Collège d’Elven : 100% numérique, 0% breton ?

0
9

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Collège d’Elven : 100% numérique, 0% breton ?

 

Le collège public d’Elven sera inauguré en grande pompe ce samedi 2 septembre. Ce nouvel établissement, construit par le conseil Départemental du Morbihan, se veut moderne, branché, durable et intégré dans son environnement. Pourtant, la langue bretonne semble totalement absente de ce nouveau lieu d’éducation. Pas un panneau bilingue, ni d’enseignement du breton prévu pour les élèves.

La langue bretonne serait-elle incompatible avec les nouvelles technologies ? Les applications et logiciels en breton prouvent le contraire.

Le budget était-il trop limité ? Le coût des travaux d’un montant de 11 millions d’euros ne permet pas d’y croire.

La langue bretonne n’a pas sa place dans les collèges et lycées publics? Elle y a au contraire toute sa place dans le département du Finistère par exemple, qui a récemment adopté un schéma pour une politique linguistique volontariste donnant la même place à la langue bretonne qu’au français dans ses collèges. Il en est de même pour les lycées qui sont gérés par la région Bretagne.

L’absence de breton est-elle une volonté du Département du Morbihan ? On est tenté de le croire. Cette nouvelle réalisation semble témoigner une fois de plus du mépris qu’entretient le Département du Morbihan envers la langue bretonne : pas de Vice-président en charge de la langue bretonne, pas d’engagement à la charte « Ya d’ar brezhoneg », aucune action pour la langue bretonne au niveau des transports, de la culture, de la solidarité, des sports. A l’inverse, les départements voisins, Finistère et Côtes d’Armor, ainsi que de la région ont tous engagé un travail de fond avec les associations et les entreprises pour mettre en place une politique en faveur de la langue bretonne. Le département du Morbihan serait bien inspiré de suivre ces exemples.

 

KEMENNADENN D’AR GAZETENNERIEN

Skolaj Elven : 100% niverel, 0% brezhoneg ?

 

War an ton bras e vo lidet e vo digoradur skolaj publik nevez Elven d’ar Sadorn 2 a viz Gwengolo. Hervez Kuzul Departamant ar Mor-Bihan eo modern, kevreet, padus ha diazezet en e endro ar savadur nevez-se. Koulskoude e seblant ezvezant ar brezhoneg eus al lec’h deskadurezh : panell divyezhek ebet,  na kentelioù brezhoneg ebet.

Daoust hag e vefe dibosupl kavout brezhoneg abalamour d’an teknologiezhioù nevez ? Diskouezhet e vez ar c’hontrol gant ar meziantoù hag an arloadoù e brezhoneg.

Daoust ha ne vefe ket arc’hant a-walc’h ? N’eus ket tu krediñ kement-se pa ouzer en deus koustet ar savadur 11 million a euroioù.

Daoust ha n’eus ket plas evit ar brezhoneg er skolajoù hag el liseoù public ? Ar c’hontrol eo e departamant Penn-ar-Bed, lec’h ma ‘z eus bet votet ur brastres evit ur politikerezh evit ar brezhoneg. Ar memes plas a vez roet d’ar brezhoneg ha d’ar galleg er skolajoù eno. Kement all a vez graet el liseoù meret gant rannvro Breizh.

Daoust hag eo youl departamant ar Mor Bihan leuskel ar brezhoneg a gostez ? Peadra a zo da soñjal kement-se. Ur wech ouzhpenn e vez diskouezhet gant ar savadur nevez-se n’eo ket mennet an departamant d’ober seurt evit ar yezh : Bez-prezidant ebet e-karg eus ar brezhoneg, n’eo ket bet sinet ar garta « Ya d’ar brezhoneg », oberenn ebet war tachennoù an treuzdougen, ar sevenadur, ar c’henskoazell, ar sport. Eus an tu all ez eus bet kroget da labourat gant departamantoù Penn-ar-Bed, Aodoù an Arvor, hag gant ar rannvro evit termeniñ assambles gant ar c’hevredigezhioù hag an embregerezhioù ar politikerezh da lakaat e-pleustr evit ar brezhoneg. Mat e vefe da zepartamant ar Mor-Bihan heuliañ ar skouerioù-se.

Ai’ta ! strollad evit difenn ha brudañ ar brezhoneg.
Ai’ta ! collectif de défense et de promotion de la langue bretonne.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.