Partager :

" /> Une stratégie bien rôdée pour détruire les zones naturelles - 7seizh.info
Publié le: sam, Oct 7th, 2017

Une stratégie bien rôdée pour détruire les zones naturelles

Soutenez 7seizh par Paypal

TRIBUNE  LIBRE

par Bertrand Deléon

 Une stratégie bien rôdée pour détruire les zones naturelles

 

 

Voici comment Vannes et les communes de l’agglomération procèdent pour détruire les zones humides. La presse quotidienne s’interroge aujourd’hui sur le devenir de 4 hectares de ce qu’il reste d’une zone naturelle entre Tohannic et le campus de l’Université de Bretagne Sud à Vannes.

L’hypocrisie de l’équipe municipale est sans limite sur certains sujets ! L’opposition est quant à elle inexistante, sans surprise pour ceux qui connaissent bien le paysage politique vannetais. Les élus vannetais ont le culot de parler de réhabilitation d’une zone humide qu’ils ont fait détruire dans ses deux tiers dans les précédents mandats (Pierre Pavec, Norbert Trochet, François Goulard). D’abord en asséchant les sols par un étang creusé en son cœur et par le terrassement de tous les alentours avant de lancer de très juteux programmes immobiliers. C’est en effet la fièvre de l’immobilier chez les élus et promoteurs à Vannes en ce moment, avec une fulgurante accélération depuis le rapprochement de Vannes de Paris par la LGV. Aucun aménagement pensé sur le long terme, les constructions sont quasiment décidées au jour le jour et de manière totalement désordonnée, sans caractère jusqu’aux noms des résidences de plus en plus éloignées de toute référence culturelle : Urban Parc, Inside, Zen It, Terra Liza…

Les Vannetais appelaient ce site « Koed ar c’hloerdi », « Koed ar siminaer », le “Bois du Grand Séminaire” et ils s’en souviennent : un bois magnifique dans une zone humide qui ressemblait à certains endroits à de la mangrove. Il est inutile de rappeler le rôle des zones humides et leur richesse en faune et en flore (presque le tiers des espèces indigènes, par ailleurs menacées). Les grands discours sur le réchauffement climatique, l’eau comme bien précieux, etc. semblent de jolis paravents dans la réalité.

Désormais, les élus somment le propriétaire unique de « remettre en état » le site naturel à cause de quelques gravats laissés à la suite de chantiers d’entrepreneurs indélicats qu’ils ont eux-mêmes favorisés.

Le pire, en fins politiques, ils ne se cachent même plus pour parler de protection du site par « des écoulements d’eau canalisés et des terrassements nécessaires ». L’histoire de faire passer en douceur la première étape de destruction de l’espace naturel : on canalise, on assèche avant de bétonner 3 des 4 hectares puis de développer par la même occasion le très parisien-bobo “maillage de circulation douce”. Les représentants de la municipalité disent même qu’ils avaient gardé cette zone humide par « volonté municipale de réguler le marché de l’immobilier ». C’est de l’ironie ? Enfin, tant que ce sont des affaires qui marchent, ils ont de beaux jours devant eux. En espérant qu’on ne finisse pas tous dans la même fosse.

 

Pour Bemdez,

Bertrand Deléon.

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.