Un petit tour au Fastnet

0

Dimanche 17 septembre 2017,  à 16 heures, les skippers Espoir et Performance de la Filière d’excellence de course au large Bretagne – Crédit Mutuel de Bretagne et les 17 autres marins en lice dans la Douarnenez Fastnet Solo (la sixième et dernière épreuve comptant pour le Championnat de France Elite de Couse au Large 2017) se sont élancés pour une boucle de 600 milles, au départ et à l’arrivée de la Cité des Pen Sardin, via le célèbre phare du Fastnet, en mer d’Irlande. Les enjeux ? Pour Sébastien Simon, il s’agit d’aller chercher la victoire mais aussi de conserver sa place de deuxième au classement du championnat tandis que pour Pierre Rhimbault, il est question de finir la saison sur la meilleure note possible et ainsi montrer les progrès réalisés depuis le début de l’année.

© Jean Marie LIOT

Deux semaines tout juste après le Tour de Bretagne à la Voile, les Figaristes sont de retour aux affaires. « Ça s’annonce très intéressant. Pour moi, la priorité est clairement d’aller essayer chercher la première place. Evidemment, le Championnat des important, mais j’aimerais réussir à décrocher la victoire », annonce Sébastien Simon qui a montré qu’il était, aujourd’hui, incontestablement l’un des hommes forts du circuit et que la plus haute marche du podium était largement à sa portée. « Lors du petit convoyage que nous avons fait en mode « course » avec les autres coureurs du Pôle Finistère Course au Large pour rejoindre Douarnenez, j’ai pu voir que je me sentais bien et que je marchais bien, sans forcément que je me donne à 100% », explique le skipper Bretagne – CMB Performance. « J’ai pu regarder ce qui allait bien ou pas. Le fait d’être arrivé en tête est positif et me donne encore un peu de confiance, même si je sais que ça va être dur d’aller chercher Nicolas Lunven », assure le jeune skipper conscient que le travail accompli avec le vainqueur de la Solitaire Urgo – Le Figaro l’hiver dernier porte véritablement ses fruits. « Nico et moi sommes toujours dans une bonne dynamique. Il n’y a pas de raison que ça ne dure pas et que ça se passe mal, même s’il est vrai que les écarts de points entre le 2e et la 4e sont assez serrés. Rien n’est encore joué pour le podium, mais, clairement, mon but est de réussir à garder ma deuxième place », souligne Sébastien, par ailleurs pas mécontent du scénario annoncé pour la course. « Tout va se jouer au près au presque. Nous allons devoir composer une foule de phénomènes météo successifs que nous allons devoir essayer de d’anticiper au mieux. A mon sens, des options vont se dessiner assez vite et elles risquent bien d’être assez radicales », promet Sébastien Simon.

Concrétiser en termes de résultats
Son de cloche identique ou presque du côté de Pierre Rhimbault, persuadé, néanmoins, que la vitesse sera l’une des clés de la réussite sur ce parcours de 600 milles, en Manche et en mer d’Irlande. « La vitesse va être très importante, même s’il va falloir être capable de gérer correctement les différents systèmes (anticyclone, dorsale, front froid…) avec lesquels nous allons devoir composer. Au vu de ce qui est annoncé, je pense toutefois que la première partie de la course va être déterminante. Il va donc falloir être dans le match d’entrée du jeu », commente le jeune Espoir qui espère concrétiser, en termes de résultats, tous les progrès réalisés depuis son arrivée au sein du team. « J’ai vraiment l’impression que dernièrement, j’ai gagné en aisance sur le bateau et j’aimerais réussir à faire en sorte que cela se voie », note Pierre qui a non seulement engrangé de l’expérience mais aussi glané une multitude de précieux conseils ces derniers mois. « J’espère simplement réussir à trouver le bon rythme. Six cent milles, c’est plus que la plus grosse étape de la Solitaire. Reste qu’il semble que plus c’est long, plus je suis à l’aise », termine Pierre Rhimbault qui n’a pas souhaité dévoiler son objectif, mais qui a assuré être déterminé à conclure sa première saison en Figaro Bénéteau sur la meilleure note possible. Verdict dans la journée de jeudi.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.