Gestion de la ressource en eau, Nicolas Hulot et Stéphane Travert tournent le dos à l’agriculture

1

Jeudi 10 août 2017,  Gestion de la ressource en eau, Nicolas Hulot et Stéphane Travert tournent le dos à l’agriculture

Communiqué de presse Coordination Rurale

 

 

Les agriculteurs de la Coordination Rurale sont très déçus par la présentation des actions sur la gestion de l’eau qui ne répondent aucunement à leurs attentes et besoins.

L’irrigation semble un gros mot dans la communication gouvernementale. L’irrigation ne représente pourtant que 4 % des besoins en eau de l’agriculture. Elle constitue la meilleure assurance récolte ; elle est à l’agriculture ce que la sauvegarde est à nos ordinateurs. Qui accepterait de perdre toutes ses données une année sur trois ?

A titre informatif, pour une surface identique, une forêt de pins utilise plus d’eau qu’un champ de maïs irrigué.

Développer une « agriculture plus économe en eau » signifierait : plus de blé que nous ne savons pas où vendre, moins de culture de maïs et donc plus d’importations de maïs OGM au sein de l’Union européenne.
De plus, si nous voulons améliorer notre approvisionnement en protéines végétales pour ne plus dépendre des importations de soja OGM, nous aurons besoin de développer le soja qui est une culture irrigable.

L’irrigation permet également à de nombreuses petites fermes du Sud de la France de vivre grâce à des productions diversifiées en maraîchage ou arboriculture.

Pour la CR, la ressource en eau doit être augmentée afin d’assurer la régularité de la production agricole. Il n’est pas question de réserver les augmentations de ressource prévues aux loisirs ou aux besoins domestiques.

Il est bon de rappeler que l’agriculture restitue à notre société davantage d’eau qu’elle n’en reçoit et n’en utilise ; elle ne doit pas rester sur le bord du chemin du stockage !

1 COMMENTAIRE

  1. oulala quel communiqué de presse arrogant et stupide !
    changez un peu vos manières de voir les choses et arrêtez la monoculture; renseignez vous sur la permaculture ou l’agroécologie et vous verrez qu’on n’a pas besoin de gaspiller des milliers de litres d’eau; d’ailleurs en ouvrant les yeux et en visitant le peu de nature encore vivante, vous verrez qu’elle se débrouille très bien sans vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here