Une liste de musiques de Noël en breton… et la playlist de Noël AR GEDOUR

1

Samedi 2 décembre 2017,

L‘Avent est là et Noël n’est plus très loin. Déjà les vitrines s’embellissent et les rues se parent de mille feux. Bonshommes de pain d’épice et atours d’apparat enveloppent les verts sapins. Les églises voient leurs clochers se colorer et les vitraux sont mis en valeur à la nuit tombante. La froidure de l’hiver fait pressentir la chaleur de Noël et le mystère d’une douce nuit, rappelant tant de souvenirs, à la fois instant de nostalgie et espérance, moment où l’on retombe dans la magie de l’enfance.

Mais quoi de mieux, alors que les flammes d’un brasero crépitent et offrent un peu de chaleur, de se poser dans un fauteuil, au pied du sapin, que d’écouter des chants de Noël. Il y a les classiques, que l’on ne présente plus, mais il y a aussi ces traditionnels bretons, ces noëls celtiques que nous n’entendons que trop peu dans les rues. Des chants qui vous portent et vous mènent vers cette étoile de Bethléem, des chants enracinés dans notre terre bretonne et que nous avions évoqués dans l’article Kanomp Nouel.

Nous vous proposons une petite recension de disques à découvrir (cliquez sur les liens pour accéder à tel ou tel album)

NOELS CELTIQUES – ensemble choral du Bout du Monde

Un album qui est désormais très difficile à trouver est Noëls celtiques, de l’Ensemble choral du bout du monde, dirigé par Christian Desbordes : misterioù joaius, War ar Menez ar Bastored et bien d’autres chants en polyphonie, accompagnés par les orgues, bombarde et cornemuse, whistles et harpe, cloches… offrent un résultat qui n’a rien à envier aux choeurs anglais. Cet opus nous plongent totalement dans le mystère de Noël.

 

NEDELEG E BREIZH – Yann Fañch Kemener

Nedeleg e Breizh (Noël en Bretagne), de Yann-Fañch Kemener est un autre disque que nous ne pouvons que vous conseiller. Il s’agit ici d’un recueil des Noëls connus ou moins connus de Haute et Basse Bretagne, du Pays Gallo…
Un régal pour les oreilles, qui vous plongera dans le mystère de Noël à son écoute.
Si vous pensez avoir ici un disque aux accents connus de Noël, entre Tino Rossi et Chorale allemande, détrompez-vous. Ici, point d’effets sonores et de clochettes, point de solennité chorale ou d’orgues, mais une simplicité acoustique en phase avec la couche de paille sur laquelle était couché le Messie, une interprétation dépouillée qui renforce la grandeur des chants, brillamment interprétés par Yann-Fañch Kemener, chantre bien connu de Bretagne.
Yann Fañch, accompagné d’Aldo Ripoche et de quelques autres artistes, vous propose un disque qui s’écoutera volontiers à la sortie de la Messe de Minuit, pendant la Veillée de Noël, au coin de l’âtre, alors que le vent glacial de l’hiver soufflera sur les toits d’Armorique.

Le sapin allumé, la crèche apprêtée, vous pourrez écouter les chants à danser ou les cantiques, la fameuse légende de Sainte Brigitte, cela  juste avant d’entrer dans la solennité de Noël .  Un plus pour votre Gouil Nendeleg !!!
Cet opus de Yann Fañch nous fait véritablement entrer dans la méditation pour l’arrivée du Fils de l’Homme.  La collaboration des Gedourion à certains titres, ainsi que celle de la Maitrise de Ste Anne d’Auray,  ajoute au disque le sentiment d’un choeur d’anges louant la joie de l’Emmanuel.

 

CHANTS DE NOEL – Maîtrise de Bretagne

Nous vous proposons également de découvrir l’opus de la Maîtrise de Bretagne. Il n’y a pas que des Noëls bretons, mais ceux qui sont interprétés le sont brillamment. Le fait qu’il contienne aussi des Noëls plus traditionnels (Adeste Fideles, Entre le boeuf et l’âne gris, Minuit Chrétiens, Es ist ein ros ensprungen…) permet de toucher ceux qui n’auraient sans doute jamais effleuré la musique sacrée bretonne.  Quelques-uns de ces titres font aussi partie de l’album “Chants profanes et sacrés – Choeurs, chorales et maîtrises de Bretagne“, édité par Coop Breizh.

Ce disque porte réellement cette magie et cette mystérieuse atmosphère de Noël, une musique qui nous approche de la crèche et de l’enfant Jésus. Un magistral Adeste Fideles clôt cette oeuvre. On se penche alors sur les paroles de chaque chant, méritant qu’on s’y arrête, et méditant dans la joie de la Nativité.

 

NOEL CELTIQUE – Myrdhin

Pour ce disque, MYRDHIN est interprète vocal et accompagné à l’orgue par sa soeur Andréa Chauvet-Gesrel qui écrit aussi les harmonisations. Elle joue sur l’orgue de Moncontour qui est un instrument classique, mis à la place du romantique ce qui, comme nous le précisent les notes, tend à apporter lumière et mixtures plutôt qu’une lourdeur qui essaie d’imiter l’orchestre. Les nappes et bourdons dévoilent en effet une certaine force dans la brillance des sons et dans la simplicité de leurs nuances. Le jeu de l’organiste préfère une certaine suavité (un pic étant atteint sur “Noelen Brehed” où seul le bourdon se fait entendre) et même la bombarde occasionnelle se fera plus retentissante. A ce titre, Jean-Pol Huellou met ses capacités au service d’une présence toute aussi humble, se limitant à souligner la mélodie à la flûte comme à la bombarde (employée notamment pour “Mabig Jezuz” où elle reprend le thème de la marche d’Arthur). MYRDHIN chante d’une voix peut-être légèrement plus lyrique que d’habitude et ne joue d’aucune harpe, laissant ce soin à Zil. On peut remarquer facilement ses arpèges d’une grande pureté sur “Neua”, “O Pebez Burzud a Welan”/”Oh, Quelle Merveille Vois-Je”, et “Jezuz Dulcis Memoria”. 

Toutes les mélodies sont incontestablement belles, une mention particulière pour “Noelen Brehed”, “Neua” et “Pe Trouz War an Douar ?”. Même un non bretonnant amateur de cantiques saura apprécier la délicatesse de chacune et de ces atmosphères musicales tantôt “ouvertes”, tantôt mélancoliques mais toujours empreintes d’une lumière sacrée. Je me permets toutefois d’émettre d’un point de vue personnel, une petite réserve par rapport à cette réalisation. Bien que ce ne soit pas une oeuvre de MYRDHIN et que donc celui-ci a choisi d’offrir un univers musical différent, je pense que j’aurais préféré le tout avec un peu plus de harpe et un peu moins d’orgue, ma préférence allant, outre les morceaux susdits, à “Neua” et aux autres morceaux où les cordes jouées par Zil figurent. Noëls de Bretagne reste une expérience enrichissante pour tout bretonnant encore tourné vers le passé et la magie de Noël.” (Extrait de cet article)

 

NOZ EN NEDELEG – Yann Raoul

En Bretagne, bien plus qu’ailleurs, Noël est une nuit magique, emprunte de mystère et donnant lieu à toutes sortes de phénomènes étranges.

Dans cet opus, la douce voix de Yann Raoul (du groupe ARVEST) accompagnée de musiciens comme le pianiste Didier Squiban, nous invite ici à une veillée extraordinaire, un voyage inédit dans  cet univers féérique de Noël, un Noël breton en chansons.

Et pour avoir un Noël breton et celtique, nous avons sélectionné pour vous de nombreux titres de manière à vous proposer une playlist que vous découvrirez ci-dessous :

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here