Brest : une filière de déconstruction navale en débat le 12 décembre 2017

0

Brest, mardi 12 décembre 2017, “une filière de déconstruction navale ?”  en débat à 18h00 à l’école Business School, 2 Avenue de Provence ; le syndicat CGT des Marins du Grand Ouest se positionne.

Communiqué de presse

 

Depuis de nombreuses années, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest souhaite la diversification industrielle sur le port de Brest, et ce pour des raisons évidentes !

Le 12 décembre 2017 à 18h00 se tiendra un débat à l’école Business School, 2 Avenue de Provence à Brest sur le thème (une filière de déconstruction navale à Brest ?)En 2011 le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest avait activement participé à Rennes au Conseil Régional de Bretagne sous la présidence de Jean-Yves LE DRIAN, et la présence de Bernard THIBAULT un colloque sur le recyclage des navires civils et militaires à Brest, ce sujet avait rassemblé 132 participants. Quelques années après cette activité prend forme, motivée par le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, associations  et le volontarisme d’un industriel Breton ! Plusieurs navires ont été déconstruits « recyclés » à Brest dont le cargo « Captain Tsarev » de 150 mètres de long !

Dans quelques jours Le cargo « Carib Palm » devrait quitter le port de Boulogne/Mer pour se rendre à Brest pour y être déconstruit « recyclé », par le Groupe « Les Recycleurs Bretons » qui avait déconstruit « recyclé » le « Captain Tsarev » après 8 années de procédures !

Coup de chapeau aux Douanes Françaises qui avaient  mi-décembre 2015 détecté le « Carib Palm », détourné puis  immobilisé, alors qu’il transportait 2,3 tonnes  de cocaïne. Ce navire  de 76 mètres de long,  battant pavillon Moldave était armé par douze Marins (dix Ukrainiens, un Turc, et le capitaine d’origine Géorgienne). Ce navire provenait de  Colombie et se rendait en Pologne, il avait fait l’objet d’une saisie record de cocaïne par les Douanes Françaises en décembre 2015 dans le détroit du  Pas-de-Calais, depuis le navire était à quai bloqué au port de commerce de Boulogne/Mer. Ce cargo sera remorqué vers Brest il est attendu dans quelques jours  par le Groupe « les Recycleurs Bretons » pour y être déconstruit.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest salue cet aboutissement, et la pugnacité de cet industriel à vouloir développer cette activité à Brest ! Une manière concrète de vouloir diversifier les activités industrielles sur le port de Brest ! Une façon de participer activement et visiblement  aux activités portuaires, en y associant  tous les acteurs du port, Agents Maritimes, Experts, Assureurs, Lamaneurs, Pilotage, Remorquage et autres … Une manière de créer quelques emplois, et développer un savoir-faire, d’augmenter aussi le nombre d’escales de navires afin d’exporter l’acier des navires qui seront recyclés. Une manière de dire : allons-y, et ne laissons pas partir cette activité industrielle hors des frontières lorsque c’est possible, donnons à cette activité tout son sens industriel, en respectant l’Homme et l’environnement!

Plusieurs navires sont bloqués dans le port de Brest, ils devront tôt ou tard être déconstruits « recyclés ».  Arrêtons des procédures inutiles et coûteuses face à des « pseudo-armateurs » capables de toutes les dérives. Le Syndicat demande, que le « VN PARTISAN » « KARL » « ANTIGONE Z » les deux sous-marins classiques de la Marine Nationale « BEVEZIERS » « LA PRAYA »  immobilisés à l’arsenal depuis des années et d’autres navires  soient déconstruits à Brest. Le savoir faire est là, le manque d’activité sur le port est une réalité que quiconque ne peut contester !!

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest

Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire Adjoint et porte- parole

JP.HELLEQUIN@WANADOO.FR  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here