Charlotte Méry au départ de la Mini Transat sous les couleurs de Femmes de Bretagne

0

Lundi 18 septembre 2017,

Le 1er octobre prochain, à La Rochelle, sera donné le coup d’envoi de la 40e édition de la Mini Transat – La Boulangère. Au départ, pas moins de 84 marins déterminés à défier l’Atlantique sur une coque de noix de 6,50 mètres pour rejoindre Le Marin, en Martinique, après une escale aux Canaries. Parmi eux, Charlotte Méry de Bellegarde qui se lance dans l’aventure, solitaire et solidaire aux couleurs de l’association Femmes de Bretagne, avec un slogan « s’entraider pour mieux se réaliser ».

 

© DR

Femmes de Bretagne est un réseau collaboratif ayant pour vocation de favoriser la création, la reprise  et le développement d’entreprises par les femmes, en Bretagne. Ses objectifs : mettre en lien toutes les femmes pour s’entraider et partager les compétences, qu’elles soient porteuses de projet,  cheffes d’entreprise ou bretonnes solidaires. En trois ans, le réseau compte plus de 5700 membres et organise chaque mois une trentaine de rencontres et d’ateliers sur 5 départements. « Ce réseau me donne des ailes, de l’énergie. J’ai décidé de porter les couleurs de cette association car finalement je me suis reconnue en toutes ces femmes. Comme elles, j’ai dû tout d’abord convaincre mes proches de faire cette aventure alors que certains avaient d’autres projets pour moi. Ensuite j’ai dû communiquer, faire un business plan, rencontrer des partenaires, lever des fonds, découvrir les joies de l’administration, du RSI, me faire courser par l’URSAFF, sans compter tous les aspects techniques du projet : préparation du bateau, formation météo, électrique, stratification… J’ai appris mille métiers pour faire ce projet », annonce Charlotte Méry de Bellegarde qui a mis tout en œuvre, ces deux dernières années, pour accomplir son rêve : prendre part à la Mini Transat. « Participer à cette épreuve était devenu pour moi une obsession, je cherchais à naviguer dans ce seul objectif. Plus qu’une course, je voyais en ce projet l’occasion de me réaliser, de me dépasser, d’aller confronter mes limites. C’était pour moi un voyage initiatique. Aujourd’hui c’est quasiment devenu un projet entrepreneurial », souligne la jeune navigatrice qui s’appuie sur un diplôme de Sciences Po mais également sur un solide vécu de régatière (une préparation olympique en 470 notamment).

« Quand on persévère, on y arrive »

« A trois semaines du départ, je ne retiens que les aspects positifs de cette aventure. Seulement  ceux qui m’ont aidée à me construire. L’échec en fait assurément partie. L’important est seulement de se relever. Plusieurs fois j’ai voulu abandonner, et puis j’ai sondé le fond de mon cœur et j’ai réalisé que je m’étais engagée envers moi-même avant tout, alors je me devais d’aller au bout », détaille Charlotte, qui, comme toutes les femmes porteuses de projets ou cheffes d’entreprise, a pu s’appuyer sur le réseau « Femmes de Bretagne » lors de sa préparation, ainsi que l’explique Céline André, chargée pour Femmes de Bretagne des relations partenaires. « On peut faire le rapprochement entre l’expérience de Charlotte qui va traverser l’Atlantique toute seule sur son bateau, et l’aventure qu’est de lancer une entreprise pour une femme. Dans les deux cas, les valeurs de solidarité et de bienveillance sont essentielles. Sauter le pas est souvent difficile, mais le rêve et la volonté d’aller au bout de ses envies doivent être plus forts. Avec « Femmes de Bretagne », nous nous efforçons d’ouvrir des voies, de mettre en avant des femmes qui nous ressemblent, pour que chacune puisse se dire que rien n’est inaccessible en soi », poursuit Céline qui sait l’importance d’être entourée dans ce genre de contexte, et qui peut, en ce sens, se satisfaire de la belle dynamique collective et de la formidable capacité d’entraînement du réseau. De fait, ce dernier permet aujourd’hui à Charlotte Méry de Bellegarde (comme à des milliers d’autres femmes) de s’appuyer sur des outils collaboratifs adaptés pour enrichir et donner vie à son projet. De réaliser son rêve de traverser l’Atlantique à la voile.

En savoir plus sur Femmes de Bretagne : www.femmesdebretagne.fr
Femmes de Bretagne : le réseau des femmes qui entreprennent !
L’ambition du réseau collaboratif est de tisser des liens d’entraide et de partage de compétences entre toutes les femmes pour favoriser la création, la reprise et le développement des entreprises par les femmes
3 profils sont mis en lien pour s’entraider : les cheffes d’entreprise, les porteuses de projet et les femmes solidaires (étudiantes, retraitées, en congé parental, au chômage, salariées…)
Association L.1901 éligible au mécénat.

Une grand voile illustrée : 
Désireuse d’afficher de la plus jolie des manières son soutien à Femmes de Bretagne sur cette Mini Transat, Charlotte Méry de Bellegarde a confié à l’illustrateur Hubert Poirot-Bourdain le soin d’exprimer son talent sur une toile un peu particulière. Résultat : une grand voile unique animée de sourires de femmes qui seront autant de supportrices de la jeune navigatrice pendant son aventure atlantique.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.