Incendie du portique Ecotaxe de Pontorson : vers une clôture du dossier ?

2

Selon l’information de l’avocat d’un des Bonnets rouges condamnés en première instance, Ecomouv se désisterait du dossier en appel de l’affaire de l’incendie du portique écotaxe de Pontorson. L’affaire semble suffisamment sérieuse pour que le conseil indique que son client pourrait se trouver sans partie adverse lors du procès en appel. Difficile en effet de voir l’Etat se maintenir quand Ecomouv fait marche arrière. Ecomouv est la société choisie par l’Etat pour gérer l’installation puis le fonctionnement des portiques Ecotaxe.

L’affaire débute le 28 décembre 2013 quand le portique écotaxe à la frontière normande est détruit par un incendie volontaire. Quatre mois plus tard, le 18 avril 2014, veille de manifestation pour la réunification de la Bretagne, 11 Bonnets Rouges, âgés de 21 à 47 ans, étaient interpellés et placés en détention provisoires par les magistrats. Tous remis en liberté avant le procès en septembre de la même année, ils écopent de peines de prison avec sursis et font immédiatement appel de la décision.

Sans nouvelle depuis cette date, l’affaire semble prendre le chemin de la clôture faute de partie adverse. Une issue qui n’est pas pour déplaire aux 11 hommes impliqués qui depuis sont revenus à la vie “normale” après la fin de la fronde bretonne.

Plus d’infos à venir.

2 Commentaires

  1. Les casseurs sont des casseurs qu’ils soient paysans, autonomistes, islamistes ou autres.
    Il est temps d’inventer des nouvelles formes de contestation autre que de rester dans l’énervement et la casse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here