Tour de Bretagne : La deuxième place à l’arraché !

0

Samedi 2 septembre 2017,

 

La 11e édition du Tour de Bretagne s’est achevée ce samedi, après sept belles courses et une semaine intense de compétition qui a mené les 24 duos en lice de Saint-Malo à Piriac-sur-Mer en passant par Lézardrieux, Camaret-sur-Mer, Larmor-Plage et Quiberon. Si la victoire finale est revenue sans surprise à Nicolas Lunven et Gildas Mahé qui ont dominé la course de la tête et des épaules, Sébastien Simon et Vincent Riou sur Bretagne – CMB Performance, qui se sont offert une incroyable bagarre avec Thierry Chabagny et Fred Duthil, ont finalement réussi à se hisser sur la deuxième marche du podium de l’épreuve. Pierre Rhimbault et Christian Ponthieu, sur Bretagne – CMB Espoir, terminent, eux, à la 20e place du classement.

© DR

L’enjeu était de taille, lors de cette septième et dernière course, pour Sébastien Simon et Vincent Riou. Les deux hommes, qui occupaient avant son coup d’envoi la troisième place du classement, à égalité avec les deuxièmes et une avance de seulement quelques points sur les quatrièmes, avaient donc autant à perdre qu’à gagner. « Lorsque l’étape a été lancée, au large de la presqu’île de Rhuys, on savait qu’on partait pour un long bord sous spi en tribord amure jusqu’à Piriac. La configuration était donc un peu compliquée mais il fallait absolument qu’on finisse devant Thierry (Chabagny) et Fred (Duthil). Ils nous ont attaqués tout du long, en lofant, en abattant… Ils n’ont rien lâché. Un groupe s’est glissé en dessous de nous, mais nous avons choisi de contrôler nos adversaires directs », a déclaré le skipper Performance de la Filière d’excellence de course au large Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne qui a bouclé les 20 milles du parcours du jour en 5e position. « Nous sommes plutôt satisfaits. Notre objectif était clairement d’aller chercher la deuxième place et c’est ce que nous avons fait. Cela me rassure pour la suite du Championnat, surtout qu’aux côtés de Vincent, cette semaine, j’ai encore compris des choses. Nous avons eu des discussions super ouvertes qui m’ont permis de me remettre en cause sur certains points et de me poser les bonnes questions », a souligné le jeune skipper qui s’est, par ailleurs, satisfait des conditions météo rencontrées cette semaine, autour de la Bretagne. « Nous avons eu beaucoup de portant dans la molle. Ça a donc été un super entraînement pour moi car je pense que j’avais un peu perdu mes avantages dans ce type de situation après avoir tant mis le paquet pour progresser au près, l’hiver dernier. Il se trouve que j’ai vraiment une super vitesse et cela me met en confiance pour la Douarnenez Fastnet Solo à venir », a conclu Sébastien Simon.

Rebondir plus haut, plus fort
Son partenaire de team, Pierre Rhimbault, est, lui, un peu plus mitigé quant à sa performance. Vingt-et-unième aujourd’hui entre Quiberon et Piriac-sur-Mer, il termine 20e au général, une place forcément en deçà de ses attentes. « C’est sûr que c’est un peu dommage et que ce n’est pas ce que j’espérais. Lors des deux-trois premiers jours, il nous a manqué de la vitesse mais ensuite, ce qui nous a pénalisé, c’est que nous avons un peu tout fait à l’envers. Nous n’avons été que très rarement dans les bons coups et dans une petite flotte, ça ne pardonne pas », a commenté le skipper Bretagne – CMB Espoir qui tire néanmoins du positif de sa course, et en particulier de son binôme avec le très expérimenté Christian Ponthieu. « C’est vrai que quand on loupe une régate et qu’on est derrière quasiment tout le temps, c’est dur de dire qu’on va vite. Pourtant, c’est le cas. Grâce à Christian, j’ai vraiment trouvé des petits réglages intéressants au près et sous spi. Grâce à lui, j’ai pu aussi me rassurer sur le bateau et sur ma façon de faire sur pas mal de points », a souligné Pierre qui a d’ores et déjà le regard tourné vers la prochaine course, en l’occurrence la Douarnenez Fastnet Solo dont le coup d’envoi sera donné le 17 septembre prochain. « Je vais naviguer tout seul ces prochains jours et tâcher d’arriver avec envie à Douarnenez car c’est la dernière épreuve de la saison et il reste une multitude de choses à faire ». A suivre donc.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.