Un chapitre « bretonnant » se forme pour le Tro Breiz

4

Samedi 17 juin 2017,

Du 31 juillet au 5 août 2017, le Tro Breiz continuera le périple par l’étape Saint Pol-de-Léon / Tréguier, sur un parcours d’environ 150 kilomètres, à effectuer en 6 jours de marche.

L’an passé, des cantiques bretons ont été proposés à chaque messe, sur demande des aumôniers du Tro Breiz, des animateurs, mais aussi de nombreux pèlerins, y compris des non-bretonnants. Ar Gedour avait en effet assuré un reportage il y a deux ans, dans lequel figurait les témoignages de pèlerins souhaitant que le Tro Breiz garde cette âme bretonne qui le différencie des autres pèlerinages. Cette demande avait été entendue puisqu’un responsable de la liturgie en langue bretonne a été nommé l’an passé, travaillant étroitement avec le responsable de la liturgie.

En 2016, un embryon de chorale a vu le jour. 2017 devrait voir évoluer les choses. Cet embryon donnera naissance cette année à une nouvelle initiative puisqu’un chapitre (groupe) bretonnant verra le jour, permettant à ceux qui le souhaitent de prier, de chanter, de parler en breton.

Afin d’anticiper les questions logistiques, nous invitons les pèlerins à s’inscrire sur le site du Tro Breiz si ce n’est déjà fait puis à contacter la responsable du chapitre via l’adresse mail suivante : feizhabreizh.bzh[a]gmail.com (remplacez [a] par @ ) en signalant que vous souhaitez rejoindre le chapitre. Merci de préciser si vous êtes musicien ou chanteur.

Tous les pèlerins du Tro Breiz ne connaissent pas (encore) l’existence d’Ar Gedour. Merci de diffuser le message sur tous les réseaux sociaux, sur vos sites internet et dans votre entourage, auprès des personnes susceptibles d’être intéressées.

Ar Gedour, Actualité spirituelle et culturelle de Bretagne

 

4 Commentaires

  1. Dommage que ce ne soit pas un vrai Tro Breizh qui passe par Rennes et Nantes!
    Dommage ensuite, que l’on dit encore “bretonnant” (ça fait un peu chèvre) à la place du “brittophone”, “phone” comme il est d’usage pour toute langue parlée et respectée.

      • J’apprécie vos efforts et aussi de préserver la tradition; je sais que le Tro Breizh est passé par Nantes il y a 6 ou 7 ans je crois et je sais que traditionnellement -à l’origine- le Tro Breizh se limitait à la “Basse Bretagne”, mais suite à ce message, si vous n’acceptez pas la moindre critique, je vous laisse tranquille.

        • Je vous remercie d’apprécier nos efforts. Il s’agit juste dans un commentaire comme le vôtre d’essayer de privilégier l’aspect positif, tout en soulignant ce qui vous importe.
          En mettant “bretonnant” (en prenant le soin de mettre des guillemets), je me doutais que quelqu’un viendrait dire que ca ne va pas. En mettant “brittophone” quelqu’un d’autre serait venu en disant qu’on est “exclusif”, etc.., Il y a toujours possibilité de critiquer, mais, voyez-vous, si vraiment je n’étais pas ouvert à la critique, je n’aurai tout simplement pas validé votre commentaire et je l’aurai envoyé en classement vertical. Il ne s’agit donc pas d’être contre une critique, mais contre une critique qui attaque et ne construit pas, comme nous en croisons très souvent. Si vraiment vous appréciez nos efforts, ne serait-il pas judicieux de plutôt dire “Félicitations pour cette action mais user du terme “brittophone” ne serait-il pas mieux que “bretonnant” ?”
          A galon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here