Maritime : La protection sociale doit s’appliquer aussi dans le yachting

0

Brest, lundi 7 août 2017, la CGT des Marins du Grand Ouest défendait depuis plusieurs années, une sécurité sociale pour tous les Marins, y compris dans la grande plaisance et dans le yachting, depuis le 1 juillet elle s’applique également à ce secteur.

Communiqué de presse CGT des Marins

 

L’ambitieux projet défendu par la CGT des Marins du Grand Ouest « aucun Marin en activité sans protection sociale est devenu une obligation « une réalité » depuis le 1er juillet 2017 y compris : dans le Yachting qui n’en veut pas, qui tire des bords, pour éviter l’application d’une loi sociale !! Les Marins français sous pavillon étranger  seront désormais rattachés à l’Établissement National des Invalides de la Marine (ENIM) la Sécurité Sociale des Marins Français.

Beaucoup de vagues dans le milieu du yachting, alors que la France « ne fait que de se mettre  en conformité avec la convention 2006 de l’Organisation Internationale du Travail  (Maritime Labour Convention  2006 (MLC) qu’elle a ratifié et qui est entrée en vigueur en France en février 2014. La MLC 2006 propose une nouvelle approche de la protection sociale complémentaire des marins, en privilégiant la résidence habituelle plutôt que l’État du pavillon ». La MLC 2006 devait aussi rendre meilleures les conditions de vie de tous les Marins, mais pour parvenir il y a encore des milles marins à parcourir !!

La CGT des Marins du Grand Ouest défendait depuis plusieurs années, une sécurité sociale pour tous les Marins, y compris dans la grande plaisance et dans le yachting. La difficulté rencontrée par les Marins résidents en France, avait été révélée et rendu publique  lors du conflit des Marins et autres personnels navigants a bord d’un navire de la société « CONDOR FERRIES ». Ce conflit et la combativité exemplaire de quelques Marins (soutenus par la CGT des Marins du Grand Ouest et par l’Inspectrice ITF   International Transport Workers’ Federation Laure TALLONNEAU) avait mis en lumière une véritable et douloureuse injustice sociale.

Comme d’habitude quelques rabat-joies qui appartiennent au temps révolu, adeptes du chantage  veulent garder leurs privilèges, certaines dérives ils  trouvent cela injuste (mais le milieu des Millionnaires est partagé, certains professionnels de la plaisance y voient même une opportunité).

Les propriétaires de ces yachts sont : pourtant déjà bien servis par les niches fiscales et autres avantages, les pavillons de complaisance et autres petites faveurs !

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, demande aux services de l’Etat et aux Administrations de ne pas se laisser impressionner.  C’est peut-être l’avenir de l’ENIM et de ses capacités d’adaptation qui se jouent.

D’autres sujets sociaux concernant les Marins navigants sur les navires chargés de l’entretien et de la surveillance des champs éoliens seront certainement, rapidement à évoquer avec les Administrations et services concernés.

 

Jean-Paul HELLEQUIN

Secrétaire Général Adjoint et Porte parole

JP.HELLEQUIN@WANADOO.FR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here