Tour de France à la Voile : Dernière ligne droite

0

Jeudi 27 juillet 2017,

 

Après un day-off puis une journée lors de laquelle ils sont restés cloués à terre en raison d’un fort Mistral, les concurrents du Tour de France à la Voile ont repris du service, ce jeudi. Profitant d’un flux de 12-15 nœuds soufflant en rade de Marseille, ils ont enchaîné cinq manches de qualification en Stade Nautique avant que les huit meilleurs se retrouvent en Super Finale. En ce qui les concernent, Bernard Stamm, Jean-Christophe Mourniac et Gwen Riou ont alterné le bon et le moins bon, terminant 10e de la journée. Au classement, c’est une place de perdue (8e), mais surtout des écarts de points qui n’en finissent plus de se resserrer. A la veille du dernier Acte qui doit débuter à Nice dès demain, tout reste donc possible, y compris le Top 5, mais pour ça, il faudra impérativement réussir à conserver une place parmi les huit premiers au général à l’issue du côtier pour avoir une chance de participer à la Super Finale comptant double samedi.

© LIOT Jean Marie

« Pas terrible », c’est ainsi que Bernard Stamm a résumé la journée. Manifestement déçu, le skipper de Cheminées Poujoulat a fait des belles choses, ce jeudi, sur le plan d’eau Marseillais, mais aussi des moins bonnes. « On a commencé par une manche de 10e. On s’attendait clairement à un peu plus de vent que ce qu’il y a eu. Du coup, on est parti avec un gréement serré, et on a fait toute la manche mal réglé. En plus, on est parti du mauvais côté. Bref, ça n’a pas super bien démarré. Dans la foulée, heureusement, c’est mieux passé. On a réussi à se remettre à l’endroit et à finir 3e. Le truc, c’est que dans la course suivante, on a été disqualifié parce qu’on est parti trop tôt. En fait, les bateaux qui étaient sous et à notre vent étaient eux aussi trop haut et ça nous induit en erreur », a indiqué le navigateur Suisse qui a cependant terminé avec deux belles victoires. « Au final, avec ces deux premières places, on sauve un peu la journée car ça aurait vraiment pu être la cata. On est toutefois un peu frustré car Team Occitanie Sud de France a commis une faute dans la dernière manche de qualif et il n’a pas été sanctionné, ce qui nous prive sans doute de la Super Finale », a ajouté Bernard qui manque son ticket pour la finale à huit pour seulement deux petits points. « Le pire, c’est qu’il n’en profite même pas parce qu’il prend une BFD (une disqualification pour départ prématuré, ndlr). Mais bon, évidemment, ça aurait à nous de faire mieux », a souligné le skipper de Cheminées Poujoulat qui termine donc 10e des Stadium du jour.  « C’est un peu un mauvais scénario pour nous. Vivacar.fr Cefim, qui termine 2e cet après-midi, repasse devant nous pour un point au général tandis que Lorina Mojito – Golfe du Morbihan resserre l’écart. La bonne nouvelle néanmoins, c’est que nous reprenons des points à Trésors de Tahiti et à Team Oman Sail. Ca va se jouer à trois fois rien », a promis Bernard Stamm qui va devoir faire en sorte de conserver sa place dans le Top 8, demain, à l’issue du raid côtier, pour décrocher sa place en Super Finale. Car pour la dernière (qui compte double), ce sont, en effet, les huit premiers du classement et non pas du raid disputé la veille, qui seront qualifiés. A suivre donc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here