Bernard Stamm : « Il va falloir qu’on hausse un peu notre niveau de jeu »

0

Mardi 11 juillet 2017,

Après leur cinquième place dans le côtier disputé hier, au pied des falaises de la côte d’Albâtre, Cheminées Poujoulat et les 29 autres Diam 24 OD du 40e Tour de France à la Voile avaient rendez-vous, ce mardi, pour des Stadium, au large de la grande plage de Fécamp. Ils ont ainsi entamé la journée par cinq manches de qualifications. Avec notamment deux victoires de manches puis une deuxième place, Bernard Stamm, Jean-Christophe Mourniac et Gwen Riou ont réussi à se sélectionner pour la Super Finale, malgré une disqualification pour faute sur un concurrents à un passage de marque. Une disqualification qui les a logiquement un peu perturbés avant d’attaquer leur ultime course. A la clé, un mauvais départ et une 8e place à l’issue de la journée. La même chose au général.

© LIOT Jean Marie

« Aujourd’hui, on a eu de l’air toute la journée, avec juste un peu moins de pression au début et à la fin, mais surtout on a dû jouer avec des courants importants. Sur l’eau, ça n’a pas toujours été facile de déchiffrer les risées », a commenté Bernard Stamm, à son retour à terre. Malgré tout, le navigateur suisse et ses deux acolytes ont plutôt joué les bons coups puisqu’ils ont terminé 9e, 1e, 1er et 2e des quatre premières courses de qualification avant d’écoper d’une disqualification dans la dernière. « Globalement, ça s’est effectivement bien passé. On a pris un départ pas terrible dans la première régate mais on s’est super bien rattrapé ensuite. Malheureusement, dans la course n°5, ça s’est un peu moins bien déroulé. On a pris une péno car, selon le jury, on n’a pas laissé assez d’eau aux Belges de Be.Brussels – Caraïbos à la dernière marque. C’est, à mon sens, complètement discutable, mais c’est ainsi. Nous avons donc été disqualifiés », a regretté le skipper de Cheminées Poujoulat qui a toutefois décroché sa place dans la Super Finale, comme cela avait déjà été le cas à Dunkerque, et ce que seuls SFS et Fondations FDJ – Des pieds et des Mains ont également réussi à faire depuis le début de l’épreuve. « C’est sûr qu’on est super content d’avoir obtenu notre place en finale mais notre disqualification à la fin des qualifs nous a un peu déstabilisés. Résultat, nous avons pris un super mauvais départ. Après ça, on a tenté des trucs pour essayer de revenir mais au bout du compte, on a un peu tout fait à l’envers », a expliqué le marin qui a donc terminé 8e et dernier de la Super Finale. « C’est bien d’être parmi les huit finalistes, évidemment, mais on en profite pas encore en termes de points pour le général. Il va falloir que l’on hausse un peu notre niveau de jeu. Qu’on se concentre davantage », a conclu Bernard Stamm, un peu déçu de perdre deux places au général (8e), au profit de Bejaflore Sailing de Valentin Bellet, le vainqueur des Stadium du jour, puis de Team Lorina Mojito – Golfe du Morbihan. La suite ? Demain, lui et les autres vont profiter d’une journée off avant de rejoindre Jullouville pour l’Acte 3 de la compétition qui s’ouvrira jeudi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here