Bretagne – CMB à son retour à terre. « C’est dommage. C’est pourtant une course que j’ai bien vécue, notamment les nuits. Nous avons bénéficié de super conditions et j’ai encore appris pas mal de choses mais il va sans dire que je suis déçu de terminer 10e », a souligné le jeune marin. « Je reste malgré tout assez optimiste. J’arrive à faire avancer le bateau assez vite. J’ai réussi à bien gérer les phases de récupération et, surtout, je suis parvenu à me remobiliser après ce coup dur pour remonter et reprendre une place dans le Top 10 », a ajouté Sébastien qui limite donc la casse, y compris au classement provisoire du Championnat de France Elite de Course au Large 2017. « Mon but, dans les prochains jours, sera de réussir à expliquer pourquoi ça s’est passé comme ça afin que si jamais je me retrouve confronté de nouveau à la même situation, je ne reproduise pas la même erreur ».
Apprentissage et compréhension
Si la déception est palpable chez Sébastien, Pierre, lui, éprouve plutôt du soulagement d’avoir bouclé sa course et peut même se satisfaire d’avoir terminé premier bizuth. « J’ai bien commencé mais assez vite, ça s’est un peu gâté. J’ai eu un peu de mal à faire les choses posément. Du coup, à vouloir être partout, je n’ai finalement été nulle part et j’ai perdu des places, en particulier lors de la première nuit où je n’ai pas été très bon », a analysé le skipper Espoir Bretagne – CMB qui a dû s’adapter à des allures auxquelles il est, jusqu’alors, peu habitué, comme le reaching, par exemple. « Sur cette épreuve, il y a eu beaucoup de choses nouvelles à gérer pour moi. J’ai souvent fini par trouvé les clés, mais souvent un peu tard. En tous les cas, j’ai beaucoup appris. J’ai compris pas mal de trucs. J’ai trouvé les conditions vraiment intéressantes. Ce n’était pas facile, il fallait être opportuniste. Au bout du compte, je suis content de finir premier bizuth et d’avoir réussi à prendre autant de plaisir sur l’eau », a relaté Pierre qui a également pu lister avec précision les points à travailler dans les prochaines semaines. « Les nuits, notamment, c’est un vrai dossier », a conclu le jeune navigateur qui a maintenant rendez-vous, comme Sébastien et les autres Figaristes, le 23 avril pour le coup d’envoi de la Solo Maître Coq, aux Sables d’Olonne.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.