Gens de Mer : le site de Boulogne/Mer voué à la démolition, les salariés sur le quai ?

0

lundi 25 septembre 2017, Hôtel-restaurant des Gens de Mer : le site de Boulogne/Mer voué à la démolition, le syndicat des Marins du Grand Ouest  attire l’attention sur le sort des salariés qui ne doivent pas rester “sur le quai”.

 

 Communiqué CGT des Marins du Grand Ouest- Fédération Nationale des Syndicats Maritimes CGT

 

L’audience du 11 septembre 2017 avait pour but : pour l’Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM) de faire prononcer l’expulsion de DG HOTELS de l’Hôtel Restaurant des Gens de Mer de Boulogne/Mer dont il possède les murs, une demande « aussi cruelle qu’absurde » !

L’ENIM qui va lors de opération « encaisser » plus de 2 Millions € vient d’obtenir l’expulsion de l’exploitant des locaux situés au Quai Chanzy à Boulogne/Mer.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, et la Fédération Nationale des Syndicats Maritimes CGT demandent que tous les engagements pris par les protagonistes de ce feuilleton respectent les Salariés.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, et la Fédération Nationale des Syndicats Maritimes demandent aux Salariés, de ne pas se laisser impressionner : ils doivent avant de quitter les lieux recevoir de la part de leur employeur toutes les garanties écrites, telles que définies dans le rapport du Comité d’Entreprise qui c’est tenu à Paris le 19/12/2015.

L’ENIM ne peut pas s’affranchir aussi facilement des engagements pris, dans le cadre d’un accord avec l’Association de Gestion des Institutions Sociales Maritimes (AGISM) « disparue depuis juillet 2016 pour des raisons obscure et une gestion douteuse ».

Les Salariés des Gens de Mer de Boulogne/Mer ont pris acte que l’établissement sera détruit, mais ils ne veulent pas être les « laisser pour compte » d’une opération de rénovation urbaine de la commune de Boulogne/Mer, dont le Maire Frédéric CUVILLIER, ancien Ministre des Transports, Ministre de tutelle de l’ENIM durant plusieurs années !

Lors d’une visite aux salariés,  en juin 2017 : le Maire Frédéric CUVILLIER  aurait menacé le personnel d’une fermeture administrative de l’établissement en cas de résistance, une sorte de menace, que  le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, n’avait pas accepté cette menace et l’avait rendu publique !!

Chacun des « protagonistes » devra prendre  ses responsabilités face à cette situation stupide, scandaleuse, où chacun se réfugie derrière une « UBUESQUE » position !

La municipalité de Boulogne/Mer à décidé de démolir l’Hôtel Restaurant des Gens de Mer pour réaliser le projet République devra, elle aussi, assumer et assurer l’avenir des 13 Salariés !

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, et la Fédération Nationale des Syndicats Maritimes CGT souhaitent attirer une fois encore l’attention, sur les coresponsabilités de l’ENIM, l’AGISM, (disparue depuis), de la Direction des Affaires Maritimes et du Ministère de tutelle dirigé fut un temps par Monsieur Frédéric CUVILLIER !

Le Groupe DOCTE-GESTIO doit quant à lui tenir ses engagements pris lors de la reprise du parc hôtelier des Gens de Mer ! Tous les « protagonistes » précités doivent être mis face à leurs responsabilités. Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, et la Fédération Nationale des Syndicats Maritimes CGT y veilleront !

Ces Salariés ne peuvent pas être jetés sur le quai, en aucun cas sous la pression peu importe d’où qu’elle vienne

C/c : aux Ministères et Administrations concernés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here