Conférence sur la PAC 2020 : l’urgence de changer de cap !

0

Mercredi 20 décembre 2017,la conférence « Cap sur la PAC 2020 », portant sur l’avenir de la Politique agricole commune, s’est tenue ce mardi 19 décembre 2017 au siège de l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE), à Paris.

Communiqué de presse de la Confédération Paysanne

La Conférence sur la PAC* 2020 du 19 décembre n’a pas tracé de ligne d’horizon et n’a pas permis de définir des objectifs partagés face aux défis actuels : accès de tous à une alimentation de qualité, changement climatique, santé, pesticides, ressources naturelles. Les acteurs autour de la table des négociations restent les mêmes de réforme en réforme, les rapports de force et idéologies restent inchangés. Quand va-t-on enfin donner une ambition à notre agriculture ?

Dans la conférence, aucune place n’a été donnée à l’humain : la place et le nombre de paysans, le droit des salariés n’ont pas été évoqués, pas de place non plus pour les consommateurs et la qualité de la demande alimentaire des citoyens.

La solution aux défis environnementaux, climatiques et à la volatilité des marchés résiderait dans une financiarisation plus forte de l’agriculture : crédit carbone, assurances, innovations technologiques, etc. La bioéconomie et l’économie circulaire permettraient de faire face à la désertification des territoires. Compétitivité prix, investissement, agriculture de précision : un système économiquement dans l’impasse qui continue sa course folle droit dans le mur.

Les fermes sont de plus en plus grosses, avec des investissements de plus en plus lourds. Elles sont intransmissibles et participent à la désertification des territoires. Les crises permanentes démontrent que le modèle agricole et agroalimentaire est à bout de souffle. Il est temps de prendre un nouveau chemin, qui est celui de l’avenir et non du passé. Il est temps d’enclencher la transition des systèmes pour réduire les impacts sociétaux des systèmes de production.

La Confédération paysanne défend une politique agricole et alimentaire commune (PAAC) mettant l’humain au centre. Notre projet est d’avoir des paysans nombreux sur des fermes diversifiées et résilientes, réparties sur tout le territoire, avec une production de qualité qui répond à la demande alimentaire des consommateurs. La maîtrise des productions et la régulation des marchés permettront d’avoir des prix justes et stables, les contrats de transitions permettront à toutes les fermes d’amorcer la transition écologique. Ce projet nécessite un cadre européen fort, pour une vision commune de la politique agricole européenne, ainsi qu’un budget conséquent, à la hauteur de nos ambitions.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.