Pays Basque : ETA affirme être une organisation désarmée

0

Pays Basque, samedi 8 avril 2017,  ETA affirme être une organisation désarmée

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord, nous relayons leur information.

L’organisation indépendantiste ETA déclare être “désarmée” et avoir confié son arsenal à la société basque, dans un communiqué envoyé à MEDIABASK, Naiz et la BBC.

 

ETA a rendu public un communiqué daté du 7 avril 2017 dans lequel elle déclare être une “organisation désarmée”. Elle affirme que son arsenal se trouve entre les mains de la société civile à présent.

Jean Noel Etxeverry “Txetx” lors de son arrivée a la gare de Bayonne ,de Paris apres son arrestation a Louhossoa, dan le cadre du désarmement de ETA, Mercredi 21 Decembre 2016. (Photo Bob Edme)

L’information a été reçue par la BBC et par les médias basques Naiz-Gara et MEDIABASK. Le communiqué a été rédigé en basque, espagnol, français et anglais. Dans cette dernière version, ETA s’adresse à la communauté internationale – qui a joué un rôle clé dans ce processus -, alors que dans les autres, elle se dirige au “Peuple Basque”.

“Nous avons pris les armes pour le Peuple Basque, à présent, nous les lui rendons afin de continuer à avancer pour obtenir la paix et la liberté de notre pays”, écrit-elle à la fin du communiqué. Elle reconnaît cependant que ce choix n’a pas été facile à mettre en oeuvre et évoque les obstacles tendus par les Etats français et espagnol qui étaient “bloqués dans le schéma vainqueurs et vaincus”.

Elle relève le rôle “déterminant” qu’a joué la société civile dans le processus, lorsqu’elle a “assumé la responsabilité politique et technique du désarmement”. Elle souligne également l’importance des institutions basques dans ce projet.

ETA prévient, cependant, que le processus prendra fin le 8 avril, lors de la “journée du désarmement” et qu’entre temps, des risques demeurent. “La seule garantie pour continuer à avancer est celle des milliers de personnes qui se rassembleront demain dans la ville de Bayonne en soutien au désarmement”, poursuit-elle. Les conditions de remise des armes aux autorités ne sont pas encore connues.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here