Pôle emploi discrimine les bretonant-e-s

1

Suite aux discriminations signalées par de nombreux employeurs, créateurs d’entreprises et de demandeurs d’emploi vis-à-vis de la langue bretonne, le collectif Ai’ta! a adressé un courrier au directeur de Pôle emploi. Le voici:

“Monsieur le Directeur,

Votre site internet permet aux demandeurs d’emploi de sélectionner les langues qu’ils maîtrisent et qui relèvent de compétences utiles pour l’emploi recherché. De la même façon, votre site internet permet aux recruteurs de sélectionner les langues maîtrisées par les candidats.

La maîtrise de la langue bretonne est aujourd’hui une compétence recherchée par les employeurs et un nombre conséquent de personne suivent des formations de breton afin de trouver un emploi.

Or, votre site internet ne permet pas d’indiquer « breton » ou « langue bretonne » dans la case prévue à cet effet comme le montre la capture d’écran ci-dessous.

L’impossibilité d’indiquer « breton » parmi les critères de recherche est discriminatoire. Cela rend impossible en effet pour les bretonnant-es de trouver un emploi correspondant à leurs compétences. De la même façon, cela empêche les employeurs de rechercher des candidats correspondant aux profils souhaités.

Dans le cadre de la loi de modernisation de la justice, l’article 225-1 du code pénal et l’article L1132-1 du code du travail ont été modifiés le 18 novembre dernier, afin d’introduire la notion de discrimination linguistique

Pourtant, l’article L1132-1 du code du travail indique :

«Aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement (…) ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, (…) en raison de (…) sa capacité à s’exprimer dans une langue autre que le français.”

Notre collectif Ai’ta !, qui a pour mission de relayer les demandes sociales concernant la langue bretonne, s’est vu sollicité à maintes reprises par des demandeurs d’emploi et des employeurs confrontés à ce problème.

Nous vous demandons donc de bien vouloir remédier rapidement à cette discrimination et de réviser votre site internet, ceci afin de permettre, conformément à l’article L1132-1 du CT, à tout employeur de recruter une personne ayant la capacité à s’exprimer en breton aussi facilement qu’une personne ayant la capacité à s’exprimer en français et, de la même façon, permettre aux demandeurs d’emploi bretonnants de trouver un emploi correspondant à leurs compétences.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur, en nos sincères salutations.”

1 COMMENTAIRE

  1. Est-ce que vous avez eu une réponse ?
    En ce moment les conseiller-e-s Pôle Emploi mettent la pression aux chômeur-se-s pour que l’on mette notre CV en ligne. Et là, c’est la même chose : dans le formulaire de création de CV en ligne, le breton n’est pas dans le menu déroulant des langues que l’on peut parler.
    J’ai écrit à ma conseillère à ce sujet et elle m’a répondu : “Il est impossible en effet d’indiquer les langues régionales.” Voilà voilà…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here