Yes Catalunya ! Tous à La Baule le 25 octobre

1

Communiqué de presse du collectif Yes Breizh

Catalogne : Le 1er octobre dernier, le peuple catalan s’est exprimé dans les urnes sur sa volonté pour l’avenir. L’Etat espagnol avait mis les moyens pour que le vote ne se déroule pas dans les meilleures conditions. Les bulletins de vote et les urnes avaient été confisqués et les opérations de vote avaient été interrompues par la police espagnole dans de nombreux bureaux de vote.
Avec un taux de participation de 42,4 %, le « oui » à l’indépendance l’a emporté à plus de 90 %. Pourtant de toute part, le scrutin a été contesté à cause d’un taux de participation jugé trop faible par les observateurs.

Le 18 juin dernier en France, les députés ont été élus avec un taux de participation de 42,64% sans que cela ne pose la question de leur légitimité. La France a des députés élus avec le même taux de participation que celui de la consultation des Catalans sur leur avenir.

La Catalogne s’est exprimée

Parce que nous ne pouvons abandonner le droit à l’expression populaire,
parce que les peuples disposent d’un droit à l’auto-détermination,
parce que la Catalogne s’est exprimée pacifiquement et sans provocation,
nous ne pouvons admettre que l’Espagne n’entende pas cette expression pacifique du peuple qui souhaite continuer la route seul.

Puigdemont ne sera pas un nouveau Companys

Nous, Bretonnes, Bretons et tous ceux qui défendent la démocratie, manifesterons donc notre soutien au peuple catalan le 25 octobre 2017 à 18 heures à la Baule-Escoublac devant la stèle dédiée à Lluís Companys. Le rassemblement se dirigera vers le front de mer -situé à quelques dizaines de mètres- sous les drapeaux catalans et bretons mêlés en signe de soutien aux Catalans.
Alors que l’heure est grave et que la situation rappelle en de nombreux points celle que vécu Lluís Companys en 1940, nous nous inquiétons pour le devenir des dirigeants catalans. Certains ont déjà été emprisonnés pour délit d’opinion. Nous ne tolérerons pas qu’à moins d’une heure trente de vol de la Bretagne, des hommes et des femmes puissent devenir des prisonniers politiques dans une Europe moderne.

Tous à La Baule, le 25 octobre 2017 à 18 heures, devant la Villa Kermor Vad. La Villa Kermor Vad fut le dernier lieu de vie de Lluis Companys, président de la Généralité de Catalogne de 1934 à sa mort. Exilé en Bretagne -à la Baule (44)- après la guerre civile espagnole, il fut livré à la dictature militaire franquiste par la police secrète de l’Allemagne nazie, le 13 août 1940. Jugé et condamné par un tribunal militaire, il fut, après avoir été torturé, fusillé au château de Montjuic à Barcelone le 15 octobre 1940. Il ne voulut pas qu’on lui bande les yeux et mourut face au peloton d’exécution en criant « pour la Catalogne ! »

Tous à La Baule, le 25 octobre 2017 à 18 heures, devant la Villa Kermor Vad, avenue de Ploermel.
Pour défendre la liberté des peuples à décider pour eux-même et la démocratie.


NB : le site du collectif Yes Breizh a été piraté. Nous travaillons actuellement à sa remise en ligne sur une nouvelle adresse. Nous vous tiendrons informés dès sa réouverture dans le week-end.

1 COMMENTAIRE

  1. Il y a prés de quarante ans nous visitions l’Espagne en caravane et sommes tombés en panne (crevaison) dans la banlieue de Barcelone devant une maison. Le catalan est sorti d’elle comme un diable de sa boîte pour nous crier de partir:”Fuera!”
    Comme je lui répondai :”Pero no es posible, senor, tengo una averia, mira…” il répondit, je traduis :”Les touristes, j’en ai ras la casquette, j’veux pas l’savoir, foutez-moi le camp!”
    Je parvins à garder mon calme car les enfants et ma femme s’inquiètaient :”Oui, m’sieu, nous sommes aussi pressés que vous de partir, et ce sera fait dés que j’aurai effectué la réparation” et j’ajoutai pour me venger “… et que nous aurons mangé un morceau.” Car il était 13H passé.
    Depuis nous n’avons plus jamais remis les pieds dans cette contrée espagnole, tant la mentalité de ses habitants diffère de celle de l’Espagne. La même mésaventure me serait arrivé ailleurs en Espagne (sauf le pays basque qui ressemble à la Catalogne) c’est dix ou vingt personnes qui me seraient venu en aide et avec qui des liens spontanés d’amitié se seraient établis.
    Depuis près de cinquante ans que je sillonne les deux Castille, la Manche, l’Estrémadure et l’Andalousie, bref que j’évite la Côte Est de l’Espagne, je ne regrette pas mon choix.
    Non, la Catalogne et le Pays Basque, je n’aime pas !! Le pays est beau mais les habitants non, ni bons!
    Chez eux le fric est roi, mais ils crachent sur ceux qui le leur apportent!Quels enfoirés!
    Et Viva Espana!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.