Nantes, rassemblement de soutien à la Catalogne : les Nantais interpellés

3

Une cinquantaine de personnes avaient répondu à l’appel au soutien de la Catalogne lancé par la Casal Català de Nantes. L’appel était en faveur de la liberté d’expression, le droit à décider et la démocratie en Catalogne. Un samedi après-midi, place Graslin, les organisateurs avaient bien trouvé le lieu juste pour affirmer la volonté d’autodétermination des Catalans. Des militants Bretons s’étaient associés à la démarche. De nombreux Nantais se sont donc arrêtés pour discuter avec les manifestants. Démocratie, référendum, autodétermination, droit des peuples à disposer d’eux même. Les sujets n’ont pas manqué.

De nombreux Nantais s’informent par eux-même

Et si les médias hexagonaux relayent assez peu la situation tendue en Catalogne, ils s’informent par eux-même. Une Nantaise venue à la rencontre des manifestants s’exprime “La situation calatane m’inquiète beaucoup. On se demande comment ça va finir. On sent bien que le pire peut arriver”. Et elle rappelle “Je suis une vieille dame” en faisant allusion à la période franquiste. “J’ai très peur d’un retour en arrière et d’une guerre à nouveau”.

Plus loin, on s’exprime en catalan. A Nantes, la communauté catalane est active. Elle organise régulièrement des activités culturelles pour rappeler le pays. Sergi fait de grand geste et invective les Espagnols entre amis. Il est militant pour l’indépendance de la Catalogne depuis toujours. Dans son pays, il est très investi. Pourtant, c’est en Bretagne qu’il travaille et c’est d’ici qu’il suit les événements. Il partira le week-end prochain pour aller voter OUI à l’indépendance de la Catalogne.

Mais pour l’instant, rien ne dit que le scrutin aura vraiment lieu. Sur place, la répression espagnole semble ne pas avoir de limite pour empêcher la tenue du référendum. La semaine dernière, la police a interpellé de nombreux dirigeants du mouvement indépendantiste et mis la Catalogne sous tutelle. Aujourd’hui, de fait, la Catalogne n’a plus d’autonomie. C’est le moyen qu’a trouvé le pouvoir espagnol pour priver un peuple de son droit à l’autodétermination. Nul ne sait jusqu’où le conflit peut aller.

Les Catalans veulent voter

En attendant, les Catalans sont dans la rue. Ils n’entendent pas renoncer à leur droit de s’exprimer et demandent à voter pour décider de leur avenir commun. A Nantes, Quimper et Rennes, les Bretons se sont joints aux rassemblements de soutien pour le droit des peuples à disposer d’eux-même.

3 Commentaires

  1. Autoritarisme,Jupitérisme,anachronismes avec la Société CIVILE réelle ,sont de très graves maladies qu’il convient de juguler avec énergie .La pyramide de Ponzi déjà “maîtresse du POGNON ” ne doit pas se retrouver dans la vie politique .Breton de B5 ,j’étais à leurs côtés ( moindre soutien à 1 PEUPLE OPPRIME .) BASTA les apprentis dictateurs .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here