Partager :

" /> Pour la préservation de notre terre et contre les projets miniers - 7seizh.info
Publié le: dim, Oct 8th, 2017

Pour la préservation de notre terre et contre les projets miniers

Soutenez 7seizh par Paypal

Plougonver, 3 octobre 2017,”Pour la préservation de notre terre et contre les projets miniers”

Communiqué de presse Collectif Douar Didoull – Enquête publique sur le Sage Baie de Lannion

 

Monsieur le Commissaire Enquêteur
SAGE BAIE DE LANNION
Mairie de BELLE ISLE EN TERRE

Plougonver, le 3 octobre 2017

Le collectif Douar Didoull depuis sa création, s’est toujours opposé au projet minier dit de LOC ENVEL en raison de ses conséquences désastreuses sur la qualité et la quantité disponible de l’eau potable.

Le Léguer prend en effet sa source dans le périmètre du permis ; ce permis, délivré le 14 septembre 2015,  regroupe 25 communes et a pour but de trouver notamment du tungstène. Depuis cette date, aucune action sur le terrain n’a été effectué par Variscan Mines, suite d’une part, au travail d’explication et de mobilisation de notre collectif et d’autre part au refus notifié officiellement à la sous-préfecture de Guingamp de 600 propriétaires refusant l’intrusion de VARISCAN sur leur terrain ; la notion d’acceptabilité sociale si chère au gouvernement est battue en brèche car il faut ajouter aussi à cela les 13 communes qui ont pris un arrêté ou une délibération interdisant le survol de leur territoire par les hélicoptères de Variscan Mines, survol prévu dans le programme de travaux de l’année 2016. Le département des Côtes d’Armor et la région Bretagne se sont prononcés contre les projets miniers.

Le 20 octobre prochain le Léguer recevra le label national « site rivière sauvage » , la partie de la rivière concernée est dans le périmètre du permis de Loc Envel, si le permis minier aboutit la logique voudra que ce label lui soit retiré. Le périmètre du permis est situé pour une part importante en zone natura 2000 notamment le skarn dans la forêt de Coat an Noz où Variscan Mines a annoncé vouloir effectuer des sondages de reconnaissance.

Ce permis ne créera pas d’emplois durables mais détruira les emplois existant dans l’agriculture et le tourisme et il dévalorisera la valeur du foncier et du bâti.

La plus grande partie de l’eau potable de nos territoires est puisée dans les rivières notamment le Léguer, comment fera-t-on si le cours supérieur du Léguer est pollué et en admettant que l’on puisse traiter cette pollution qui paiera alors le surcoût de ce traitement ?

Le BRGM a reconnu à plusieurs reprises mal connaître la répartition des aquifères souterrains, leur interaction et comment ils intervenaient pour alimenter les cours d’eau. Durant tout le printemps et l’été la préfecture des Côtes d’Armor a pris plusieurs arrêtés successifs pour restreindre l’usage de l’eau, ces arrêtés viennent d’être abrogés fin septembre, mais cela démontre qu’il est mal venu qu’une nouvelle industrie forte consommatrice en eau dans la phase d’exploitation s’installe sur le territoire du SAGE.

Un risque majeur existe sur les têtes de bassin versants, qui en cas d’exploration et pire encore en cas d’exploitation, verraient de fait leurs approvisionnements drainés par les excavations minières. L’équilibre fragile des têtes de bassins versants, serait alors irrémédiablement détruit. Cet équilibre indispensable à toute la rivière est conservé aussi, grâce au chevelu très important alimentant nos rivières du haut de la forêt de Loc-Envel par exemple.
Les têtes de bassins versants sont sanctuarisées par les directives de l’Agence de l’Eau

La recherche minière puis l’exploitation nécessite des forages pouvant aller jusqu’à 1500 m qui vont rencontrer nécessairement des nappes d’eau souterraine avec le risque de les mettre en communication.

Les industries, les particuliers, les agriculteurs ont des forages pour s’alimenter en eau potable, les travaux miniers pourraient entraîner l’assèchement de beaucoup de ces forages nécessaires à la vie économique et vital pour le territoire.

Les permis d’exploration et d’exploitation sont liés, c’est pour cela qu’il faut dès la phase d’exploration affirmer notre refus.

La société Variscan Mines ne présente pas toutes les garanties financières suffisantes pour mener un projet d’une telle ampleur.

Les discours rassurants de la DREAL et de Variscan Mines sur le concept de  »mine propre » ne sont que poudre aux yeux, les exemples d’exploitation minière en service actuellement montre que ce slogan ne correspond pas à ce que l’on constate sur les sites miniers.

Plusieurs associations ont déposé des recours en annulation du permis auprès des tribunaux administratifs, ces recours n’ont pas encore été jugés.

Il existe des alternatives à l’exploration minière, pour arriver à cette fin il faut que les 4 actions suivantes soient menées de front :
1. la fin de l’obsolescence programmée avec notamment la proposition des Amis de la terre de porter la garantie légale pour tous les objets manufacturés à 10 ans et l’ arrêt de la publicité incitant à acheter toujours des nouveaux produits
2. exiger que des recherches soient entreprises pour trouver des alternatives aux mineraisextraits (produits de substitution)
3. recycler les métaux usagés en France en respectant l’environnement et la santé des travailleurs affectés à cette tâche
4. changer le mode de consommation de nos sociétés : par exemple nous ne pensons pas que le bonheur de l’humanité consiste à changer de smartphone tous les 2 ans comme cela est le cas actuellement en France

Le permis de Loc Envel n’est pas le seul permis minier accordé en Bretagne, il faut aussi citer les permis de Merleac, Silfiac, Beaulieu, auxquels il faut rajouter les permis de Loperec et Penlan qui n’ont pas dépassé pour l’instant le seuil de l’enquête publique ;

Pour le collectif Douar Didoull tous les permis miniers de BRETAGNE et de l’Etat Français doivent être ANNULÉS , PAS DE MINE NI ICI NI AILLEURS !

Le collectif Douar Didoull ‘“pour la préservation de notre terre et contre les projets miniers”’, exige que dans le document du SAGE baie de LANNION soit affirmé la demande d’annulation du permis exclusif de recherche minières dit de  »Loc Envel », permis accordé à la société Variscan Mines.

Le collectif Douar Didoull

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les expressions html suivantes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Média participatif : contact(at)7seizh.info 0033 (0) 972 338 711 - regie.publicitaire(at)7seizh.info Mentions légales - Conditions générales d'utilisation

L’utilisateur s’interdit de manière non exhaustive :

- de diffuser des informations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, - de détourner la finalité du service pour faire de la propagande ou du prosélytisme, de la prospection ou du racolage, - de publier des informations à caractère commercial, publicitaire ou constituant de la propagande en faveur du tabac, de l’alcool, ou de toute autre substance, produit ou service réglementé - de diffuser des contenus contrevenant aux droits de la personnalité de tiers ou présentant un caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, offensant, violent ou incitant à la discrimination, à la violence politique, raciste, xénophobe, sexiste ou homophobe, - de publier des informations contrevenant à la législation sur la protection des données personnelles permettant l’identification des personnes physiques sans leur consentement, notamment leur nom de famille, adresse postale et/ou électronique, téléphone, photographie, enregistrement sonore ou audiovisuel, - d’accéder frauduleusement au site et notamment aux services interactifs, ainsi qu’il est indiqué dans les conditions générales d’utilisation du site.

7seizh.info ® Tous droits réservés-2012-2016 © 7seizh.info.