Partager :

" /> Crozon : Du 6 au 9 août, quatre jours d’actions pour que la France signe le traité d’interdiction des armes nucléaires adopté par l’ONU - 7seizh.info
Publié le : ven, Août 4th, 2017

Crozon : Du 6 au 9 août, quatre jours d’actions pour que la France signe le traité d’interdiction des armes nucléaires adopté par l’ONU

Soutenez 7seizh par Paypal

Brest/Crozon, du 6 au 9 août 2017,

À l’occasion de la commémoration des bombardements de Hiroshima et Nagasaki (6 et 9 août 1945), des jeûnes et des actions auront lieu partout en France — comme en Europe, en Afrique et aux États-Unis — pour exiger l’abolition des armes nucléaires et la signature par la France du traité d’interdiction des armes nucléaires adopté par l’ONU. Plusieurs autres jeûne-actions se tiendront à proximité de lieux liés à l’arme nucléaire :

  • à Brest-Île Longue (où sont stationnés les sous-marins nucléaires français),

Jeûne action de L’Île Longue pour l’abolition des armes nucléaires 
Brest et Crozon (29000 – 29160)

Il s’agira d’un Jeûne à partir de la commémoration du bombardement sur Hiroshima le dimanche 6 août à 8h à Brest sur le port avec le bateau pour la paix , ensuite les jeûneurs participeront à la marche pour la paix au Menez Hom à 10h30 . Ce jeûne durera 3 jours jusqu’à la commémoration du bombardement sur Nagasaki le 9 août à 11h et rupture du Jeûne . Avec des animations en Presqu’île d’ information du public . le groupe de jeûneurs se retrouvera du 7 au 9 août à Biopresqu’île de Crozon , le coût de l’arme de dissuasion Nucléaire fera l’objet d’un débat le 8 août .

 

 

Communiqué de presse commun “Réseau sortir du Nucléaire”, Abolition des Armes Nucléaires-Maison de Vigilance, Action des Citoyens pour le Désarmement nucléaire

 

 

Adopté par l’ONU le 7 juillet 2017 — par 122 États —, un Traité international interdit la possession d’arme nucléaire ! Il interdit aussi la menace de frappe atomique.

Ce traité sera ouvert à la signature en septembre 2017 et il entrera en vigueur dès lors que 50 États l’auront ratifié. La France a essayé d’empêcher son adoption, les autres pays nucléaires et leurs alliés aussi. Mais grâce à l’action de nombreux pays et des ONG, notamment regroupées dans la campagne ICAN (Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires), dès qu’il sera ratifié, il sera désormais interdit de fabriquer l’arme nucléaire, de la posséder, de l’utiliser ou de s’en servir comme menace … Les victimes devront être secourues et les dégâts environnementaux réparés. Les États qui ont des armes nucléaires pourront adhérer au Traité dès lors qu’ils renoncent à une utilisation de ces armes et s’engagent sur un échéancier d’élimination irréversible.

À l’heure actuelle, plus de 15 000 bombes nucléaires sont en service dont plus de 2 000 en état d’alerte permanent. Cette menace d’apocalypse est dénoncée par plus des deux tiers des pays de la planète. Avec le réchauffement climatique, c’est l’une des plus grandes menaces pour ce siècle. Par folie ou par accident, le déclenchement d’une explosion nucléaire dévastatrice reste possible à tout moment.

Bien que signataire du Traité de non-prolifération, la France possède toujours 300 ogives nucléaires et continue à entretenir et « moderniser » son armement. Chaque année, l’arsenal nucléaire engloutit près de 4 milliards d’euros. À partir de 2020, ce seront plus de 6,5 milliards d’euros qui seront « gaspillés » pour renouveler cet arsenal atomique plus inutile que jamais au regard des enjeux de sécurité (par exemple, aucune bombe n’empêchera le passage à l’acte d’un terroriste !).

Dans le monde entier, les 6 et 9 août seront commémorés par les partisans du désarmement nucléaire. Partout en France, à l’appel du Réseau “Sortir du nucléaire“ et du collectif « Abolition des armes nucléaires – Maison de Vigilance », des citoyens s’engageront pour 4 jours de jeûne-action.

À Paris, les jeûneurs, présents sur la Place de la République, multiplieront les actions, concerts et conférences.

Plusieurs autres jeûne-actions se tiendront à proximité de lieux liés à l’arme nucléaire :

  • à Bordeaux (près du Barp, où est testé le laser Mégajoule),
  • à Dijon (près de Valduc, centre d’entretien et de modernisation des bombes nucléaires françaises et britanniques),
  • à La Hague (où sont stockés les déchets issus du démantèlement de l’arsenal militaire),
  • à Brest-Île Longue (où sont stationnés les sous-marins nucléaires français),
  • à Montpellier (près d’Istres, où sont basés les avions Rafale de la force nucléaire aéroportée),
  • à Tours (près du centre de recherche sur les armes nucléaires du CEA Le Ripault)
  • À Saintes, les partisans de l’abolition des armes nucléaires, solidaires des jeûneurs, ont choisi de ne pas rallumer du 6 au 9 août 2017, comme chaque année depuis 2001, la Flamme du Désarmement nucléaire. Elle restera en berne pour protester contre le refus de la France de participer au désarmement nucléaire. Le 2 août, une délégation a été reçue à la sous-préfecture de Saintes et y a remis une lettre expliquant ce geste au Président de la République.

Ensemble, exigeons le désarmement nucléaire !

Pour en savoir plus : http://www.sortirdunucleaire.org/Abolition-des-armes-nucleaires

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.

Gravityscan Badge