Projets miniers : C’est Noël, L’État offre plus de 700 000 € à Variscan Mines

0

Merleac, mardi 18 décembre 2017,communiqué de presse de l’association Vigil’oust Merléac suite au cadeau fiscal octroyé par le gouvernement français, à la société Variscan Mines détentrice de trois permis de recherches minières en Bretagne (titres miniers dont l’abrogation est demandée par la Région Bretagne et le département 22 depuis le printemps 2017 suite aux fortes mobilisations citoyennes en Bretagne).

Communiqué :

Variscan Mines vient d’annoncer à ses actionnaires qu’elle a perçue une somme de 760 000 euros de la part du contribuable français. La société se félicite même de profiter d’un régime fiscal avantageux en France : en effet un crédit d’impôt et de recherche (CIR) lui a été octroyé pour ses activités depuis 2011. Une demande est en cours pour l’année 2016.

L’Etat a octroyé des permis miniers à Variscan sous un code minier obsolète tout en sachant que la société minière bénéficierait d’un cadeau fiscal en or en lançant des “recherches” sur le territoire national.

Alors que le site exploré par Variscan sur le PERM Merléac, correspond a un gisement minier connu et découvert par le BRGM dans les années 80, la pilule à du mal a passer. Une société privée bénéficie donc a peu de frais des recherches minières payées par le contribuable français il y a 30 ans, estimées à 10 millions d’euros. Variscan perçoit donc aujourd’hui des deniers pour avancer, grâce au droit de suite, vers l’exploitation.

Plus que jamais, ces permis miniers doivent être abrogés et c’est un préalable nécessaire avant toute réforme du code minier, annoncée par la gouvernement pour 2018.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.