NDDL : Trop c’est trop !

2

Notre-Dame-des-Landes, jeudi 2 novembre 2017, Le CéDpa, collectif d’élu.e.s opposé.e.s au projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes, vous invite à prendre connaissance du communiqué de presse qu’il publie suite à l’article paru dans Ouest France ce jour, sur les insinuations des 3 associations favorables à Notre Dame des Landes.

Communiqué de presse du CéDpa – 2 novembre 2017

Trop c’est trop !

Les trois associations pro transfert reçues en début de semaine hurlent à nouveau à la partialité supposée des médiateurs. Mais cette fois, elles vont plus loin, affirmant que « des négociations parallèles seraient menées avec les opposants en dehors des lieux officiels » et que ces mêmes opposants auraient été associés au choix des experts missionnés.

Le CéDpa répète qu’il n’a pas participé au choix des experts, ni à la définition des missions qui leur ont été confiées. Il n’a aucune idée de ce que seront les rapports de ces expertises. Sur la question du bruit et du PEB, le CéDpa regrette vivement qu’une tierce expertise n’ait pas été menée, contrairement à ce qu’avaient suggéré l’Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires (ACNUSA) dans son rapport de 2013 et le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) dans son rapport de mars 2016. Parce que la médiation a choisi de travailler avec la DGAC sur ces questions et que cette administration ne fait pas preuve d’impartialité, le CéDpa doit faire travailler en parallèle son propre cabinet d’experts.

Quant à l’affirmation de rencontres parallèles (pourquoi pas occultes et complotistes, tant qu’on y est) elle est tout bonnement ridicule. Le CéDpa a rencontré les médiateurs soit à la Préfecture de Nantes (principale et annexe), soit au ministère boulevard Saint-Germain pour des réunions de controverse avec la DGAC.

Enfin, on est en droit de se demander pourquoi les trois associations qui disent se préoccuper des riverains de Nantes-Atlantique n’ont jamais agi pour limiter les nuisances dans l’attente du transfert en demandant la révision du PGS désormais inadéquat, la limitation des vols de nuit, l’augmentation de la tarification pour les avions bruyants etc…Quelle est leur crédibilité alors qu’ils n’ont pas posé un seul acte qui prouve leur réelle volonté d’améliorer la situation pour les riverains ?

Les élu.e.s du CéDpa

2 Commentaires

  1. Et que doit-on penser de ces personnes qui occupent des terres illégalement, des terres déjà payées à leurs propriétaires mais qui restent et les exploitent à leurs profits ?Eux n’ont plus ils s’en fichent de prendre en otage toute une ville ! Il y a plus de 2000 enfants chaque jour qui se prennent les particules dans les poumons alors que le projet aurait dû démarrer déjà il y a 5 ans… Et pourquoi non ? À cause de la zad, qui en plus fait subir sa violence à notre belle ville donc stop hein.

    • Et que doit-on penser de ceux qui prennent l’avion pour partir en vacances polluer d’autres contrées ?
      Que doit-on penser de cette élite qui prend l’avion comme on prend son vélo pour aller au coin de la rue ?
      Que penser de ces gens qui exigent des aéroports payés par la collectivité quand la majorité silencieuse n’aura jamais les moyens de prendre l’avion parce alors qu’elle travaille dur ?

      Enfin, que doit-on penser de ces consommateurs-pollueurs qui ne comprennent rien à l’urgence environnementale et sociétale ? Que penser de ces mêmes consommateurs-pollueurs qui choisissent leur confort immédiat au détriment de l’avenir de notre planète et -plus concrètement- de l’avenir de nos ressources en eau ?

      Alors Claudette, au lieu d’assurer que ceux qui occupent encore leurs maisons à Notre-Dame-des-Landes ont encaissé le pognon et les occupent désormais illégalement, sachez qu’ils n’ont jamais touché à cet argent, qu’ils ont préféré y renoncer pour garder ce qui leur appartient -depuis 5 générations pour certains-, que les expropriations sont désormais caduques et qu’une procédure est en cours pour qu’ils récupèrent légitimement leurs biens. Vous faites volontairement un amalgame entre les zadistes, militant pour un idéal de vie qui n’est pas celui de tout le monde et même pas celui des résidents-résistants de NDDL, pour discréditer le combat d’une vie des familles originaires du territoire. Vous parlez de violence des zadistes sans parler de la résistance ferme mais non violente des habitants. Vous exigez que des familles soient déplacées pour votre bon confort. Je propose que le nouvel aéroport soit construit chez vous et qu’on vous dégage de la maison familiale qui compte le plus pour vous. Peut-être comprendrez-vous alors ce que ressentent les familles qu’on a exproprié. L’expropriation est une réelle violence !

      Marre que des enfants gâtés jettent le discrédit sur des personnes qui demandent juste à vivre paisiblement de leur travail là où elles sont nées !
      Halte au enfants gâtés pollueurs exploiteurs !
      Et vive la Bretagne Libre de Clisson à Ouessant.

      Exceptionnellement signé : Lolo, avec un doigt en l’air ! Je vous laisse deviner…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here